Emma, de Jane Austen

Product 9782070459834 195x320

Quatrième de couverture :

Emma Woodhouse n'a jamais été amoureuse. Elle revendique hautement le célibat, mais elle adore marier les autres. Il y a de multiples intrigues dans Emma : celles que la jeune fille invente, celles qu'elle fomente, celles qui existent et qu'elle ne voit pas, celles qu'elle contrecarre, celles qu'on lui suggère. Partant d'un groupe limité de jeunes gens, le roman parcourt l'ensemble des couples possibles selon une logique combinatoire assez comique qui évoquerait presque l'arbre des probabilités.
Pour le lecteur français, ce roman brillant et drôle, centré sur les manigances d'une «marieuse», les dégâts «collatéraux» qu'elle suscite, la manière dont l'amour frappe, la manière dont on y succombe – ou dont on cherche à s'en préserver –, peut évoquer le meilleur des comédies de Marivaux, qui se donnait pour tâche de débusquer l'amour des niches où il se cache dans le cœur humain, et la finesse de Musset.

 

Chronique de Sabbata :

Pour cette nouvelle année, j’ai décidé de me faire plaisir aux niveaux des lectures (comme chaque année), et j’ai voulu lire un classique de la littérature. Cela tombe bien car les éditions folio ont décidé de réédité Emma de Jane Austen. Bien que ce soit une auteure très connue, j’avoue que c’est la première fois que je la lis

C’est un patrimoine de la littérature anglaise du XIXe siècle. L’écriture est donc soignée, maitrisée. Il y a un beau langage, un style raffiné. Contrairement à ses collègues hommes et français, Jane Austen écrit des descriptions qui sont ni trop longues, ni trop courtes, à mon goût. On ne se perd pas dans des détails inutiles.

Le livre est coupée en trois parties : la première annonce les personnages, c’est sans doute la partie la plus longue, mais nécessaire pour suivre les événements. La seconde annonce les différents couples qui se mettent en place, la connaissance de nouveaux personnages, tandis que la troisième se consacre davantage sur la situation d’Emma.

Parlons donc de l’histoire. Il faut le dire, c’est une succession de potins en tout genre. Il y a des amitiés qui naissent, des personnages qui sont attachants, d’autres agaçants. Il y a des histoires de cœur, des malentendus, c’est l’ancêtre des soaps opéras, d’un certain point de vue.  C’est une histoire typiquement pour filles, pour les grandes romantiques ou tout simplement les curieuses, celles qui aiment tout savoir.

Parlons tout de même d’Emma. On l’aime ou on la déteste. Pour ma part, je l’aime bien, car elle pense aux autres avant de penser à elle, mais le plus drôle, c’est qu’elle ne voit pas arriver l’amour quand ça la concerne. Elle se dit dépourvu d’une âme amoureuse alors qu’elle est comme tout le monde et c’est ce côté que j’ai apprécié dans le livre. Avouons par contre que la fin est prévisible.

Dans l’ensemble, j’ai apprécié ma lecture. Plus j’y pense, plus je me dis que c’était un roman intéressant à lire. Alors non, ce n’est pas un coup de cœur, mais je suis heureuse de l’avoir découvert pour son écriture, plus que pour son histoire.

 

Voir la chronique de Platinegirl

 

Emma

Jane Austen

Folio

Classique

688 pages

7,70€

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 14/01/2016