Contemporain

Vous voyez ci-dessous les OS (tomes uniques) de la catégorie Contemporain.

Pour voir les différentes séries chroniquées, aller à l'endroit suivant (en cliquant dessus) : Séries Contemporain 

Tomes uniques Contemporain :

A cause d'un baiser, de Brigitte Kernel

a-cause-d-un-baiser.jpg"Elle était si parfaite, comment avais-je pu soudain aimer une autre personne ? Que deux coups de téléphone, un déjeuner, un baiser, un seul baiser et quelques caresses remettent à ce point ma vie, notre vie, en question ? Qu'est-ce qui m'avait pris de dire aussi vite à Léa : j'ai embrassé une autre femme ? La greffe avait pris, en un baiser. Un baiser qui avait duré plus de deux heures et les mains, les doigts de Marie, sous mon pull, sur ma poitrine. Il m'avait semblé que ma vie basculait. Et maintenant comment faire ? Léa, Marie ; Marie, Léa. Peut-on donc l'espace d'un court moment, ou même d'un temps plus long, aimer deux personnes à la fois ?" Après Fais-moi oublier, le nouveau roman d'amour de Brigitte Kernel. Celui d'une femme tiraillée entre Léa, celle qu'elle aime, et l'envoûtante Marie qui, en un baiser, vient tout bouleverser.

 

Alors vous ne serez plus jamais triste, de Baptiste Beaulieu

Un médecin malheureux, qui ne se rappelle plus comment soigner depuis le départ de sa femme, a décidé de mettre fin à ses jours. Dans le taxi qui le mène à l’hôpital pour régler quelques affaires, il fait la connaissance de sa mystérieuse conductrice : une vieille dame excentrique capable de deviner quand les gens vont mourir. Pour convaincre le Docteur de revenir sur sa décision, elle exige sept jours durant lesquels il devra se soumettre à toutes ses fantaisies.
Le compte à rebours est lancé. Qui, du désespoir ou de la joie de vivre, l’emportera ?

Avec une poésie joyeuse et une profonde sensibilité, Baptiste Beaulieu imagine une merveilleuse rencontre entre deux êtres qui cherchent à réenchanter le monde. 

Americanah, de Chimamanda Ngozi Adichie

«En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire.» 

Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés?

De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d’immigrant, et parcourt trois continents d’un pas vif et puissant.

Apocalypse bébé, de Virginie Despentes

Valentine disparue... Qui la cherche vraiment ?
Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu Valentine, l'adolescente égarée... Les différents personnages se croisent sans forcément se rencontrer, et finissent par composer, sur un ton tendre et puissant, le portrait d'une époque.

 

 

Au bonheur des ogres, de Daniel Pennac

AuCôté famille, maman s'est tirée une fois de plus en m'abandonnant les mômes, et le Petit s'est mis à rêver d'ogres Noël.Côté cœur, tante Julia a été séduite par ma nature de bouc (de bouc émissaire).Côté boulot, la première bombe a explosé au rayon des jouets, cinq minutes après mon passage. La deuxième, quinze jours plus tard, au rayon des pulls, sous mes yeux. Comme j'étais là aussi pour l'explosion de la troisième, ils m'ont tous soupçonné.Pourquoi moi ?Je dois avoir un don...

 

 

Au coeur des forêts, de Christian Signol

au-coeur-des-forets.jpg

« Regarde bien les arbres. Ils savent, comme nous, qu’ils doivent mourir un jour, mais ils ne pensent qu’à une chose : grandir, monter le plus haut possible. »

Depuis son enfance, Bastien a toujours vécu dans la forêt. Pour lui, les arbres vivent, parlent, rêvent. Ils veulent renouer avec le ciel. Il en connaît tous les mystères, tous les sortilèges qu’il révélera à sa petite-fille gravement malade, venue se réfugier auprès de lui. Pour Bastien, elle est comme une forêt fracassée par l’orage. Mais il ne doute pas de sa guérison s’il se bat à ses côtés et partage ses secrets.

 

Au début des années 80, de Virginie Coedelo

Au debut des annees 80 virginie coedeloVacances de Noël. Jeanne, jeune professeur, commence mal ses vacances : rupture sentimentale à gérer, mère hospitalisée dans un état critique. Au même moment, Philippe, la cinquantaine, est de retour en France après de nombreuses années passées à Londres. Fraîchement divorcé, il souhaite désormais aller de l'avant mais une enveloppe pleine de souvenirs d'une ancienne histoire d'amour va tout changer... Jeanne et Philippe vont tous les deux se plonger au début des années 80, l'une en quête du passé de sa mère, l'autre à la reconquête d'un amour impossible. Leurs chemins vont se croiser, puis se confondre. A la fin, une chose : la vérité, leurs vérités.

 

Au pays des kangourous, de Gilles Paris

au-pays-des-kangourous.jpg«Ce matin, j'ai trouvé papa dans le lave-vaisselle. En entrant dans la cuisine, j'ai vu le panier en plastique sur le sol, avec le reste de la vaisselle d'hier soir. J'ai ouvert le lave-vaisselle, papa était dedans. Il m'a regardé comme le chien de la voisine du dessous quand il fait pipi dans les escaliers. Il était tout coincé de partout. Et je ne sais pas comment il a pu rentrer dedans : il est grand, mon papa.»

Simon, neuf ans, vit avec son père Paul et sa mère Carole dans un vaste appartement parisien au Trocadéro. Mais le couple n'en est plus un depuis longtemps. Paul est écrivain, il écrit pour les autres. Carole, femme d'affaires accomplie, passe sa vie en Australie, loin d'un mari qu'elle n'admire plus et d'un enfant qu'elle ne sait pas aimer. Le jour où Paul est interné pour dépression, l'enfant sans mère est recueilli par Lola, grand-mère fantasque, adepte des séances de spiritisme avec ses amies «les sorcières», et prête à tout pour le protéger. Dans les couloirs trop blancs des hôpitaux, il rencontre aussi l'évanescente Lily, enfant autiste aux yeux violets qui semble bien résolue à lui offrir son aide.

Porté par l'amour de Lily, perdu dans un univers dont le sens lui résiste, Simon va tâcher, au travers des songes qu'il s'invente en fermant les yeux, de mettre des mots sur la maladie de son père, jusqu'à toucher du doigt une vérité indicible.

Avant j’étais juste immortel, de Juliette Bouchet

Pas facile pour un vampire de trouver du sang % bio.

Avant j etais juste immortelRaphaël, quadra bobo puceau malgré lui, vit reclus dans un vieux manoir sur la Côte d’Albâtre, et n’aime les gens que pour les vider de leur sang. Malheureusement, de plus en plus sujet aux intoxications alimentaires, il passe une nuit sur deux le bide en vrac et les certitudes branlantes.

Un soir, après une de ses virées, dans un noir couloir du manoir, il tombe nez à nez avec un vieux lord anglais, Sir Roberts. Attendri par l’humour so british du vieux bonhomme, Raphaël le « transforme », sans lui demander son accord, pour s’en faire un compagnon. Tous les deux battent alors la campagne à la recherche d’humains gluten free. Des nonnes jouvencelles aux vieux paysans de l’arrière-pays, dénicher un humain qui mange bien devient une mission un brin compliquée. Et tout s’emballe encore davantage quand notre beau puceau aux crocs acérés rencontre une doctoresse à la beauté diablesse.

Avec Maman, de Alban Orsini

Avec Maman est une histoire qui a commencé en février 2013 : dès les premiers jours, ces échanges de SMS quotidiens entre un fils et sa maman (visibles sur Tumblr et Facebook) ont fait un véritable buzz sur la toile et cela continue encore !
Avec Maman, c’est une fiction qui retrace l’histoire d’un fils et sa maman qu’on lit au fil de leurs échanges de textos. Imaginée comme une fiction, cette histoire drôle, touchante et parfois surréaliste nous parle des liens parents/enfants, du décalage de générations…
Innatendu, hilarant et captivant, on ne s’en lasse pas : au fil des jours on s’attache aux personnages, on en découvre de nouveaux, on s’identifie...
On découvre également une forme de dialogue, inventive et truffée de références littéraires, théâtrales, musicales... qui permet différents niveaux de lecture.
La construction de cette conversation est prolongée par les dessins de Vivi La Blonde (http://vivilablonde.blogspot.fr).

Axis Mundi ou la légende d'un antihéros des temps postmodernes, de Alcyone

axis-mundi-1.jpgSous le coup de l'annonce du décès de sa mère, Bart le Flot décide de partir auprès de son ami chaman, don José, pour faire un break au cur de la forêt amazonienne. Face aux enjeux du monde daujourdhui, comme devant cet héritage familial, ce climatologue en poste à Lima se trouve confronté à ses incertitudes comme à son sentiment dimpuissance. Tout au long de ce périple, qui laimante vers le centre du monde, Cuzco, il est pris dans un mouvement à trois temps. De laube à laube, un temps linéaire - vingt-quatre heures de la vie dun homme à bout de réserve et au bord de la rupture ; un temps parallèle où son passé le rattrape ; un temps universel, enfin, où il échappe aux limites spatiotemporelles ordinaires. Si le personnage de ce roman est imaginaire, les personnages et les évènements qui en tissent la trame sont inspirés de la réalité.

 

Azur et Poussière, de Patryck Lacorte

azur-et-poussiere.jpgDeux flics, qu'un océan sépare, se retrouvent au sein des forces de police des Nations Unies, projetés dans la violence d'une île flamboyante et misérable: Haïti. Caroline vient du Québec et débute dans le métier ; Patryck vient d'Aquitaine et c'est un flic expérimenté. Tous deux sont spécialisés dans la traque des violeurs et des meurtriers d'enfants, dont les crimes gangrènent les villages les plus reculés. Au fil de missions aventureuses, ils découvrent le côté attachant de cette île chaotique et la tendresse lumineuse de ses enfants. Leurs enquêtes les mènent au bout d'eux-mêmes, face aux pires atrocités commises par des assassins sans foi ni loi, des parents incestueux, des zombies possédés, des émeutiers en furie. Caroline et Patryck vont braver la folie des hommes, les fusillades, les rivières en crue, les tempêtes tropicales, et entre eux, malgré leurs différences, l'inéluctable se produit : une passion dévorante, dont seul l'Océan sera témoin. Leur amour va-t-il les détruire ? Derrière les zones d'ombre qui les agitent et les troublent, quels secrets cachent leurs vies civiles ? Nul ne ressort indemne de ce voyage à travers azur et poussière.

Barbe Bleue, d'Amélie Nothomb

barbe-bleue-nothomb.jpg

 

 

« La colocataire est le femme idéale. »

 

 

Bric-à-brac & Micmac dans le labyrinthe du vocabulaire, de Roland Marx

Calembours, jeux de mots, acrostiches, messages secrets, autant de pièges sous les yeux du lecteur qui risque bien d’y perdre son latin, son français et son calme.

Pour les plus énervés ou les plus malchanceux, les solutions se trouvent en fin d’ouvrage…

 

 

Brioche, de Caroline Vié

brioche-1.jpg« Il paraît que tu n'es pas très beau. Tout le monde me le dit et c'est sans doute un fait. Je le vois. Je le sais. Tu transpires un peu. Et j'ai rarement vu quelqu'un d'aussi mal fagoté. Quand tu marches, tu te dandines. Tes jambes sont arquées. Ta silhouette est un peu voûtée comme si ta tête était trop grosse, trop lourde pour le reste de ton corps. Tu as largement dix kilos de trop. J'ai bien vu tout ça. Mieux que personne. Mais j'aime chacun de tes défauts. Comme je suis seule à les chérir, tes faiblesses n'appartiennent qu'à moi. Et puis, un jour, j'ai appris que tu étais marié. C'est là que j'aurais dû poser les armes, mais je ne l'ai pas fait parce qu'on ne change pas les rayures d'un zèbre. »

Elle croise à longueur de journée des stars de cinéma, enchaîne les voyages exotiques, est mariée à un homme formidable qui lui a donné un petit garçon modèle. Bien sûr, elle s'ennuie. 

Jusqu'au jour où elle le rencontre, au hasard d'une interview. Avant lui, elle ne savait rien de l'amour. 

On ne soupçonne jamais les folies qui sommeillent en nous.

Ca m'agace !, de Jean-Louis Fournier

Il y aura toujours une mite dans ma commode, un moustique dans ma chambre, un camion devant moi, un serveur vocal pour me répondre, un humoriste qui ne me fait pas rire. Et un désespéré pressé, pour se jeter sous mon TGV. Je ne serai jamais content.

 

 

 

C'est où le Nord ?, de Sarah Maeght

Si vous commencez le roman de Sarah Maeght, vous ne le lâcherez plus... Ses phrases galopent, ses mots crépitent. Elle raconte avec rage et pleine d'espoir le quotidien d'une prof, les errances d'une fille de vingt-quatre ans qui ne sait pas très bien où elle va. C'est où, le nord ? Elle l'ignore. Mais elle y va gaiement.
C est le portrait d'une génération, une photographie de la France d'aujourd'hui, un verre de grenadine avec trois doigts de désespoir et quelques substances interdites. Les jeunes s'y retrouveront, les parents qui se posent des questions aussi. Des romans comme celui-là, on les ouvre et on reste planté à tourner les pages, la langue pendante...
Sarah Maeght n'a pas peur de l'émotion, elle ne triche pas, et c'est pour ça que vous allez l'adorer !

Ce qui nous lie, de Samantha Bailly

ce-qui-nous-lie.jpgAlice a un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu’elle a appris à dissimuler... et à utiliser pour démasquer les hommes infidèles et venger les femmes trompées. Mais au fond, Alice aspire à retrouver une vie «normale», celle du bureau, des collègues et des relations simples. Son nouveau job dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore.

Parmi les personnalités variées qui cohabitent dans l’open space, elle rencontre Raphaël, chasseur de têtes et de cœurs, un homme inaccessible qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n’arrive pas à percevoir les liens.

 

Chaque geste que tu fais, de David Malouf

chaque-geste-que-tu-fais.jpg

Un jeune homme partant à la guerre tente de comprendre quelle est sa véritable place dans le monde qu’il s’apprête à quitter ; une partie de chasse met à nu les secrets de chacun ; un compositeur voit sa vie prendre des allures de cantate complexe ; une femme se souvient de son bonheur passé au bord d’une piscine italienne ; une veuve essaye de garder le contrôle de sa vie …

Dans les sept nouvelles bouleversantes qui composent ce recueil, David Malouf, l’un des plus grands auteurs australiens contemporains, nous laisse entendre des hommes et des femmes étrangement seuls, face à un passé enfoui et un présent à décrypter.

Puissamment enraciné dans les paysages et les réalités d’une Australie magnifiée, ce livre poignant résonne comme une exploration de ces mondes intérieurs qui nous séparent et nous relient les uns aux autres.

Cherche jeune femme avisée, de Sophie Jomain

Cherche 1

Quand il voit débarquer dans son cabinet la ravissante, mais ô combien extravagante Gabrielle Géris, Adrien de Bérail est loin d’imaginer qu’il se laissera convaincre de l’embaucher comme baby-sitter. Veuf et très accaparé par son métier d’avocat, il lui faut de toute urgence une personne capable de prendre soin de ses deux chérubins, Paul et Sophie, tout juste âgés de neuf ans. C’est donc en dépit de ce que lui crie la raison qu’il accepte sa folle candidature.

Une personnalité audacieuse et un toupet incroyable pour un petit mètre soixante sur talons… Qui sait ? La jeune femme pourrait bien se révéler être la perle rare…

 

Chuuut !, de Janine Boissard

chuuut.jpg« On se tait, on se tient. » Telle est la devise des Saint-Junien. L'arrivée de Nils, « l'enfant prodigue » que personne n'attendait, va faire voler en éclats l'unité de cette famille en apparence si parfaite...

Un beau château entouré de vignes, près de Cognac dans les Charentes : c'est celui d'Edmond de Saint Junien, exploitant du « nectar des dieux ». Autour de lui et de sa femme Delphine, leurs trois enfants et leur propre famille vivent sur le domaine. Une seule absente, leur fille Roselyne, qui s'est enfuie le jour de sa majorité, bien des années plus tôt, qui n'a plus jamais donné de nouvelles et qui vient de mourir.

Quand débarque Nils, le fils de Roselyne (dont personne ne connaissait l'existence), la surprise est de taille – bénédiction pour les uns, méfiance pour les autres. D'emblée, Nils gagne le cœur de ses grands-parents, et de sa cousine Fine, dont il tombe amoureux au premier regard. Charmant, intelligent, il semble se faire rapidement adopter par tous. Jusqu'au jour ou un drame affreux se produit : Maria, la fillette des gardiens, est retrouvée assassinée dans la cabane qu'Edmond vient de faire construire à Nils pour ses 18 ans. Et tout l'accuse... Malgré ses protestations d'innocence, Nils est condamné. Libéré pour bonne conduite avant la fin de sa peine, il revient au château, bien décidé à démasquer le vrai coupable…

Ciel sauvage, de Pierre-Paul Feyte

ciel sauvage.jpg Voyage immobile pour lequel il n’est nul besoin de gagner de lointains horizons ni de franchir les océans, le spectacle qui va se dérouler devant vos yeux, s’il requiert le même patience dont la nature fait preuve à notre égard, n’en sera pas pour autant ennuyeux ni dépourvu de périls à certains moments …

 

 

Comment fais-tu l’amour, Cerise? , de René Fallet

comment-fais-tu-l-amour-cerise.jpgElle tourna ses grands yeux bleus vers Michael et dit, nettement, honnêtement :

- Michael... A Paris, vous savez... Peut-être...

Elle recula encore, rectifia, déjà moins nette et déjà moins honnête :

- Enfin, je ne sais pas... On verra...

- C’est cela, consentit Michael, on verra.

C’était tout vu. Dès qu’elles avaient dit "peut-être". Il n’était pas besoin de les entendre davantage. Elles avaient tout dit. Il avait vu en clair passer dans les yeux clairs ce qu’il espérait y voir passer depuis des mois.

Comptine pour l’enfant-soldat, Chris Abani

My Luck à quinze ans. Enrolé à la tête d’une unité d’enfants-soldats, il tue pour survivre et parfois pour le plaisir, comme le lui ont appris les adultes. Il ne crie plus, car on lui a coupé les cordes vocales, mail il entend toujours les hurlements de sa mère assassinée sous ses yeux, les légendes que lui racontant son grand-père, et la voix d’Ijeoma, une gamine de son unité qui a sauté sur une mune.

Dans cet enfer où les fleuves ne charrient que des cadavres, où le mal et le bien n’ont plus de sens, et où victimes et bourreaux mènent un même combat, la déroute infernale de My Lucks sonne comme une terrible prophétie.

 

 
contre-l-avis-des-medecins.gifCory Friedman a cinq ans lorsque le verdict tombe. Sans appel. Le garçonnet est atteint du syndrome de Gilles de la Tourette, une maladie neurologique rare.

Son comportement agressif, ses troubles obsessionnels, ses moments de dépression et ses fréquentes crises d’angoisse ou de rage s’expliquent soudain.

Cependant, ses proches ne se résolvent pas à le laisser souffrir. Ensemble, ils décident de se battre. Un combat d’autant plus long et difficile que la plupart des spécialistes consultés ne prédisent pas d’issue heureuse.

Une histoire bouleversante, qui peut redonner espoir à des milliers de parents …

 

D'un commun accord, de Sophie Jomain

Accord

 « Jane, que serais-tu prête à faire pour expier tes fautes ? »

Escroc, voleur, menteur, tricheur… Les adjectifs n’ont jamais manqué pour définir Martin Legrand.

Égoïste, vénale, jalouse, sournoise, des épithètes qui ont toujours collé à la peau de Jane Stewart. Mais cette fois, elle est prête à se faire pardonner. Ils reprendront les choses là où ils les avaient laissées. Avant l’accident, avant que leur vie ne vole en éclats.


 

Dans l’ombre de la ville, de James Conan

Chicago, octobre 1893. Alors que l’Exposition Universelle bat son plein, le cadavre d’une jeune femme est repêché dans le fleuve.

Il s’agirait d’Anna Zemeckis, une New-Yorkaise de vingt et un ans installée depuis peu dans la région. Jeune journaliste pleine d’ambition, Emily Strauss convainc le magnat de la presse Joseph Pulitzer de l’envoyer enquêter sur l’affaire. Son but : montrer le vrai visage de Chicago, celui que le maire s’efforce de cacher afin de ne pas ternir l’image d’une ville au centre de toutes les attentions. Emily ne tarde pas à découvrir qu’Anna Zemeckis n’est pas morte, mais que, comme d’autres jeunes femmes, elle a été victime d’un réseau florissant de pornographie implanté dans la cité la plus moderne d’Amérique...

 

Danses de guerre, de Sherman Alexie

Considéré comme l’un des écrivains américains les plus talentueux de sa génération, Sherman Alexie bâtit une œuvre singulière et forte, résolument contemporaine. Avec Phoenix, Arizona ou Dix petits Indiens, il s’est imposé comme un maître de la nouvelle. Son nouveau recueil, couronné par le prix Pen Faulkner 2010, explore la condition humaine avec davantage de force que bien des romans. Nos relations avec les autres ne seraient-elles en fin de compte que de petites guerres ?

 

 

De l’eau pour les éléphants, de Sara Gruen :

Déboussolé par la mort de ses parents dans un accident, ayant perdu famille et foyer, Jacob Jankowski saute dans le premier train qui passe, celui du cirque Benzini. Il va découvrir le monde clos des « monstres », des paumés, des laissés pour compte, celui des artistes d’un cirque de
troisième zone, essayant, de ville en ville, de survivre à la Grande Dépression. Un monde avec ses propres règles, ses lois impitoyables. Etudiant vétérinaire en fin de cursus, Jacob est pressenti pour s’occuper de la ménagerie de cette « nef des fous ». Il tombera amoureux de Marlene, une belle écuyère mal mariée à Auguste, directeur du cirque et dresseur aussi charismatique que sadique. Et va rencontrer Rosie, une éléphante réputée indressable jusqu’à ce que Jacob découvre la façon de
communiquer avec elle.

De morve et de pleurs, de Marcel Innocenti

MorveMarcello a sept ans. Comme tous les petits garçons de son âge, il vit dans l’insouciance la plus totale, malgré la guerre et la faim. Entouré de ses parents et de ses nombreux frères et sœurs, la vie lui semble douce jusqu’au jour où sa mère l’emmène « là-bas », dans le Berry, sans un mot d’explication. Marcello est placé chez des fermiers qui, moyennant le paiement d’une pension, sont chargés de subvenir à ses besoins. Mais la réalité s’avère terrible. Moins bien traité que les animaux de la ferme dont il doit s’occuper, privé d’amour, séparé des siens, éduqué à coups de brimades et de sévices, Marcello quittera bien vite l’enfance pour survivre dans ce monde hostile. Du Berry à la Normandie, il rencontrera Zouzou, fils d’une prostituée et d’un père algérien, Marie-Josèphe, souffre-douleur de leur nourrice, une femme dure et impitoyable, mais aussi les « petites bonnes » qui l’amèneront sur d’autres chemins bien troubles, mais tellement délicieux.
De morve et de pleurs met en lumière cette page d’Histoire où des milliers d’enfants, après la guerre, ont été placés parce que leurs parents étaient trop pauvres pour les nourrir. Confrontés à la violence, au racisme, à l'intolérance, leurs vies en seront à jamais blessées. Une époque que l’on croyait révolue, mais l’enfance volée reste, hélas, toujours d’actualité…

Des feux fragiles dans la nuit qui vient, de Xavier Hanotte

Il y a une île et le Continent. L’une en état de siège, l’autre en plein boom économique. Une guerre qui s’éternise au large dans l’indifférence générale. Les troupiers abandonnés d’une démocratie en partance, laissés seuls face aux partisans convaincus du Rien. Dans les Hautes-Terres évacuées, des villes entières disparaissent sans que l’état central fasse mine de réagir. Mais pourquoi donc personne n’ose-t-il s’aventurer au-delà des forêts du nord ? Comment combattre un ennemi qui demeure insaisissable ? Sur l’avenir de l’île plane une menace aux accents étrangement prophétiques, et un sentiment de déjà-vu pousse alors l’adjudant Berthier à relire une très ancienne légende nordique, "La Relève de saint Olaf"... Et si tout, déjà, était écrit ? Dans les méandres d’une écriture envoûtante apparaissent peu à peu les reflets ténus d’un grand jeu de miroirs. En les suivant, Berthier et quelques autres ne s’acheminent-ils pas vers leur propre vérité ?

Des nouvelles du Celsa, Anthologie

des-nouvelles-du-celsa.jpgÀ nous livrer leurs plus beaux textes, les étudiants se recueillent ici pour célébrer les liens sûrs qui unissent la création avec l'étude et la pratique des supports d'expression, qu'ils soient les plus familièrement « innovants » ou les plus « révolutionnairement » immémoriaux : telle est sans aucun doute la portée profonde de leurs « nouvelles ». Le rappel des origines n'aurait enfin que peu de sens s'il ne nous invitait pas à ouvrir un carnet d'hommages sincères et amicaux aux initiateurs d'un concours de nouvelles au Celsa : nous pensons en les remerciant à Adeline Wrona et à Francis Yaiche qui ont créé et animé avec passion les premiers ateliers d'écriture et que nous n'avons fait que reprendre en leur permettant d entrer sous la lumière nouvelle du texte publié.

 

Deux, d'Irène Némirovsky

deux.jpg

Témoin des bouleversements de la première moitié du XXe siècle, Irène Némirovsky est l’auteur d’une œuvre étonnante, redécouverte à la sortie de Suite Française (prix Renaudot 2004).

Ecrit avant les évènements tragiques de 1940, Deux reflète parfaitement le talent de la romancière pour décrire le charme de la rencontre amoureuse, la dégénérescence dans le mariage, et la paix retrouvée à la fin entre les époux. Marianne, fille d’un peintre connu, n’a qu’un désir : s’amuser. Sa vie n’est qu’une succession de bals et de sorties mondaines. Charmeur et volage, Antoine séduit Marianne. Elle l’aime, il ne l’aime pas, qu’importe … il finira par l’épouser.

Double hélice, de Philippe Kleinmann et Ségolène Vinson

Le lendemain de ses vingt-trois ans, Samuel, étudiant en biotechnologie, reçoit un pli en provenance d’une étude de notaires italiens. A l’intérieur, une lettre de son père, le docteur Joshua Adam Lenostre, qui lui donne rendez-vous dans les bureaux de Maître Ricci à Venise.

Premier signe de vie de ce chirurgien, mort devant ses yeux d’enfant, onze ans plus tôt lors de l’incendie de son laboratoire de recherche de l’Institut Curie. Le laboratoire était alors à l’aube d’une découverte thérapeutique majeure. Samuel Lenostre, intrigué, se rend à Venise où Maître Ricci lui remet un opuscule intitulé « Voyage à Gênes ». Son père semble être l’auteur de ce journal intime qui relate le quotidien d’un médecin du 21ème siècle projeté à la fin du Moyen Âge, à l’époque d’Ambroise Paré et de Paracelse.

Comment survivre à l’aube de la Renaissance avec simplement ses connaissances et ses deux mains ? Comment protéger sa famille d’un criminel prêt à tuer pour un brevet ? Comment aimer ses enfants de si loin ? Comment faire quand le temps presse et que l’on n’a que cinq siècles devant soi…

Entre les lignes de ce texte incongru et auquel personne ne donne foi, Samuel Lenostre, épaulé par sa sœur Julie et le policier Hugo Gottlieb, va suivre la piste qui mènera à son père, au traitement révolutionnaire du cancer et au criminel à l’origine du drame.

L’enquête se révélera particulièrement ardue car le mal et la cupidité suivent évidemment le même chemin.

Drôle de temps pour un mariage, de Julia Strachey

Drôle de temps pour un mariageDolly va épouser Owen dans quelques heures. Elle se prépare en versant du rhum dans son verre à dents, les cousins se chamaillent, les premiers cadeaux arrivent, et Joseph guette celle à qui il n'osa se déclarer l'été précédent.

 

 

 

Du domaine des Murmures, de Carole Martinez

du-domaine-des-murmures.jpgEn 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui ». Contre la décision de son père, le seigneur du domaine des Murmures, elle s’offre à Dieu et exige de vivre emmurée jusqu’à sa mort. Elle ne se doute pas de ce qu’elle entraîne dans sa tombe, ni du voyage que sera sa réclusion…

Loin de gagner la solitude, la voici bientôt témoin et actrice de son siècle, inspirant pèlerins et croisés jusqu’en Terre sainte.

Aujourd’hui encore, son fantôme murmure son fabuleux destin à qui sait tendre l’oreille.

 

Économie de l’amour, de Victor Beauvais

Voici les confessions d’un enfant du siècle, admirateur de Godard et de Britney Spears, prof d’éco à Nanterre et convaincu de sa propre escroquerie. Observateur lucide de ses contemporains, il apprend ce que l’amour devrait être dans des salles de cinéma. Trop timide, souvent déçu, la solitude le guette. Il y a bien la jeune fille du magasin de photos, pourtant...
Ne pourrait-elle pas lui faire découvrir les algorithmes du cœur ?

 

 

Ecrire est une enfance, de Philippe Delerm

ecrire-est-une-enfance.jpgPour la première fois, Philippe Delerm revient sur son parcours d'homme et d'écrivain, un long cheminement qui l'a mené de la découverte émerveillée d'Histoires pour Bel-Gazou de Colette au succès de La Première Gorgée de bière. Il nous dit, avec infiniment de pudeur et de mélancolie, son attachement viscéral au monde de l'enfance, les rencontres qui l'ont marqué, son goût des livres, de la chanson, des arts, du bonheur... Un univers qu'il s'est attaché à transmettre entre les murs des salles de classe, entre les lignes de ses livres.

 

 

Elle joue, de Nahal Tajadod

elle-joue-1.jpgDeux femmes parlent. Elles sont toutes deux iraniennes. L’une a grandi dans l’Iran du Shah, l’autre, née après la Révolution de 1979 n’a connu que le régime islamique. Ce livre est leur histoire : à deux regards et à deux voix. La plus jeune, Sheyda, est comédienne. Elle raconte son enfance, comment elle est devenue, très tôt, une vedette. Elle raconte sa vie étrange, sa gloire, ses démêlés avec la censure, son exil enfin. Quant à la femme qui écrit, Nahal, installée à Paris depuis trente ans, elle se rappelle l’Iran de sa jeunesse où elle plongeait dans la piscine de son lycée en bikini, où elle pouvait se promener sans foulard et en minijupe. Les deux femmes, miroir l’une de l’autre, apportent chacune des réponses aux questions qu’elles se posent. Qu’est-ce que vivre aujourd’hui,pour une femme, dans un Iran sous régime islamique ? Qu’est-ce qui est permis et ne l’est pas ? Comment dire les choses sans les dire ? Comment changer de vie ? Comment être une autre ? En un mot : comment jouer ?

Ensemble c’est tout, De Anna Gavalda

" Et puis, qu’est-ce que ça veut dire, différents ? C’est de la foutaise, ton histoire de torchons et de serviettes... Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c’est leur connerie, pas leurs différences... " Camille dessine. Dessinais plutôt, maintenant elle fait des ménages, la nuit. Philibert, aristo pur jus, héberge Franck, cuisinier de son état, dont l’existence tourne autour des filles, de la moto et de Paulette, sa grand-mère. Paulette vit seule, tombe beaucoup et cache ses bleus, paniquée à l’idée de mourir loin de son jardin. Ces quatre là n’auraient jamais dû se rencontrer. Trop perdus, trop seuls, trop cabossés... Et pourtant, le destin, ou bien la vie, le hasard, l’amour -appelez ça comme vous voulez -, va se charger de les bousculer un peu. Leur histoire, c’est la théorie des dominos, mais à l’envers. Au lieu de se faire tomber, ils s’aident à se relever.

Ethylisme, une aventure du professeur Pongus, de Lordius :

Voilà ce qui arrive quand on boit trop et qu'on décide d'aller sortir ses nanas de garde-à-vue... On se retrouve dehors avec un type louche sur les bras. Pire encore, on apprend que le père dudit gus bricole des trucs pas nets avec des animaux qui pensent (mais à quoi ?) ; au point qu'il a été mis au secret par le gouvernement et que des hommes en noir cherchent à le neutraliser. Dans quelle nasse sont-ils encore allés se fourrer ? Mais quand le vin est tiré, il faut le boire…

 

Fermeture éclair, de Carl Aderhold

fermeture-eclair.jpg« Il est des hommes que la beauté des femmes électrise, réveillant en eux l'instinct de possession, d'autres, dépourvus de toute imagination, chez qui elle ne produit qu'une brève oscillation parmi le flux des informations gérées par leur cerveau, et d'autres enfin que ce spectacle tétanise. Ainsi était Laurent. » Laurent, ouvrier depuis plus de vingt ans dans une usine de pots catalytiques, la Contilis, est brutalement licencié pour cause de délocalisation en République tchèque. A la suite d'une séquestration mouvementée de son patron, il se retrouve seul : sa femme, l'unique amour de sa vie, est partie en emmenant leur fils. Laurent semble alors condamné aux stages inutiles et au chômage longue durée, jusqu'au jour où le Conseil régional lui propose de disputer avec ses anciens collègues la Coupe du monde de football des sans-emplois. Portrait d'une revanche sur la vie, Fermeture éclair dépeint avec humanité et finesse la fin du monde ouvrier, ses conséquences sociales, mais aussi ses espoirs.

Fiasco ! Des écrivains en scène, Anthologie

Jonathan Coe contraint de ramper devant le public d’un studio de télévision pour se soustraire au champ des caméras … Julian Barnes, s’adressant à son éditeur, est incapable de se souvenir du titre de sa seule nouvelle publiée … Rick Moody faisant une lecture dans une librairie où, suite à une erreur de date sur le programme, sa mère est l’unique auditrice … André Brink, lors d’une soirée littéraire, peine à discuter avec son éditeur. Finalement, il remarque une femme près du buffet et s’exclame : « mais qui peut bien être cette pauvre femme, là-bas ? – C’est ma femme », répond l’éditeur …

Découvrez ces grands moments de solitude désopilants racontés par des auteurs anglo-saxons.

 

Fidèle au poste, d'Amélie Antoine

Fidele au posteMai 2013. Chloé et Gabriel, mariés depuis plusieurs années, mènent une existence heureuse à Saint-Malo, jusqu’au jour où la jeune femme se noie accidentellement au cours d’une baignade matinale. Gabriel, incapable de surmonter seul son chagrin, se décide à chercher du soutien auprès d’un groupe de parole. Il fait alors la connaissance d’Emma, une photographe récemment arrivée en ville, qui l’aide à surmonter son deuil.

Mais Chloé semble toujours très présente et étonnamment vivante aux yeux de Gabriel qui ne parvient pas à l’oublier et à se reconstruire.

Et si la réalité n’était pas celle à laquelle le jeune veuf se raccroche ?

 

Folle d'Absinthe, de Virginie Troussier

folle-d-absinthe-de-virginie-troussier.jpg« Nous nous arrêtions là où l’eau était émeraude et nous piquions des pédalos en pleine nuit. Nous trempions nos lèvres teintées de café frappé, et on riait en se dévoilant nos dents de traviole comme une confidence. Pourtant, je savais que cela n’allait pas durer. Par essence, le sublime frôle la chute. La vie n’est trop courte que si la vitesse a mal été ajustée. Respirer pleinement, c’est accepter que le temps varie dans son allure jusque dans son épaisseur. C’est se laisser rattraper par cette quête infinie de désir. Se donner le vertige à la folie, s’enivrer d’une goutte de poison qui monte au nez, effleurer la mort en râpant sa chair tendre du bout des doigts ne sont pas des attitudes suicidaires, c’est vivre ».

Folle d’Absinthe est le récit d’une femme qui tente de cerner l’amnésie frappant ses émotions, les conséquences d’un temps trop dissolu, et sa poursuite effrénée de l’exclusivité. L’histoire démontre qu’il y a parfois de la beauté dans le désespoir. Une beauté incandescente. Le sujet n’est au final ni l’amour ni le désamour, mais la foi obligatoire en l’existence.

Héritage, de Nicholas Shakespeare

Que feriez-vous si vous deveniez soudain millionnaire ? C'est ce qui arrive à Andy Larkham, employé sans avenir dans une maison d'édition de guides pratiques, que sa fiancée vient de quitter. Se rendant à l'enterrement d'un ancien professeur, il se trompe de chapelle et assiste, en compagnie d'une étrange vieille dame, aux funérailles d'un certain Christopher Madigan. Lequel avait stipulé, dans son testament, que seules les personnes présentes à la cérémonie hériteraient de sa fortune.

Du jour au lendemain, la vie d'Andy bascule. Que se passe-t-il lorsqu'on se retrouve soudain à la tête de 17 millions de livres sterling ? Pris de scrupules face à ce coup du hasard, Andy décide d'enquêter sur son mystérieux bienfaiteur. Qui était Madigan ? Comment ce réfugié d'origine arménienne est-il devenu un nabab du minerai de fer en Australie, avant de finir sa vie reclus dans son manoir londonien ? Pourquoi a-t-il déshérité sa fille ? Et de quels autres secrets Andy est-il devenu le dépositaire malgré lui ?

Huit minutes de ma vie, de Gilles Bornais

huit-minutes-de-ma-vie.jpgLa prochaine fois que j’irai pisser, je serai la meilleure nageuse de tous les temps ou une pauvre fille trop grande et trop blonde, sans le bac et pas mal portée sur les garçons. L’Australienne est derrière la porte, livide dans son survêtement vert, la figure lavée d’un sourire d’enterrement. Ai-je moi aussi cette mine de déterrée ? Évidemment. Il n’y a plus que la course qui peut me tirer de là. Un plongeon, seize longueurs, sept cent quarante mouvements de bras, huit minutes et des poussières pour me ramener à la vie. Huit minutes d’une finale où se joue le destin d’Alizée. Un état de grâce aux yeux du monde. Mais dans l’angoisse de la chambre d’appel, les muscles revivent déjà les entraînements de fer, les boyaux se tordent et les souvenirs affluent, douloureux et dangereux. Vertige de funambule, ce récit suspendu vous entraîne pour la première fois dans la violence cachée du monde olympique. Une vie de femme et de failles, entre amours, désamour, sacerdoce et faux-semblants.

Il était une Ville, de Thomas Reverdy

9782290123447 iletaituneville couvbandeau hd A Détroit en 2008, les maisons ne valent plus rien et les gens s'en vont en les abandonnant. Eugène, jeune ingénieur français, débarque dans la ville dévastée pour superviser un projet automobile. Au même moment, l'inspecteur Brown enquête sur la disparition du petit Charlie, qui a grandi dans un des quartiers désertés.

 

 

Inferno, de Dan Brown

61tkn-i-l-1.jpgRobert Langdon voyage en Italie et se trouve confronté à une affaire d'eugénisme en lien avec L'Enfer de Dante Alighieri2. Robert Langdon se réveille en pleine nuit à l'hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Il ignore pourquoi il se retrouve à Florence et d'où provient l'objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires. La couverture représente Santa Maria del Fiore à Florence en Italie.

 

 

 

Je n'ai pas fini de regarder le monde, de David Thomas

david-thomas-je-n-ai-pas-fini-de-regarder-le-monde.gif

« Je ne sais pas pourquoi je raconte tout ça, sans doute parce que j’aimerais moi aussi savoir qui je suis … »

Une comédienne déçue, un trader recyclé en écrivain à succès, un ouvrier misanthrope, un milliardaire retiré dans une cabane, une femme qui claque les portes, un homme qui les démontent, des couples effrayés par le bonheur et d’autres à la croisée des chemins …

Après La Patience des buffles sous la pluie (Prix Découverte Prince Pierre de Monaco) et Un silence de clairière (Prix Orange), David Thomas s’invite une nouvelle fois dans les interstices de nos vies. Rien n’est épargné : notre ridicule, nos cruautés, nos faiblesses, nos inavouables arrangements avec nous-mêmes. Mais qu’ils nous fassent rire ou nous serrent le cœur, tous ces personnages portent malgré tout en eux ce qui rend l’humain attachant.

Je rends grâce, de Agnès Cornier

je-rends-grace.png"Arnaud a 20 ans, il va intégrer Polytechnique. […] Retour en arrière. Le voile du passé se déchire comme celui qui permet à l’eau de mon corps de couler, annonce d’un enfantement mais qui arrive trop tôt. Toute ma chair sent que c’est grave mais mon être pensant n’y croit pas. Journée angoissante où mon corps ne répond plus malgré les visages médicaux qui se penchent anxieusement sur ce ventre d’où un être veut sortir malgré tout…?"

 

 

 

Jeu de Pistes, de Marcel Théroux :

jeu-de-pistes.jpgDamien March a 35 ans. Il s'ennuie. Des nuits à écrire des voix off pour la BBC alors qu'il se rêvait grand reporter, du temps perdu, de vagues amis et quelques histoires oubliables. Jusqu'à ce télégramme : "Patrick mort. Papa". Son oncle est mort, il avait presque oublié qu'il était vivant. Pourtant il a fait de lui son unique héritier. Damien plaque tout et s'en va vivre dans la maison de Cape Cod de son oncle, ancien écrivain à succès dont l'originalité et la fantaisie peuplent ses souvenirs d'enfance. C'est un véritable cabinet de curiosités, où il déniche un manuscrit inachevé : Les Confessions de Mycroft Holmes, pastiche savoureux dont le héros est le frère méconnu de Sherlock Holmes. Et qui recèle des indices, menant eux-mêmes, de fausses pistes en détours, à un secret de famille insoupçonné.

 

Journal d'un ange gardien, de Carolyn Jess-Cooke

journal-d-un-ange-gardien.gif

Lorsque Margot Delacroix meurt à quarante ans, elle est renvoyée sur terre comme ange gardien : le sien ! Contrainte par mandat divin de revivre les pires moments de son existence et ses regrets les plus amers, Margot reçoit l’ordre de ne rien changer, mais simplement de tirer la leçon de ses erreurs. Tandis qu’elle veille sur ses proches, Margot rêve pourtant de modifier le cours de son destin. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour se racheter ?

 

 

 

Journal d’un vampire en pyjama, de Mathias Malzieu

Journal d un vampire en pyjama« Me faire sauver la vie est l'aventure la plus extraordinaire que j'aie jamais vécue. »

 
 
 
 
 
 

Jury, de Macha Méril

Un festival de cinéma au Maroc. Six femmes d'horizons totalement différents, enfermées pendant six jours dans le huis clos d'un jury. Une Egyptienne, une Marocaine, une Portugaise, une Italienne, une Camerounaise et moi, la présidente du jury. Au fur et à mesure des projections, des différences se dessinent, de plus en plus violentes. Les opinions divergent, les passions se déchaînent... Moi qui avais innocemment accepté de participer à ce festival afin de retrouver les lieux de mon enfance et passer quelques jours au soleil avec mon compagnon, me voici prise dans un tourbillon de conflits et de turbulences sentimentales. Cette semaine a marqué ma vie à jamais.

 

L'aimer ou le fuir, de Delphine de Malherbe

L’amour reste le plus sûr moyen de guérir quelqu’un de ses démons ou, inversement, de le détruire. Quand l’immense écrivain Colette, si moderne et si classique à la fois, s’éprend du fils de son second mari, tout s’écroule. Elle a 47 ans et lui 17. Vivre cet amour ou le fuir ? Elle cherche la réponse dans son passé... A 20 ans, elle avait épousé Willy, un séducteur compulsif qui signait de son nom les livres qu’elle écrivait. Pour pouvoir le quitter, elle devra gagner sa vie en prenant des risques : danser nue, porter le costume et montrer un sein, se muer en chroniqueuse judiciaire ou en critique de théâtre...

 

 

L'amour écorché de Marie-Bernadette Dupuy

l-amour-ecorche.jpgPianiste virtuose, Hélène, 23 ans, est pétillante de vie. Pour que son bonheur soit complet, il ne lui manque plus que l'âme soeur. Appelée au chevet d'un vieil ami mourant, elle rencontre Alexandre, un inconnu dont le regard magnétique et la force paisible troublent la jeune femme jusqu'au plus profond de son être. Qui est-il ? La réponse glace le cœur d'Hélène : il est prêtre... Elle est alors loin d'imaginer les années de douleurs et de tourments qui l'attendent. Alexandre, qui a juré fidélité à Dieu, se trouve face a un choix cornélien. Renoncera-t-il à son sacerdoce pour aimer Hélène ?

 

 

L'an prochain à Tbilissi, de Sana Krasikov

l-an-prochain-a-tbilissi-de-sana-krasikov.jpgDe temps à autre apparaît un jeune écrivain d’une maturité exceptionnelle, dont les personnages incarnent une expérience peu commune. Sana Krasikov est de ceux-là. Avec L’an prochain à Tbilissi, elle s’impose d’emblée comme une voix majeure, influencée par les traditions littéraires juive, russe et américaine.

Dans ses nouvelles au ton doux-amer, cette jeune Américaine d’origine ukrainienne décrit les réussites et les défaites d’immigrées d’Europe de l’Est, venus aux Etats-Unis en quête d’une vie meilleure. Avec une sensibilité incisive mais pleine de compassion, elle restitue le détail de ces vies, souvent des vies de femmes, faites de petites ou de grandes tragédies, où l’espoir ne cède jamais à la désillusion. Une œuvre remarquable d’une humanité étonnante.

L'armoire des robes oubliées, de Riikka Pulkkinen

l-armoire-des-robes-oubliees.jpgAlors que sa grand-mère Elsa se meurt d'un cancer foudroyant et que tous ses proches se rassemblent pour adoucir ses derniers jours, Anna découvre que, derrière le mariage apparemment heureux de ses grands-parents, se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille. 
Une vieille robe trouvée par hasard, et dont elle apprend qu'elle aurait appartenu à une certaine Eeva, va réveiller le passé. Cette Eeva, dont on ne lui a jamais parlé, aurait été, dans les années 60, la nourrice de sa mère. Mais Anna ne tarde pas à comprendre qu'elle a été beaucoup plus qu'une employée et que son grand-père, peintre célèbre, l'a profondément aimée...

 

L’échappée, de Valentine Goby

« Nous marchons, suivies par la foule, têtes rasées parmi les décombres de l’avenue Janvier, de la rue Saint-Hélier dévastée, criblée de béances et d’immeubles en ruine, pendant des semaines c’étaient des gravats enchevêtrés de poutres, de meubles brisés, chambres, cuisines, salles à manger réduites en poussière, éclats de verre, j’imagine que c’était comme ça, tout est déblayé et vide maintenant, je trébuche sur des souvenirs que je n’ai pas, les bombardements ont eu lieu sans moi, j’étais terrée dans un couvent mais je sais tout, ils m’ont fait ce que la guerre leur a fait. »

L’échappée ou le destin d’une jeune paysanne bretonne coupable d’avoir aimé un pianiste allemand pendant l’Occupation. Avec ce quatrième roman, Valentine Goby signe un livre tragique et puissant sur l’identité et la liberté.

L'exode des enfants, de Gerda Mucker-Frimmel

La Deuxième Guerre mondiale touche à sa fin, mais pour Katharina et sa famille originaire de Mannheim en Allemagne commence un long cauchemar qui va les jeter sur les routes de l’exode. Réfugiés chez la grand-mère en Basse-Autriche, Katharina, sa maman Martha, l’oncle Karl et sa petite sœur Karla doivent fuir les derniers bombardements pour trouver un asile à l’autre bout du pays. Entre séjours forcés dans la forêt, camps de réfugiés abominables, ferme tyrolienne décrépie, peur, faim et tuberculose d’oncle Karl, Katharina raconte une époque tragique de sa vie avec les yeux d’une enfant de neuf ans. Largement autobiographique, "L’Exode des enfants", est le témoignage poignant d’un événement sombre de l’histoire mondiale.

 

L’héritière de Jacaranda, de Tamara Mckinley

À la mort de Jock Witney, tyran domestique à la tête du plus grand vignoble d’Australie - le Domaine de Jacaranda -, sa famille se rend compte que les affaires vont en réalité très mal. Quand un groupe français fait une offre de rachat des plus alléchante, les membres du clan s’entredéchirent.
Cornelia, la veuve de Jock, âgée de 90 ans, refuse catégoriquement de vendre. Elle aimerait convaincre Sophie, sa petite-fille, la prunelle de ses yeux, que la propriété familiale peut être conservée.
Dans ce but, Cornelia l’entraîne à l’autre bout de l’Australie, dans la vallée de Hunter, sur les traces de ses ancêtres. Elle profite de ce voyage pour lui narrer l’épopée familiale.

L'homme à la bulle de savon de Sylvie Matton

L homme a la bulle de savonJe le veux et je l'aurai. Plusieurs fois ces derniers mois, Patrick est retourné dans le musée pour vérifier les déficiences du système de sécurité. Il vit la mutation du défi en un acte héroïque comme un parcours initiatique, illicite et enivrant. Une mission joyeuse. Et si ce geste extraordinaire se conclut par une réussite sans encombre, Patrick ne doute pas que sa vie vécue désormais dans l'intimité de l'Enfant, son compagnon et son secret, fera de lui un homme nouveau.

Nombreux sont ceux qui ont un jour ressenti l'envie fugitive de posséder une œuvre exposée dans un lieu public, mais passer à l'acte est exceptionnel tout autant que la relation intime et passionnelle qu'entretient Patrick avec celui qu'il appelle L'Enfant, le personnage du tableau de Rembrandt, L'Enfant à la bulle de savon. Depuis qu'il l'a vu exposé, L'Enfant est devenu son frère, son double, l'unique compagnon auquel il peut confier ses terreurs de petit garçon face à un tyran domestique jusqu'au jour où le désir de s'approprier la peinture devient irrépressible. Nous livrant les clés d'un vol commis dans un musée, cet ouvrage est aussi, par maints thèmes dérangeants et souvent occultés, un roman social.

Désormais garant de la bonne conservation du tableau, Patrick vivra cette vie commune telle une lente descente aux enfers, à l'image d'un Dorian Gray inversé, où la peinture se porte au mieux dans sa cachette tandis que lui-même se met en danger. Ce roman de non fiction est une histoire vraie.

l-homme-a-la-carrure-d-ours.gif

Dans une zone du Grand Nord ignorée des cartes, d’anciens ouvriers oubliés de tous s sont regroupés en communautés hostiles. Seuls Kolya, un sculpteur d’ivoire descendant des Lapons et Lyouba, la seule jeune femme à y être née, savent écouter les saisons, les hivers terribles et les printemps flamboyants, passer les frontières, déjouer la vigilance de gardiens invisibles pour s’aventurer à leurs risques et périls hors de ce lieu interdit.

 

 

 

L'homme idéal existe. Il est Québécois, de Diane Ducret

Bonne nouvelle : l’homme idéal existe !
Il ne parle pas : il jase. Il n’embrasse pas : il frenche.
Il ne se déshabille pas : il se criss à poèlle.
Vous l’aurez deviné : il est Québécois.

Diane Ducret rhabille le mythe du Prince Charmant.
L’homme idéal ? Satisfaite ou remboursée !

 

 

L'hypothèse des sentiments, de Jean-Paul Enthoven

l-hypothese-des-sentiments-de-jean-paul-enthoven.jpg

Pendant quelques mois, ils vécurent chacun des moments que la vie réserve aux amants intelligents.

Ils goûtèrent avec étonnement au privilège d’apesanteur qui accompagne les embrasements réussis.

Et leur liaison fut d’envergure si variable, qu’ils purent croire, les jours fastes, qu’elle avait la densité d’une passion…

J.-P. E.

 

L'inavouable secret de Clara, de Elisabeth Bourgois

l-inavouable-secret-de-clara.jpg

Clara, quinze ans, fille unique, est mal dans sa peau, en conflit permanent avec sa mère qui la néglige et l’humilie. Son père est inexistant à force de s’effacer. Invitée à une soirée entre jeunes, elle est émue d’être l’objet de l’attention d’Alex, un séduisant garçon de sa classe. Abrutie par l’alcool et droguée à son insu, elle se laisse entraîner par Alex dans une chambre et sombre dans l’inconscience.

Elle se réveille le lendemain, nauséeuse, mal à l’aise, et se souvient à peine de ce qui s’est passé … Trois mois plus tard, elle découvre avec stupéfaction qu’elle est enceinte ! Alex l’a violée. Elle n’a pas seize ans.

Meurtrie, choquée, subissant dans le même temps le divorce de ses parents et l’éclatement de sa famille, Clara se referme sur elle-même et son terrible secret …

Quelle vie l’attend maintenant ? Gardera-t-elle son bébé ? Comment fera-t-elle face aux pressions de son entourage ? Pardonnera-t-elle à Alex ? Et si, au bout du tunnel obscur, surgissait la lumière d’un autre amour, authentique et durable ?

Clara se révèlera une jeune fille exceptionnellement forte et rebelle, si captivante …

L'inconnue de Bangalore, de Anita Nair

9782226246844-j-1.jpgPremière nuit du Ramadan à Bangalore, la cosmopolite Silicon Valley de l Inde. Le quartier musulman de Shivaji Nagar brille de mille feux, mais dans une sombre ruelle, un jeune prostitué est attaqué et brulé vif... D autres meurtres vont bientôt suivre et il semble très vite clair que l on a affaire à un tueur en série. L inspecteur Borei Gowda à la cinquantaine désabusée, n arrive pas à comprendre le lien entre ces morts, mais les témoins évoquent tous une femme d une grande beauté. Une première piste...

 

 

L'or du bout du monde, de Tamara McKinley

L or du bout du monde

Australie, 1849. Une jeune femme, Ruby, et son mari James, décident de partir s'installer à l'intérieur des terres afin de découvrir de nouveaux horizons. Au cours de la même période, de nouveaux colons arrivent en Australie pour tenter leur chance, et d'autres reviennent sur les traces du passé..

 

 

 

La baie des baleines, de Jojo Meyes

la-baie-des-baleines.jpgSur les plages préservées au sud de Sydney, Silver Bay est un véritable havre de paix. C'est ici que s'est réfugiée Liza McCullen avec sa fille Hannah pour échapper à sa vie passée. Mais l'arrivée de Mike Dormer va bouleverser la tranquillité de la petite communauté. Cet Anglais trop curieux, qui prétend être venu à Silver Bay pour se reposer, risque en réalité d’anéantir tous les efforts de Liza pour sauver le petit hôtel familial et protéger les baleines.

 

 

 

La beauté sur la terre, Charles-Ferdinand Ramuz

« Laisse-lui la liberté », disait-on dans la salle à boire. Qu’est-ce que tu veux la faire travailler ? elle n’est pas faite pour ça. Laisse-lui la liberté, sans quoi tu risques de l’éteindre… C’est comme les ailes des papillons : si tu les touches, elles deviennent grises… Laisse-la courir… »

Juliette, une jeune orpheline cubaine, rejoint son oncle dans un village près du lac Léman. Sa beauté réenchante le monde : elle illumine la terre, l’air et l’eau. Mais est-elle, pour les hommes qui la contemplent et la désirent, une bénédiction ?

 

La Bibliothèque des coeurs cabossés, de Katarina Bivald

Product 9782207117750 195x320

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…
 

"Quel plaisir y a-t-il à lire un livre merveilleux, si on ne peut pas le signaler à d'autres personnes pour en parler et le citer à tout bout de champ ?"

 

 

 

 

La bonne étoile, d'Esther Freud

la-bonne-etoile.jpgDès leur entrée au cours de théâtre le plus prestigieux de Londres, les élèves sont fixés : ils paieront très cher leur intégration à l’élite de la scène. Car au Drama Arts, on n’apprend pas seulement à jouer la comédie, on apprend à devenir un Acteur, à Etre…

Nell, trop ronde et peu sure d’elle, se demande si elle jouera jamais autre chose que les servantes, et sait qu’elle ne peut rivaliser avec toutes ces jolies filles aux longues jambes qui ne doutent de rien, comme la très douée et sublime Charlie. L’ambitieux Dan n’a qu’une chose en tête : jouer Hamlet, et séduire Jemma la rebelle… Dès leur sortie de l’école et durant les années suivantes, ces jeunes acteurs vont être confrontés à l’univers destructeur des auditions absurdes, des agents injoignables, des caravanes miteuses, des premières tape-à-l’oeil, derrière lequel se cachent (mal) la misère et la solitude extrême du quotidien.

Nul mieux qu’Esther Freud, ex-actrice et femme d’acteur, pouvait peindre avec autant d’empathie ce monde impitoyable, entre enfer et paradis.

La Chica zombie, de Laura Fernandez

9782207116685

La Colline, de Gabriel Macchiavelli

Colline

Nous sommes au beau milieu des années 60, lorsque naît le petit Gabriel pour la plus grande joie de ses parents et de sa sœur aînée. L’auteur a réuni ses souvenirs de ces années d’insouciance, celles de l’enfance et aussi d’une France prospère où chacun pouvait se faire sa place. Celle de Gabriel et de sa famille se situe sur « la colline », un coin de campagne au-dessus de Nice, où ses parents, immigrés italiens, se sont installés pour cultiver les œillets.

 

 

 

La Convocation, de Clémentine Séverin

convocation.gifVanessa Germain, assistante sociale, ne veut pas reconnaître qu'elle se sent angoissée et même menacée depuis des mois. Elle n'ose pas se poser de questions sur ce sentiment insécurisant. Dès la rentrée de septembre 2003, elle ne peut plus nier l'évidence, elle est face à un danger. Elle reçoit une lettre de l'Inspecteur d'académie le vendredi 19 septembre. Elle appelle donc l'Inspection académique : l'affaire commence.

 

 

 

La deuxième vie d'Hippolyte Bontampis, de Isabella Marques

la-deuxieme-vie-d-hippolyte-bontampis.jpgHippolyte Bontampis est un homme ordinaire dont la vie monotone et sans amour sachève un matin. Il est abattu par une inconnue, dans son appartement, dune balle en plein cur. Ceci nest pas la fin de lhistoire mais le début. Hippolyte se réveille et nous emmène avec lui dans un labyrinthe surréaliste où se croisent plusieurs fils dAriane. Il y rencontrera la passion, la jalousie et la haine. Et c'est à travers sa mort qu'il trouvera un sens à sa vie.

 

 

 

La femme au miroir, de Eric Emmanuel Schmitt

Anne vit à Bruges au temps de la Renaissance, Hanna dans la Vienne impériale de Sigmund Freud, Anny à Hollywood de nos jours. Toutes trois se sentent différentes de leurs contemporaines; refusant le rôle que leur imposent les hommes, elles cherchent à se rendre maîtresses de leur destin. Trois époques, trois femmes: et si c'était la même?

 

 

La Femme d'argile et l'Homme de feu, d'Helene Wecker

9782221136393Lorsqu'elle se réveille en cette fin du XIXe siècle, Chava est enfermée dans une malle au fond d'un navire qui les emmène, elle et son nouveau mari, vers New York, loin de la Pologne. Faite d'argile, c'est une golème, créée par un rabbin qui s'est détourné de Dieu pour se consacrer à l'occultisme.
Lorsqu'il se réveille, le djinn est violemment projeté sur le sol de l'atelier d'Arbeely, un artisan syrien. L'instant d'avant, c'est-àdire mille ans plus tôt, cet être de feu aux pouvoirs exceptionnels errait dans le désert.
La golème et le djinn, fantastiques immigrés, se rencontrent au hasard d'une rue. Eux seuls se voient tels qu'ils sont réellement. Chacun sait que l'autre n'est pas humain. Tous deux incapables de dormir, ils se donnent rendez-vous une fois par semaine, la nuit, pour arpenter les rues de Manhattan, qu'ils découvrent avec émerveillement.
Mais une menace plane sur eux. Le créateur de la golème, d'un âge très avancé, est prêt à tout pour échapper à la mort. Et il a vu ou se cachait le secret de la vie éternelle : à New York.
Un conte initiatique, une fresque historique, un récit choral et une merveilleuse histoire d'amour pour un premier roman éblouissant.

 

La fiancée de Bombay, de Julia Gregson

Automne 1928. Trois jeunes Anglaises embarquent sur un bateau à destination de l’Inde. Pour Viva, ce voyage est avant tout le moyen de revenir sur les traces de ses parents morts à Bombay alors qu’elle était enfant.

Rose, ravissante jeune fille d’une dangereuse candeur, est sur le point d’être mariée à un officier de cavalerie colonial qu’elle connaît à peine. Victoria, sa demoiselle d’honneur, pleine d’imagination, se montre déterminée à perdre sa virginité au cours du voyage, avant de se trouver un époux aux Indes. Toutes les trois ont des raisons différentes de quitter l’Angleterre, mais les bagages d’espoirs et de secrets qu’elles emportent ne les ont pas préparées à ce qui les attend…

La Fille du Chaos, de Masiko Shimada

Petit-fils d'une prêtresse chamane, Naruhiko a hérité de ses dons de voyance, qui provoquent chez lui des crises de narcolepsie. Pour mieux contrôler ses pouvoirs, l'adolescent retourne sur la terre de ses ancêtres, dans le Hokkaidô, afin d'y subir un éprouvant rite d initiation...

Mariko, lycéenne devenue amnésique, est séquestrée pendant deux ans par un homme qui abuse d'elle et la conditionne au meurtre. Libérée par la mort de son geôlier, elle se rend à Tôkyô pour tenter d'y retrouver son identité. Mais elle est happée par la violence des bas-fonds et les réseaux de prostitution, qui la conduiront de nouveau à tuer...

Tandis que la police enquête sur les meurtres de la jeune fille qui apparaît en rêve à Naruhiko , son chemin croise celui de Sanada, un professeur d'université condamné par la maladie, qui décide de l'aider à recouvrer la mémoire, tout en orchestrant une nouvelle spirale de destruction...

Les trois outsiders vont unir leur destinée dans cet étonnant thriller fantastique, qui livre une critique virulente du monde contemporain. Car si l'auteur convoque le chamanisme et les forces spirituelles d'un Japon millénaire, c'est pour mieux dénoncer l'enfer d'une société qui a perdu son âme.

La flémingyte aiguë, de Léa Arthemise

la-flemingyte-aigue.jpgLa flémingyte aiguë se caractérise par une inflammation des synapses sur un sujet végétatif, et/ou un régime totalitaire copiant et accroissant les failles d’un système de société proche de l’implosion.

C’est ce que pense Léonie Garzon.

Peut-être qu’elle regarde trop la télé.

Peut-être que les trains la font dérailler au point de rêver d'une autre réalité, contrôlée par un proctologue de garde qui tremperait dans des histoires pas nettes, où les stéréotypes se feraient descendre en pleine rue devant des policiers désabusés, où le Mexique serait la porte à côté.

La frontière de sable, de Claude Clément

FrontierePour ne pas que Fredo s’ennuie pendant ses vacances d’automne, sa mère l’envoie aux Goudes chez sa tante et son oncle maternels. Là, il remarque que Laurette, sa cousine de 8 ans, d’habitude si joyeuse, ne rit plus et ne parle guère. Il la trouve renfermée sur elle-même et se pose des questions sur les raisons qui la poussent à adopter une attitude mutique. A force de détermination, cependant, l’adolescent va peu à peu percer le secret que cache la fillette…

 

 

 

La jeune fille à la perle, de Tracy Chevalier

La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l’âge d’or de la peinture hollandaise. Griet s’occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s’efforçant d’amadouer l’épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives.

Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l’introduit dans son univers. À mesure que s’affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville...

 

La fille de papier, de Guillaume Musso

FilledepapierQuand la vie ne tient plus qu’à un livre !
« Trempée jusqu’aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d’une nuit d’orage.
– D’où sortez-vous ?
– Je suis tombée.
– Tombée d’où ?
– Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire, quoi ! »
Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d’inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans. Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire. Impossible ? Et pourtant !
Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel...

 

La mémoire d'une autre de Mélanie Rose

Une jeune femme amnésique est secourue par un père et sa petite fille. Retrouvera-t-elle la mémoire ? Quels secrets cache l'homme qui l'a sauvée ? En pleine tempête de neige, une jeune femme est victime d'un accident et perd la mémoire. Incapable de se rappeler qui elle est ni d'où elle vient, elle est recueillie par Vincent, qui vit avec sa fille Jade, six ans. Quand l'enfant lui annonce que sa grande soeur Ambre l'avait avertie de son arrivée, la jeune femme est troublée. Mais quel choc quand elle apprend qu'Ambre est morte deux ans plus tôt, que leur mère les a quittés, et que, depuis, Jade est muette ! Et tandis que la tempête fait rage, l'inconnue va tout tenter pour retrouver son identité. En faisant remonter des souvenirs enfouis, elle va faire d'étranges découvertes, sur elle, mais aussi sur Vincent et sa famille...

 

La nuit dernière au XVe siècle, Didier Van Cauwelaert

Comment vivre une histoire d’amour avec une jeune femme du XVe siècle, quand on est contrôleur des impôts à Châteauroux en 2008 ? Est-il rattrapé par une passion vécue au Moyen Age, ou victime du complot diabolique d’un contribuable ? Si la réincarnation existe, quel est son but ? Faut-il revenir sur les pas d’un autre, pour découvrir enfin qui l’on est ? Peut-on modifier le passé ? Peut-on réussir deux vies à la fois ?

 

 

La petite marchande de souvenirs, de François Lelord

la-petite-marchande-de-souvenirs-f-lelord-francois-lelord-9782709642835.gifDans une Hanoï endormie qui commence à peine à s ouvrir au monde, Julien, un jeune médecin français, qui n a connu ni guerre, ni révolution, découvre chaque jour un peu plus un peuple marqué par l Histoire. Il travaille à l ambassade de France mais son temps libre il l occupe à parcourir le pays et à apprendre sa langue.
Aux abords du Lac de l Epée, il croise souvent une jeune fille en chapeau conique, Minh Thu, Lumière d Automne, qui tente de vendre des souvenirs aux premiers touristes pour nourrir sa famille. Une complicité naît entre eux, mais ils savent que tout les sépare. Au contraire, tout devrait rapprocher Julien de Clea, une collègue britannique détachée pour un an à l Institut Pasteur de Saigon, qui rêve d un avenir avec lui.
Peu avant Noël, une mystérieuse épidémie se déclare dans le service du Professeur Dang, vétéran des guerres révolutionnaires, qui a pris Julien en affection.
Tandis que la ville lentement se referme, Julien et Clea partent en expédition sur la piste des premiers malades, pendant que Lumière d Automne, bravant l interdiction de vendre, finit par être arrêtée par la police...

La petite reine de Bahia, de Alejandro Reyes

La petite reineÀ tout juste dix ans, Maria Aparecida est d’une beauté rare, et il émane d’elle une joie de vivre contagieuse qui séduit tous ceux qui la rencontrent. Après la mort de sa mère, elle déménage à Bahia pour gagner sa vie en vendant des cacahuètes et en cirant des chaussures.
Un jour, elle fait la connaissance de Betinho, jeune homosexuel à peine plus âgé qu’elle. Lui aussi a été sacrément cabossé par la vie. Il sera le frère, l’ami, l’allié de la petite fille. Le jour où un flic véreux décide que Maria Aparecida est en âge de se prostituer pour des touristes étrangers, les deux gamins décident de s’enfuir.

 

 
La promesse de Lola, de Cécilia Samartin

A promesse de lolaSebastian est âgé d’une dizaine années. Né avec une malformation cardiaque, il est exclu des jeux de son âge et subit à l’école les railleries de ses camarades. Sa mère, de surcroît, se montre autoritaire et hyper protectrice. Son seul havre de réconfort, il le trouve auprès de sa grand-mère, abuela Lola, à qui il rend visite tous les soirs après la classe. Mais, un jour, Sebastian la trouve chez elle, inanimée. Abuela Lola est alors emmenée à l’hôpital où, à son chevet, elle voit sa famille réunie pour la première fois depuis bien longtemps.
Prenant conscience que les liens entre chacun sont distendus, Lola décide d’enfreindre la promesse qu’elle avait faite à ses enfants : elle se remet à cuisiner. Les bons plats qu’elle leur prépare – tous issus de la tradition sud-américaine – sont aussi le prétexte pour Lola d’évoquer un certain événement familial. Et ainsi de ressouder les siens…

La Rose bleue de Chimène, de Michel Loetscher

la-rose-bleue-de-chimene.jpg

Il était une fois une princesse dont le fantôme voulait pour son peuple une vie plus belle et plus abondante. Et si la rose bleue pourvoyait à la prospérité du royaume et à la bonne fortune de ses sujets ?

Il y avait une fois une autre princesse qui ne faisait jamais rien comme les jeunes filles de son temps. Et si les anges rêvaient juste de passer ailleurs que dans les rêves de ces vivants perdus dans la poursuite du vent ?

Il y avait une fois un roi dont les sujets avaient perdu la lumière des étoiles et se retrouvaient plongés dans le noir pour Noël. Et si un royal acte d’amour leur rendait la lumière des vivants ?

Il y avait en une époque de grand tourment un imprécateur dont le talent s’épuisait à conjurer ce qui menaçait une si proche république des plaisirs. Et si le néant n’était pas seulement ce qui nous appelle par notre nom ?

Il y a de ces âmes grises qui se trouvent fort désarmées quand une belle inconnue jaillit de sa baignoire. Et si l’on heurtait aux barreaux d’une prison qui n’existait pas ?

En tout lieu, il est de ces existences exténuées en quête de la note bleue qui soulèverait leur monde. Et il est parfois de ces contes modernes pour adultes avertis dont la matière sensible s’attache à ce qui pourrait dégivrer le fond de l’air, faire revenir la musique et changer la vie.

La soeur, de Sandor Marai

sandor-marai-la-soeur.jpgEn 1939, un pianiste hongrois en pleine gloire est brusquement hospitalisé à l'issue d'un concert à Florence, victime d'un mal mystérieux. Il va passer trois mois en proie à de grandes souffrances, dans un état quasi-hallucinatoire parfois, tandis que quatre infirmières, des religieuses à la fois bienveillantes et un peu inquiétantes, lui dispensent l'oubli à coups de morphine. Ce sont ses « rendez-vous chimiques » qu'il attend avec l'impatience d'un amant. Tandis qu'au-dehors la guerre se déchaîne, Z. mène à huis clos un combat contre un mal intérieur dont il cherche les causes. Il revisite la relation passionnelle qu'il entretient depuis plusieurs années avec une femme mariée, belle et frigide. Un bonheur qui se nourrissait du manque et du déni. Mais la dépossession de soi qu'engendre la maladie est peut-être le premier pas vers une renaissance.

 

La splendeur des Charteris, de Stéphanie des Horts

Chez les Charteris, lords de père en fils, les « honorable young ladies » font peu de cas de leur vertu, les ministres ont les idées larges et les amours ancillaires, les homosexuels embrassent les filles sur la bouche et un inspecteur chinois joue les Hercule Poirot. En 1936, dans leur résidence d’été de l’île de Wight, on se noie dans le champagne avec quelques amis et l’ambassadeur d’Allemagne Ribbentrop, pour se consoler de l’absence de ce cher Monsieur Hitler, qui manque décidément à tout le monde !

 

 

La terre du bout du monde, de Tamara McKinley

la-terre-du-bout-du-monde.gifCornouailles, XVIIIe siècle. Susan Penhalligan accepte d'épouser le révérend Ezra Collinson pour sauver sa mère et son frère Billy de la misère. Mais son coeur est tout à Jonathan Caldwaller, parti courir les mers à bord de l'Endeavour.
Quinze ans plus tard, Billy est déporté en Australie pour vol. De leur côté, Susan et son mari partent s'installer à Botany Bay, à quelques kilomètres du futur centre de Sydney. Ils y découvrent le nouveau monde ainsi que ses habitants, les aborigènes.
La vie suit son cours, malgré les difficultés économiques. Ernest et George, les enfants de Susan, deviennent fermiers, Billy, enfin libéré, se marie. Susan, dynamique et généreuse, se démène pour le bonheur des siens, dont celui d'Ezra, qu'elle a appris à aimer.
C'est alors que Jonathan, l'ancien amant de Susan, fait sa réapparition...

La Vallée des masques, de Tarun Tejpal

vallee-des-masques.jpgAu cours d une longue nuit où il attend ses assassins, d anciens frères d armes, un homme raconte son histoire et celle de son peuple, une communauté qui vit recluse dans une vallée inaccessible, selon les préceptes d un gourou légendaire : Aum, le pur des purs, le porteur de vérité...
Là, dans un souci d égalité absolue, les hommes n ont pas de nom mais un matricule, pas de visage mais un masque identique pour tous. Et pourtant, dans cette société qui se veut égalitaire, certains sont plus égaux que d autres. Au fur et à mesure qu il s élève dans la hiérarchie, jusqu à en devenir un des chefs, le héros découvre les écueils de cette utopie, ses perversions, sa cruauté envers ceux qui dévient du droit chemin et les compromissions de ceux qui, au nom de la pureté, n hésitent pas à éliminer chaque grain de sable. Un de ces grains de sable finira par ouvrir les yeux du héros qui fuira vers le monde extérieur où il découvrira la musique, la lecture, le rire, l amour... et la beauté salutaire du doute.
Une réflexion profonde et sans aucune complaisance sur les questions fondamentales qui agitent les sociétés humaines : l individu face au groupe, les maladies du pouvoir, les perversions du dogme, la dictature de la pureté, les dangers de la rhétorique, et l inhumanité de toute quête de la perfection absolue.

La vie à ses rêves, de Michel Pagel

la-vie-a-ses-reves.jpg

Tous les solitaires en mal d’amour se donnent rendez-vous place du Châtelet, semble-t-il. Ils sont là sept ou huit, hommes et femmes, qui font les cent pas en essayant de n’avoir l’air de rien, qui consultent leur montre entre deux cigarettes. Qui scrutent. Les visages des autres, de ceux et de celles qui arrivent et, pour la plupart, passent sans s’arrêter. Parfois, deux regards se cherchent et se trouvent …

En treize nouvelles, dont une inédite, entrez dans les mondes imaginaires de Michel Pagel, au carrefour de tous les Mauvais Genres. Vous allez lire des nouvelles qui vous feront frémir, d’autres qui vous feront chanter, vous visiterez des mondes inconnus et d’autres que vous croyez connaître mais qui cachent de lourds secrets. Préparez-vous à un voyage dont vous ne reviendrez pas indemne.

La vie en bleu, de Jean-François Thiery

La vie en bleu.gif

L’harmonie est-elle de ce monde ? Certains la cherchent dans le timbre d’un violon solitaire, d’autres l’imaginent dans des concertos italiens, de sensuelles valses à trois temps ou le staccato trépidant d’une grosse cylindrée américaine. Des esprits tourmentés privilégieront le silence, sous la forme d’une alarme qui cesse de vriller les oreilles, des acouphènes qui ne martèlent plus l’esprit … Ou une couleur, pourquoi pas le bleu ?

Et vous ? Au travers de douze nouvelles, nous vous invitons à découvrir les réponses de ces héros contemporains …

 

 

La vie très privée de Mr Sim, de Jonathan Coe

la-vie-tres-privee-de-mr-sim.jpegMaxwell Sim est un loser de quarante-huit ans. Voué à l'échec dès sa naissance (qui ne fut pas désirée), poursuivi par l'échec à l'âge adulte (sa femme le quitte, sa fille rit doucement de lui), il s'accepte tel qu'il est et trouve même certaine satisfaction à son état. Mais voilà qu'une proposition inattendue lui fait traverser l'Angleterre au volant d'une Toyota hybride, nantie d'un GPS à la voix bouleversante dont, à force de solitude, il va tomber amoureux. Son équipée de commis-voyageur, représentant en brosses à dents dernier cri, le ramène parmi les paysages et les visages de son enfance, notamment auprès de son père sur lequel il fait d'étranges découvertes : le roman est aussi un jeu de piste relancé par la réapparition de lettres, journaux, manuscrits qui introduisent autant d'éléments nouveaux à verser au dossier du passé. Et toujours Max pense à la femme chinoise et à sa fille, aperçues dans un restaurant en Australie, dont l'entente et le bonheur d'être ensemble l'ont tant fasciné. Va-t-il les retrouver? Et pour quelle nouvelle aventure?

Latex etc., de Margaux Guyon

Que faire quand on habite la petite ville de C*** et que l’on trouve le temps désespérément long ? Margaux, dix-huit ans, est partagée entre les copains, les livres, l’art de la vanne sèche et les soucis vestimentaires. Et ce n’est pas dans sa famille – mère démissionnaire, père absent et sœur frappée de mysticisme et d’acné juvénile – qu’elle trouvera un divertissement à son ennui.
Apparaît alors une solution – temporaire – à son désœuvrement. Histoire de s’oublier, elle se jette dans les bras de la bonne bourgeoisie d’Avignon, la grande ville toute proche qui, elle, ne l’oubliera pas. Et la payera, cher.
Call-girl de hasard, elle dépense ce qu’elle gagne en s’achetant fanfreluches et accessoires, notamment le Mac sur lequel elle raconte sa lamentable, joyeuse et trop véridique existence. Entre heurs et malheurs, une histoire faite d’amours vénales, et sans joie. Évidemment, cela ne peut que mal finir.

Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

le-cercle-litteeraire-1.jpg

Tandis que Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. La lettre d'un inconnu, natif de Guernesey, va le lui fournir. Elle pénètre alors un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d'un club de lecture au nom étrange, inventé pour tromper l?occupant allemand. Et puis vient le jour où elle se rend à Guernesey..

 

 

 

 

Le chant du cygne, de Astrid Chaumont

le-chant-du-cygne.jpgVoici l’histoire d’une petite fille, Aurélie, qui rêve de devenir célèbre ballerine. Fervente admiratrice de Tchaïkovski, elle se passionne pour Le lac des cygnes, et pour cet animal gracieux et pur.
Au cours d’une répétition de danse, Aurélie s’évanouit. Ses parents lui font passer des examens médicaux étendus. Le diagnostique tombe comme un coup de tonnerre : Aurélie est atteinte de myopathie, une maladie terrible qui la paralysera progressivement. Il ne lui reste plus que deux ans à vivre. Armée de courage, cette petite fille hors du commun continue à vivre avec ardeur sa passion pour la danse. Ses parents, ses amis, sont là pour la soutenir et l’accompagner jusqu’à la fin, jusqu’à son chant du cygne …
En nous contant le destin cruel de cette petite fille, Astrid Chaumont nous livre un message chargé d’espoir. En effet, ce récit poignant et tragique, dessine le portrait d’une enfant au courage exceptionnel, qui brave la mort en se battant contre la maladie, tout en continuant de vivre sa passion pour la danse, de rêver et d’espérer jusqu’au bout. C’est aussi une merveilleuse leçon d’amour et de solidarité, à travers les parents d’Aurélie, qui doivent accepter la perte de leur fille unique, et l’accompagner dans cette épreuve terrible.

Le don d’Anna, de Cecilia Samartin

Adam va mourir. Avec lui Anna perd son grand amour. Eux qui avaient mis tant d’années à se l’avouer...
Alors elle se souvient, elle repense à sa vie passée, et aux événements qui l’ont menée là : son enfance dans un Salvador en proie à la guerre civile, le massacre de sa mère et des habitants de son village par la junte, l’orphelinat, l’exil vers les États-Unis, le couvent...
Puis cette décision de soeur Josepha de la placer comme nourrice pour s’occuper des deux enfants d’Adam et Lillian Trevis, riche famille californienne. Comment imaginer qu’elle en deviendrait le véritable ange gardien ?
Lorsque Lilian quitte le domicile conjugal, Adam avoue à Anna les sentiments qu’il lui porte. Mais leur amour est mis à mal par les réactions de la famille. Anna se fixe un dernier but : réconcilier le père et le fils.

Le diable de Radcliffe Hall, de Stéphanie des Horts

le-diable-de-radcliffe-hall.pngElle est américaine. Elle a vingt ans tout juste, une peau laiteuse et des rondeurs conséquentes. Maisie Kane est aussi et surtout fabuleusement riche et bien décidée à trouver un époux sur le vieux continent. En 1953, au Savoy à Londres, elle croise le chemin des Radcliffe, aristocrates aussi lancés que dépravés, aussi cruels que parfaitement amoraux, dont elle devient très vite, du moins, le croient-ils, le jouet. Car Miss Kane n’a pas fini de faire parler d’elle chez les heureux du monde…

 

 

Le dico farfelu d'Elodie, de Elodie Pompey

 Dictionnaire non académique, détournement du classique que l'on connaît, le Dico farfelu est un ouvrage conçu pour les personnes actives. Facile à glisser dans sa poche, il propose un petit en-cas de mots que l'on peut grignoter à n'importe quelle page, selon ses envies.
Voici un peu d’humour condensé qui s'intègre dans la culture actuelle du zapping, mais aussi dans le besoin que nous avons tous aujourd'hui de nous procurer un peu de fraîcheur et de fantaisie à moindre coût.

 

 

Le jardin des larmes, de Arnaud Delalande

C’est notre histoire. Celle de ces hommes et femmes, souvent jeunes, qui partent au bout du monde défier le sort et combattre la souffrance. Ils s’engagent par idéal, ou pour se chercher eux-mêmes. Ils fuient parfois, pour mieux se trouver. Ils forment une nation invisible et admirée : les humanitaires.
En 1994, Lise, jeune sage-femme tourmentée, travaille au Rwanda pour le compte d’une ONG. Elle est témoin tensions entre Hutus et Tutsis, puis, très vite, des premiers crimes. Alors que le génocide commence, Lise est prise en otage et devient un enjeu pour les troupes de l’ONU...
Dix ans plus tard, au Sri Lanka, Sébastien découvre son nouveau métier - chef de mission - et sa nouvelle vie. Mais un matin, il reçoit l’appel d’un délégué présent sur les côtes. Une vague immense aurait englouti la région entière...
Deux personnages en quête de sens : Lise cherche l’amour et la maternité, et découvre cet impensable qui la changera à jamais ; Sébastien a quitté sa femme et son pays, pour trouver sa vérité, au milieu du chaos et de la mort. Arnaud Delalande mêle ces destins avec une force bouleversante. Traversant les pays, les époques, les crimes, nous découvrons, sans fard, les grandeurs et les misères de la condition d’humanitaire. Avec Lise et Sébastien, nous descedons dans le jardin des larmes. Où l’espoir et la paix tentent de renaître.

Le Jardin du diable, de Ace Atkins

1921, San Francisco. Samuel (plus tard Dashiell, quand il commencera à écrire) Hammett, enquêteur pour Pinkerton, est chargé d’interroger les témoins de ce qui va être le grand procès du monde du cinéma : Roscoe Arbuckle, dit Fatty, célèbre star du comique muet, est accusé d’avoir, lors d’une orgie dans son hôtel, « écrasé » une jeune actrice, Virginia Rappe, provoquant sa mort. L’affaire est un coup monté, dont le livre nous développe les étapes en alternance avec le cheminement de Hammett, marié à une infirmière, tuberculeux, adorant son métier, fumant et buvant beaucoup, et posant toujours les bonnes questions. Il rencontre en route une séduisante blonde, agent du FBI, qui cherche à découvrir qui a approvisionné en alcool la fameuse orgie qui a mal tourné.

 

Le Jardin du Mendiant, de Michael Christie

mendiant.jpgC’est une nouvelle tragiquement drôle qui ouvre le formidable recueil de Michael Christie, classé parmi les meilleurs livres de l’année 2011 au Canada et récompensé par le Vancouver Book Award. Une femme seule appelle désespérément les secours, amoureuse d’un infirmier rencontré un soir de blues. Pour le retrouver, elle devra faire preuve de beaucoup d’imagination… jusqu’à frôler la mort.
Qu’il év
oque un accro au crack dialoguant avec le fantôme d’Oppenheimer ou un vieil homme qui tente de renouer avec son petit-fils devenu SDF, Michael Christie ausculte le cœur et l’âme de Vancouver, ses solitudes anonymes et modernes avec autant d’intelligence que d’humour. Un univers urbain qui nous ressemble étrangement.

Subtilité du regard, inventivité de l’écriture : ses nouvelles – inspirées en partie de son expérience dans le domaine social – abordent la société contemporaine sous un angle résolument inédit. Michael Christie s’impose d’emblée comme l’un des grands espoirs de la littérature canadienne.

Le journal intime d'un arbre, de Didier Van Cauwelaert

le-journal-intime-d-un-arbre.jpg« On m'appelle Tristan, j'ai trois cents ans et j'ai connu toute la gamme des émotions humaines. Je suis tombé au lever du jour. Une nouvelle vie commence pour moi – mais sous quelle forme ? Ma conscience et ma mémoire habiteront-elles chacune de mes bûches, ou la statuette qu'une jeune fille a sculptée dans mon bois? Ballotté entre les secrets de mon passé et les rebondissements du présent, lié malgré moi au devenir des deux amants dont je fus la passion commune, j'essaie de comprendre pourquoi je survis. Ai-je une utilité, une mission, un moyen d'agir sur le destin de ceux qui m'ont aimé ? »

 

 

Le mufle des antilles, et autres nouvelles, de Annie Cluzel

le-mufle-des-antilles.jpg

Trois femmes, Nina, Lily et Léa, trois nouvelles, trois histoires de romantisme, dérotisme ou damour. Nina part en vacances aux Antilles rejoindre un ami dont elle est secrètement amoureuse Le temps dun après-midi Lily devient modèle pour un photographe très particulier Léa adopte systématiquement le sport que pratique son amant afi n de mieux lattacher à elle. Ces femmes livrent leur récit à leurs amies, se confi ent, se conseillent ou se consolent mutuellement. Trois histoires hors du commun et résolument contemporaines, qui illustrent la réalité des vies amoureuses des femmes au XXIe siècle : libres, décomplexées, indépendantes, elles doivent malgré tout faire face à des relations entre hommes et femmes qui deviennent de plus en plus complexes et déroutantes. Le lecteur accompagne ces trois femmes dans leurs espoirs, leurs déceptions, leurs questionnements sur leur vie amoureuse et érotique. Annie Cluzel signe ici une véritable ode à la féminité, écrite dans un style immédiat et énergique, comme une conversation entre amies que lon aurait épiée à travers une porte.

Le mur de mémoire, de Anthony Doerr

mur-memoire.jpgBien qu'il se déroule sur quatre continents, c est le thème de la mémoire, sa présence et sa persistance, qui lie ces nouvelles à travers l'espace et le temps. En Afrique du Sud, une femme, au soir de sa vie, enregistre ses souvenirs sur des cassettes que des voleurs tentent de s approprier afin de découvrir le secret que son mari a emporté dans la tombe... Une orpheline quitte le Kansas pour aller vivre en Lituanie chez son grand-père où elle découvre que les mythes peuvent devenir réalité... Une vieille femme qui a échappé à l'Holocauste se souvient de ses amies d enfance d un orphelinat juif de Hambourg... Un vieux paysan chinois conserve la mémoire de son village que la construction d un barrage va faire disparaître sous les eaux...
Cette mémoire, qui est la source du sens et de la cohérence dans chaque vie, est également le lien fragile qui nous relie aux autres. 

 

Le paradis des louves, de Kate Wagner

Le second roman de kate wagner

 "Meurtrière depuis peu mais passionnée depuis l'enfance. Ma flûte de champagne est toujours prête à fêter la fin d'un emmerdeur."

Ainsi s'exprime W, dangereuse tueuse psychopate, au coeur du premier best seller de Kate Wagner.

W nous plonge dans son inquiétant quotidien, retraçant au passage une partie de sa vie, de ses angoisses, de ses relations difficiles avec le genre humain. Au fil de ses multiples rencontres et déménagements, elle tente malgré tout de trouver sa place dans un monde qui ne semble pas prêt à l'accueillir...

 

 

Le Passeur, de Yan Kouton

PasseurPour échapper à la justice, Paul Rapho se réfugie dans la clandestinité. Peintre de génie, il vend ses toiles - qui seront signées par un autre - à un réseau d'amis pour survivre et acheter l'alcool dans lequel il tente chaque nuit de s'oublier. Le carnet, relatant sa dernière errance jusqu'à son suicide, arrive entre les mains d'un journaliste. Le récit de ce suicide et l'enquête qu'il va mener pour comprendre vont bouleverser son existence et lui révéler la fragilité de sa vie.
A travers ce roman, Yan Kouton dénonce l'absurdité du monde dans lequel nous vivons aujourd'hui et s'interroge sur le destin de l'homme dans une civilisation de plus en plus inique.

 

Le pavé de bonne humeur : La crème des histoires drôles du monastère

Cadeau idéal à offrir ou à s'offrir pour (se) faire du bien, ce petit ouvrage offert dans une véritable boîte à fromage propose les meilleures blagues, jolies histoires drôles, devinettes et jeux de mots du monde chrétien, mettant en scène moines, curés, pasteurs, enfants de choeur, saints et moins saints... jusqu'à la Sainte Famille ! " Une catéchiste demande aux enfants combien il y a de sacrements. Une petite fille se lève et dit : ?'Il n'y en a plus, ma grand-mère a reçu le dernier !'

 

 

Le poids du paradis,de Thirty Umrigar

Depuis la mort soudaine de leur fils unique de 7 ans, Ellie et Franck Benton, enfermés dans leur chagrin, sont devenus l’un pour l’autre des étrangers, Lorsque Franck se voit proposer de diriger une usine en Inde, Ellie le pousse à accepter, considérant ce départ du Michigan comme un moyen de faire son deuil et de renouer avec son mari.
À Girbaug, un village près de Bombay, Ellie tombe sous le charme des paysages colorés et s’imprègne de la culture locale. Franck de son côté rencontre des problèmes avec les autochtones dans la scierie qu’il dirige. Surtout, ils rencontrent Ramesh, le jeune fils de leurs domestiques, qui va leur redonner goût à la vie.
Franck se console de la perte de son enfant avec Ramesh, qu’il emmène en voyage et à qui il offre de somptueux cadeaux. De plus en plus, il le considère comme un fils de substitution et souhaite qu’il ait une vie meilleure... au point de vouloir l’emmener en Amérique. Mais le père de Ramesh n’accepte pas la mainmise du couple sur son fils et le leur fait savoir. Peu à peu l’affection de Franck se mue en obsession...

Le ravissement de Britney Spears, de Jean Rolin

le-ravissement-de-britney.jpgFaut-il prendre au sérieux les menaces d'enlèvement qu'un groupuscule islamiste fait peser sur Britney Spears ? Les services français (les meilleurs du monde) pensent que oui. Certes, l'agent qu'ils enverront à Los Angeles pour suivre cette affaire présente quelques handicaps - il ne sait pas conduire, fume dans les lieux publics, ignore presque tout du show-business et manifeste une tendance à la mélancolie -, mais il fera de son mieux pour les surmonter, consultant sans se lasser les sites spécialisés, s'accointant avec des paparazzis, fréquentant les boutiques de Rodeo Drive ou les bars de Sunset Boulevard, jusqu'à devenir à son tour un spécialiste incontesté tant de Britney elle-même que des transports en commun de Los Angeles. II n'en échouera pas moins dans sa mission, et c'est de son exil au Tadjikistan, près de la frontière chinoise, qu'il nous adresse ce récit désabusé de ses mésaventures en Californie.

 

Le Requiem d'un Soupir, de Tiffany Schneuwly

le-requiem-d-un-soupir.jpg

Une inspiration … une expiration … un soupir …

La vie de Mercedes se résume à cela. A 19 ans, elle souffre d’un asthme sévère et ne peut profiter de sa vie comme elle le souhaite.

Voyant qu’elle passe à côté de toutes les expériences qu’elle devrait vivre durant son adolescence, une étrange petite fille va venir à sa rencontre afin de lui apprendre à profiter de sa vie.

 

Le sari rose, de Javier Moro

le-sari-rose-2.jpg1965 : rien ne prédisposait Sonia Maino, une étudiante italienne d'origine modeste à rencontrer Rajiv, petit-fils de Nehru et fils d'Indira Gandhi. Mais lorsque Christian von Stieglitz, leur ami commun, les présente à Cambridge, Sonia tombe aussitôt sous le charme de cet étudiant presque ordinaire, dont le seul rêve est de devenir pilote.

Trois ans plus tard, malgré les réticences de son père, Sonia épouse Rajiv à New Delhi.Elle revêt pour l'occasion le sari rose tissé par Nehru en prison, celui-là même qu'avait porté Indira lors de son propre mariage.

Le symbole est fort : par cette alliance, Sonia choisit d'unir son destin à celui d'une nation, qui, pour l'heure, lui est étrangère. Plus de vingt ans après, la mort tragique de Rajiv, en 1991, ne pourra défaire les liens qui se sont tissés entre Sonia et le peuple indien.

 

Le Secret, de Jacqueline Grand

SecretDans les beaux immeubles de Central Park se dissimulent parfois des secrets qui peuvent mener ceux qui les cachent au bout du monde, au bout de l’angoisse, à se perdre en se cherchant.
Pénélope est une de ces créatures dont on envie les qualités et la réussite, mais pour laquelle un lourd passé va resurgir au détour d’un appel téléphonique.
Cela ira jusqu’à l’entraîner dans une folle aventure en Afrique où amour, haine, fanatisme, vaudou et mort se côtoient. Dès lors, elle va être happée par la souffrance, poussée vers l’horreur, tout en gardant au fond du cœur l’espoir de pouvoir trouver enfin la paix.
Prenant et dévastateur, ce récit, peuplé de fantômes et de croyances ancestrales, nous ouvre les portes d’un au-delà inconcevable. C'est aussi une merveilleuse histoire d’amour écrite sans concession sur un sujet tabou, pour l’enchantement du lecteur.
L’intrigue de ce roman se situe sur un fond rigoureux et réaliste de notre époque où fanatisme et idéalisme contribuent à la marche du destin.

Le Secret de Tristan Sadler, de John Boyne

Le secret de tristan sadlerTristan Salder, vingt et un ans, a survécu à l’enfer de la Première Guerre mondiale, mais son âme est restée en France, dans les tranchées. Auprès de Will, son compagnon d’arme qui n’est jamais revenu.

De retour en Angleterre, Tristan rapporte à Marian les lettres que celle-ci adresse à Will. Mais aura-t-il le courage de lui dire que son frère, malgré les apparences, n’était pas un lâche ? Cela l’obligerait à dévoiler son secret…

Les champs de bataille et l’absurdité des combats ne sont que le décor de ce roman, où se déploient l’amitié, l’amour, la cruauté, la trahison, le remords.

 

Le Silence des Oliviers, de Monique Le Dantec

OliviersQuelle vie meilleure souhaite donc Artus ? Celle qu’il mène depuis vingt ans est déjà si riche ! Écrivain au faîte de sa carrière, propriétaire prospère d’un vaste domaine au coeur des oliviers qu’il exploite aux côtés de Claire, maîtresse enflammée autant qu’assistante de haut vol. Rien a priori. Sauf l’appel ancestral de la mer. Et Claire, que désire-t-elle de plus qu’être la compagne aimée d’un homme de lettres célèbre ? Rien non plus. Sauf que… Que de secrets se cachent au fond des âmes ! Quels labyrinthes de mots feront ressurgir le passé, des réminiscences terribles aux relents de vengeance, qui bouleverseront l’avenir de chaque héros sans autre issue que la mort pour l’un d’eux ? Et puis, qui est cette femme qui se dévoile au fil des pages, dont la destinée est si somptueuse qu’elle en devient suspecte ? Quels liens l’unissent à Artus et Claire ? C’est ce que vous saurez en découvrant ce nouveau roman à suspense « LE SILENCE DES OLIVIERS », aux apparences bucoliques si trompeuses.

Le soleil, l'herbe, et une vie à gagner, de Charles et Thierry Consigny

« Mon père était venu un jeudi matin me cueillir à l’hôpital après un bad trip de cocaïne, après que je lui ai expliqué méthodiquement l’ampleur de mon désastre affectif, le manque, la souffrance d’être homo, le dégoût des hommes. L’humanité me dégoûte. » 

L’Hôtel-Dieu, un matin d’hiver. Thierry va chercher Charles, son fils. A vingt ans, Charles vit une descente aux enfers : la drogue, les dettes et un chagrin d’amour. Il aura fallu cette nuit terrible pour que Thierry mesure toute la détresse de son fils. 
Pour ne pas s’effondrer, et pour aider Charles à goûter à nouveau à la vie, le père et le fils vont entreprendre ce récit à deux voix, sans en connaître la fin. Où l’on découvre que les failles, la peur de grandir, la peur de vivre aussi, se répondent. La coke, le sexe, la culpabilité, la mort de Lara, leur sœur et fille, l’argent se mélangent à la douceur, la tendresse, les rires. C’est l’hiver et leur vaste chantier est une magnifique ode à l’amour et à l’espoir. 
 

Le symbole perdu, de Dan Brown

Robert Langdon, professeur en symbologie, est convoqué d’urgence par son ami Peter Solomon, philanthrope et maçon de haut grade, pour une conférence à donner le soir même. En rejoignant la rotonde du capitole, il fait une macabre découverte.

Ce sera le premier indice d’une quête haletante, des sous-sols de la Bibliothèque du Congrès aux temples maçonniques, à la recherche du secret le mieux gardé de la franc-maçonnerie.

 

Le sommeil des Justes, de Jacques Grieu

Le P.A.N.E.L.: c’est une joyeuse bande d’adolescents qui, dans les années 80 vit d’exaltantes aventures sous l’influence inconsciente mais déterminante de Nathalie, leur trop belle égérie.Au fil des ans, alors qu’ils sont devenus adultes, aucune des épreuves(deuils, jalousies, vols, chantages, menaces, meurtres) que la vie leur inflige et dont nous sommes peu à peu témoins, ne parviendra à ébranler une once de leur solidarité indéfectible. Celle qu’ils se sont jurés dans leur jeunesse. Mais comment protéger Nathalie de ses ennemis? et peut-être d’elle-même? Ce sera leur souci permanent.Sur fond d’une relation frère-sœur ambivalente traversant tout le livre et qui peut rappeler celle de certains couples historiques, l’intrigue évolue entre le Havre et Vannes. Car une curieuse enquête policière vient bizarrement relier Normandie et Bretagne. Si la morale ordinaire, parfois n’y trouve pas vraiment son compte, les bonnes intentions, elles, sont toujours là. Mais la fin justifie-t-elle toujours les moyens?

Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, de Marianne Rubinstein

les-arbres-ne-montent-pas.jpgYaël tient son journal depuis le 3 septembre, jour où son mari l a quittée pour une de ses amies, et jour depuis lequel elle doit « partager » son fils de 3 ans avec celui qui l a trahie, abandonnée. Elle dépérit, s autoflagelle. Yaël va pourtant finir par se reconstruire loin du monde avec ses auteurs préférés (Montaigne, Woolf, Proust...), reprendre ses cours à la fac, revoir ses amis, rencontrer des hommes, bref renaître à la vie.

 

 

 

 Les blessures invisibles, de Nicholas Evans

les-blessures.jpgRejeté par des parents trop âgés, enfermé dans un horrible pensionnat, Tom Bedford pourrait être un personnage de Dickens. Son seul échappatoire : rêver de cowboys et d'Indiens.
Le jour où Diane, sa sour aînée et star montante du cinéma, épouse Ray Montane, acteur vedette d'une série western, tout semble alors s'éclairer pour le petit garçon qui part rejoindre le couple en Amérique. Mais à Hollywood, le bonheur est souvent de courte durée...
Il faudra bien des années et un nouveau drame pour que Tom se résolve enfin à affronter ses démons, ses blessures invisibles...

 

Les Caprices de Miss Mary, de Colleen McCullough

Au décès de sa mère, Mary, la troisième des cinq soeurs Bennet, découvre la liberté. À 37 ans, elle qui n'a vécu que pour les autres est bien décidée à ne plus accepter d'entrave à la réalisation de ses rêves. Et surtout pas le triste chaperon que ses beaux-frères souhaitent lui imposer.

C'est décidé: comme le journaliste dont elle dévore les articles incendiaires, elle enquêtera sur les conditions de vie misérables des ouvriers du Nord. Alors que sa famille craint qu'elle y perde sa réputation, Mary se lance avec fougue dans l'aventure. Mais son enthousiasme se heurte à la réalité de l'Angleterre en ce début de XIXe siècle...

 

Les Délices de Tokyo, de Durian Sukegawa

9782226322883g

« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges dont sont fourrés les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager.

Magnifiquement adapté à l'écran par la cinéaste Naomi Kawase, le roman de Durian Sukegawa est une ode à la cuisine et à la vie. Poignant, poétique, sensuel : un régal.

Les deux Messieurs de Bruxelles, d'Eric-Emmanuel Schmitt

messieurs.jpgUn recueil de 5 nouvelles sur le mystère des sentiments inavoués. Souvent, l’architecture d’une vie est composée de passions invisibles, qui ne se diront jamais, que personne ne devinera, inaccessibles parfois même à celui qui les éprouve. Et pourtant, quoiqu’obscurs, ces sentiments sont réels ; mieux, ils construisent la réalité d'un destin. Avec délicatesse, Eric-Emmanuel Schmitt dévoile les secrets de plusieurs âmes. Une femme entretenue et gâtée par deux hommes qu’elle ne connaît pas. Un héros qui se tue à la mort de son chien. Une mère généreuse qui se met à haïr un enfant. Un couple dont le bonheur repose sur un meurtre. Un mari qui rappelle constamment sa nouvelle femme au respect de l’époux précédent… «En amour, on croit être deux alors qu’on est trois.»

 

Les Dix enfants que Madame Ming n'a jamais eus, de Eric-Emmanuel Schmitt

ming.jpgMadame Ming aime parler de ses dix enfants vivant dans divers lieux de l'immense Chine. Fabule-t-elle, au pays de l'enfant unique ? A-t-elle contourné la loi ? Aurait-elle sombré dans une folie douce ? Et si cette progéniture n'était pas imaginaire ?
L'incroyable secret de Madame Ming rejoint celui de la Chine d'hier et d'aujourd'hui, éclairé par la sagesse immémoriale de Confucius.
Dans la veine d'Oscar et la dame rose, de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran ou de L'Enfant de Noé, Les dix enfants que Mme Ming n'a pas eus est le sixième récit du Cycle de l'invisible.

 

Les étrangers, de Sandor Marai

etrangers.jpgUn jeune Hongrois de 27 ans, docteur en philosophie, dont nous ne saurons pas le nom, arrive à Paris en juin 1926 après un an d’études à Berlin. Il restera deux années en France, entre un Paris où ses points d’attache se résument à quelques cafés, cabarets et hôtels, et une Bretagne idyllique où l’entraîne une femme rencontrée à Montparnasse. Etranger à ce pays qui le fascine et le maltraite, étranger aux autres, étranger à lui-même, ce jeune homme sur le fil du rasoir cherche à conforter sa condition d’Européen et à appréhender qui il est, ce qu’il aime ou rejette. Il évolue parmi d’autres étrangers – un Albanais, un sculpteur hongrois, un Russe, une Danoise qui écrit des livres pour enfants - qui tous survivent comme lui tant bien que mal, dans le Paris de la fin des années folles, décrit de façon expressionniste, avec une grande force d’évocation. Au terme de son séjour, notre héros aura expérimenté l’étrangeté des rapports humains, et aussi les effets d’une xénophobie qu’il ne soupçonnait pas.
 

Les Evaporés, de Thomas B. Reverdy

les-evapores-1.jpgTrois cartons et une valise, c'est tout ce que Kaze a emporté avec lui cette nuit-là. Et, également, les raisons de sa fuite. Comment peut-on si facilement disparaître ? Ici, au Japon, on en a légalement le droit. D'un disparu, on dit simplement qu'il s'est « évaporé ». Mais Yukiko, elle, ne veut pas renoncer à chercher son père, un père qu'elle a pourtant quitté depuis des années pour vivre à San Francisco. Elle demande à Richard B., son ancien amant, de partir avec elle à la recherche de Kaze. Par amour pour elle, ce détective privé et poète à ses heures mènera l'enquête dans un Japon « parallèle », celui du quartier des travailleurs pauvres de San ya à Tokyo, repaire pour des milliers d'évaporés, et des camps de réfugiés autour de Sendai. Peut-on se débarrasser de son passé ? Refaire sa vie ?

 

Les Evaporés, de Thomas B. Reverdy (éditions J'ai lu)

Evapores Ici, lorsque quelqu'un disparaît, on dit simplement qu'il s'est évaporé. Personne ne cherche à le retrouver, pas de crime pour la police, honte et silence du côté de la famille. Sans un mot, Kase un soir a disparu. Comment peut-on s'évaporer si facilement sans laisser de trace ? Et pour quelles raisons ? C'est ce que cherche à comprendre Richard B., venu au Japon afin d'aider Yukiko à retrouver son père. Pour cette femme qu'il aime encore, il mène l'enquête dans les quartiers pauvres de Sanya à Tokyo. Ce roman profondément poétique allie découverte du Japon, encore bouleversé par la catastrophe de Fukushima, et réflexion sur notre désir, parfois, de prendre la fuite.

 

 

Les filles de Sweethaven, de Lakambini Sitoy

filles-de-sweethaven.jpgL'ambitieuse Narita Pastor a abandonné sa fille illégitime pour faire carrière à Manille. Elevée par sa tante et ses grands-parents, de respectables enseignants, Naia est devenue une adolescente rebelle. Quand des images torrides de la jeune fille commencent à circuler sur le net, le scandale éclate au sein de la communauté fermée de l'Université presbytérienne de Sweethaven. Narita décide alors de voler au secours de son enfant perdue. A travers l'intellectuelle frondeuse de la capitale et sa soeur Antonia, ce sont deux mondes qui s'affrontent et se jaugent, tandis que remontent à la surface les blessures oubliées et les mensonges enfouis.

 

Les Histoires de Mamie, de Jocelyne Delatte

 les-histoires-de-mamie.jpgL’auteur nous invite avec entrain dans un monde où la montagne et la forêt sont le cadre privilégié d’aventures hors du commun. Ses courtes mais symboliques histoires mettent en scène des enfants et des animaux qui toujours se comprennent et se reconnaissent. On comprend vite l’origine du titre de ce livre qui évoque à lui seul les soirées paisibles passées au coin du feu à écouter parler les grands, quand notre esprit d’enfant était encore vif et dominé par l’imaginaire, et que rien ne paraissait impossible.

Un livre sympathique qui véhicule des valeurs universelles et intemporelles par l’intermédiaire de petites histoires qui se finissent toujours bien. L’air pur et montagnard que l’on y respire donne des ailes à l’imagination. A lire aux enfants en priorité, mais ces textes écrits avec justesse et simplicité peuvent également donner de bonnes idées aux jeunes parents, voir aux plus grands …

Les nuits de Karachi, de Maha Khan Phillips

karachi.jpgDiplômée d’Oxford, la riche, belle et brillante Amynah Farooqui tient une rubrique people dans un quotidien de Karachi où, sous couvert d’anonymat, elle multiplie les ragots sur la jet set pakistanaise. Avec ses amies d’enfance Mumtaz (fille d’un baron de la drogue) et Henna (fille unique d’un politicien qui lui a imposé un mariage de raison), Amynah symbolise mieux que personne cette élite parfaitement indifférente à la réalité d’un pays dont la population est tout à la fois pauvre, ignorante, et attirée par
l’intégrisme religieux. Mais quand les trois amies décident de réaliser un documentaire sur la violence faite aux femmes, le film échappe bientôt à leur contrôle et leurs vies partent en vrille.

 

Les perroquets de la place d'Arezzo, d'Eric-Emmanuel Schmitt

arezzo.jpg«Ce mot simplement pour te signaler que je t’aime. Signé : tu sais qui.»

Cette lettre anonyme trouble l’existence des riverains de la place d’Arezzo. Dans ce quartier élégant de Bruxelles, quel original, quel pervers, quel corbeau déguisé en colombe s’acharne à violer leur intimité ? Le message entraîne autant de promesses et d’attentes que de déceptions et de catastrophes, chacun l’interprétant à sa façon. Menée par Eric-Emmanuel Schmitt, cette ronde effrénée devient l’encyclopédie des désirs, des sentiments et des plaisirs, le roman des comportements amoureux de notre temps.

 

Les pionniers du bout du monde, de Tamara McKinley

Pionniers

 Lorsque George Collinson rencontre Eloïse dans la demeure du gouverneur à Sydney, c’est le coup de foudre. Mais Eloïse est mariée à Edouard Cadwallader, l’ennemi de George, un homme capable d’une grande violence, qui ne laissera ni Eloïse ni leur fils le quitter vivant.
Tandis que George et Eloïse luttent pour garder leur amour intact, d’autres batailles font rage. Les pionniers se battent contre les aborigènes pour sauvegarder leurs terres et assurer l’essor de leurs domaines.
Débarque alors le rebelle irlandais Niall Logan, arrivé enchaîné dans la colonie, qui rêve du bateau qui le ramènera chez lui. Bien qu’il risque la pendaison pour insurrection, il se révolte.
Alors que leurs maris respectifs sont amis, Nell Penhalligan et Alice Quince ressentent une violente inimitié l’une pour l’autre dès leur première rencontre. Mais, lorsque la tragédie menace, les deux femmes se serrent les coudes…

Les souvenirs, de David Foenkinos

les-souvenirs-1.jpgLe narrateur, apprenti romancier, prend conscience à l’occasion du décès de son grand-père de tout ce qu’il n’a pas su vivre avec lui. Il comprend que le seul moyen de garder l’amour vivant est de cultiver la mémoire des instants heureux. Dans le même temps, frappée par le deuil, sa grand-mère semble perdre la tête. Il assiste aux manoeuvres des proches pour la placer en maison de retraite et vendre à son insu son appartement. Ce qu’il n’a pas su vivre avec son grand-père, il décide alors de le vivre avec elle. Il va la voir souvent, parvient à égayer sa solitude, à la faire rire de tout.

 

 

Le Troisième Thé, de Francisco Arcis

TheA 16 ans, Laura ne s’entend pas très bien avec ses parents. Dès lors, lorsque sa tante Sylviane et son oncle Denis lui
proposent de partir, avec eux, à un trekking dans le désert libyen, elle saute sur l’occasion pour échapper à l’ambiance plombée qui règne chez elle. Sur place, l’adolescente découvre les splendeurs de l’Afrique et aussi Bachir, un jeune Touareg de 18 ans qui participe à l’expédition en tant que cuisinier…

 

 

 

Léonardo Dicaprio, de Christophe Darmon

leonardo-dicaprio.jpgAlors ne refusez jamais une invitation, ne résistez pas à linhabituel Gardez lesprit ouvert et sucez jusquau bout chaque nouvelle expérience. Si ça fait mal, cest que ça doit valoir le coup!"" Bob est chauffeur de taxi et traîne son ennui sur lasphalte dune vie médiocre. Son seul exutoire, des films dont il se nourrit de façon pathétique à travers son lecteur DVD. Un jour, il tombe sur ""La Plage"" et devient Leonardo DiCaprio!

 

 

 

Lorsque la fin paraît, de David G.F. Kapell

lorsque-la-fin-parait.jpgBonjour crépuscule: du départ du cocon familial en passant par le dépôt de bilan jusqu’à l’abandon d’un amour et le refus de la patrie, chaque nouvelle met brièvement et avec talent une ère qui prend fin. Tout ou presque est voué à la rupture, à la fin…
L’auteur joue à cache-cache en prenant à revers les certitudes du lecteur. Des dénouements surprenants ponctuent des retournements de situation tout à fait inattendus. Le style fleuri et ironique de ces courtes tranches de vie donne le rythme à l’humour grinçant de David G.F Kapell.

 

 

Lucie dans le Ciel, de Tom Verdier

Lucie dans le ciel : un roman-monde qui mêle fiction, enquête et réflexion sur les psychédéliques, les drogues en général, la dépendance, la prohibition, les risques et les peurs qui en ont fait un enjeu social mondial. S’appuyant sur une documentation impressionnante qui va de la pharmacopée des Indiens d’Amazonie aux expérimentations de la CIA, des scientifiques tels Albert Hofmann, inventeur du LSD, ou Alexander Shulgin aux grands expérimentateurs du XXe siècle comme Aldous Huxley ou Timothy Leary, Lucie dans le ciel décrit l’immense potentiel des découvertes concernant les psychédéliques qui, contrairement à l’héroïne, la cocaïne, le tabac ou l’alcool, ne créent ni dépendance ni problèmes de santé. Ambroise, jeune ingénieur, et Camille, pharmacologue, les deux héros de ce road movie urbain et planétaire, face à l’énorme empire de la mafia et des lobbies pharmaceutiques, du coût astronomique de santé publique et de répression, n’entrevoient plus qu’une solution : la légalisation, c’est-à-dire la distribution réglementée et strictement encadrée. À la fois panorama et historique des différentes substances sur le marché, critique de notre société qui investit sur le répressif et sur la peur, Lucie dans le ciel pourrait bien être le manifeste d’une nouvelle génération, qui s’approprie la contre-culture des années 60, consciente qu’il faut redéfinir la cohésion sociale et le sens à donner à sa vie à l’ère du virtuel et du numérique.

Luxe, calme et volupté, de Achmy Halley

LuxeAlberto, 16 ans, dévore tous les livres qui lui passent entre les mains. Alors, le jour où il découvre une petite annonce demandant un lecteur expérimenté, il pense avoir trouvé le petit boulot idéal. Très vite, il tombe sous le charme de celle à qui il doit faire la lecture, une jeune aveugle prénommée Marguerite, qui habite Apipolis, un lotissement ultramoderne hautement sécurisé. Pourtant, lorsque d’étranges meurtres d’écureuils verts s’y multiplient, Alberto découvre que la vie à la cité du bonheur n’est pas si simple…

 

 

Ma vie pour la tienne, de Jodi Picoult

A treize ans, Anna a déjà subi de nombreuses interventions et transfusions afin que sa sœur aînée Kate puisse combattre la leucémie qui la ronge depuis son enfance. Anna sait qu'elle a été conçue pour être génétiquement compatible avec Kate et qu'elle est son seul espoir. Cependant, lorsqu'on lui demande de faire don d'un rein, l'adolescente refuse. Elle veut disposer librement de son corps et ira jusqu'au bout pour se faire entendre...

 

 

 

Ma vie lorsque j’étais une oeuvre d’art, de Éric Emmanuel Schmitt

Lorsque j’étais une œuvre d’art est un livre sans équivalent dans l’histoire de la littérature, même si c’est un roman contemporain sur le contemporain.
Il raconte le calvaire d’un homme qui devient son propre corps, un corps refaçonné en œuvre d’art au mépris de tout respect pour son humanité. Malléable, transformable, il n’est plus qu’un corps sans âme entre les mains d’un esprit diabolique dont le génie tient avant tout à son manque de scrupule.

 

 

Marche ou crève, de Stephen King

Mieux que le marathon… la Longue Marche. Cent concurrents au départ, un seul à  l’arrivée. Pour les autres, une balle dans la tête. Marche ou crève. Telle est la morale de cette compétition… sur laquelle une Amérique obscène et fière de ses combattants mise chaque année deux milliards de dollars. Sur la route, le pire, ce n’est pas la fatigue, la soif, ou même le bruit des half-tracks et l’aboiement des fusils. Le pire c’est cette créature sans tête, sans corps et sans esprit qu’il faut affronter : la foule, qui harangue les concurrents dans un délire paroxystique de plus en plus violent. L’aventure est formidablement inhumaine. Les participants continuent de courir en piétinant des corps morts, continuent de respirer malgré l’odeur des cadavres, continuent de vouloir gagner en dépit de tout., Mais pour quelle victoire ?

 

Maisons providentielles, de Rémi Madar

maisons-providentielles.jpgAbandonné dans un no mans land sinistre où le silence peut rendre fou, un homme cherche à comprendre comment il en est arrivé là. Au beau milieu de souvenirs, dénigmes et détranges apparitions, il entame un labyrinthe peuplé de maisons et de secrets. Le puzzle de sa vie se reconstruit peu à peu. Entre rêve et cauchemar, du néant à la lumière, le voilà plongé dans un voyage intérieur traversé dépreuves: une odyssée ultime dont il ne reviendra pas indemne.

 

 

 

Milarepa, de Eric-Emmanuel Schmitt

milarepa.jpgSimon fait chaque nuit le même rêve dont une femme énigmatique lui livre la clef : il est la réincarnation de l'oncle de Milarepa, le célèbre ermite tibétain du XIe siècle qui vouait à son neveu une haine inexpiable. Pour sortir du cycle des renaissances, Simon doit raconter l'histoire des deux hommes, s'identifiant à eux au point de confondre leur identité à la sienne. Mais où commence le rêve, où finit le réel ? Eric-Emmanuel Schmitt, dans ce monologue qui est aussi un conte dans l'esprit du bouddhisme tibétain, poursuit son questionnement philosophique : la réalité existe-t-elle en dehors de la perception que l'on en a ?

 

 

Mon père, mon sang, de Davide Ferrario

mon-pere-mon-sang.jpgQuelques jours avant de finir sa longue peine pour vol à main armée et homicide, Ulysse Bernardini reçoit une lettre : c’est Gretel, sa fille d’une vingtaine d’années qu’il n’a jamais connue et qui souhaite venir lui rendre visite en prison. Ulysse était un bandit, un braqueur de banques. Un personnage fascinant, intelligent et qui aimait la belle vie, mais aujourd’hui, aucun avenir ne s’ouvre devant lui. 
Le père et la fille s’apprivoisent difficilement. Gretel rompt la glace en invitant son père à faire avec elle un voyage dans le Sud. A bord d’une Fiat Panda, les deux personnages vont sillonner l’Italie du nord au sud. Peu à peu, ils apprendront à se connaître et à se livrer, jusqu’à ce que Gretel mette Ulysse face à un dilemme atroce.

 

My name is Billie Holiday, de Viktor Lazlo

my-name-is-billie-holiday.jpgSarah a dix-huit ans lorsque Billie Holiday lui apparaît pour la première fois. Aussi douce et dévastatrice que l'héroïne qu'elle s'injecte dans les veines, aussi déchirante que ce timbre de voix qu'elle lui devine sans l'avoir jamais entendu. Car entre la jeune femme et la chanteuse de légende, il y a l'évidence d'un secret, le triste secret d'une enfance qui n'a pas fini de saigner.

 

 

 

Natural enemies, de Julius Horwitz

 Tous les hommes songent un jour ou l’autre à tuer leur famille. Certains le font. Les uns par vengeance. Les autres parce qu’ils n’ont pas le choix.» Éditeur à succès, Paul Steward étouffe dans sa vie en apparence parfaite. Il a décidé que ce soir, en rentrant chez lui, il tuerait sa femme Miriam et leurs enfants, avant de se suicider. Ceci est le récit, heure par heure, de cette dernière journée...

 

 

 

Neveu d'Hitler, de Bob Martin

"Le jeune August a de la chance : sa mère Paula est la soeur d’Adolphe Hitler, chancelier du Troisième Reich. En ces temps troublés de guerre mondiale, son statut de neveu du Führer lui permet d’échapper aux Jeunesses Hitlériennes et de ne pas servir de chair à canon sur le front est. Mais August ressemble trait pour trait aux caricatures du juif propagées par les nazis. Suite à un concours de circonstances, il est arrêté puis torturé par la Gestapo. Incapable de prouver sa véritable identité, il est envoyé à Auschwitz, découvrant de plein fouet la terrible réalité de la Solution Finale. Va-t-il réussir à s’échapper de cet enfer ? Plus qu’un simple roman, Neveu d’Hitler est un reportage terri fiant sur la vie quotidienne des Allemands sous le règne des nazis et les atrocités subies par tout un peuple du simple fait de sa religion."

 

Nez au vent, d'Alan Lazar

nez-au-vent.jpgNelson, mi-beagle mi-caniche aux yeux brillants et à l’esprit curieux, vit heureux dans le foyer de Katey et Don. Jusqu’au jour où, suivant son petit nez fureteur, Nelson s’égare. Malgré des recherches désespérées, Nelson est incapable de retrouver son chemin, et finit par suivre sa propre route. 
Pendant huit ans, Nelson pérégrine à travers le pays. Un temps, il parcourt les routes d’Amérique avec Thatcher, un chauffeur routier. Puis il vit dans les bois en compagnie d’une meute de loups. Un jour, un terrible accident le prive de sa patte arrière gauche, mais sa volonté de fer et son désir inaltérable de rejoindre Katey l’aident à survivre. En portant sur le monde un regard cynique et méfiant, Nelson étonne par son courage et sa détermination sans faille. Il reste convaincu qu’un jour prochain il retrouvera le chemin de son foyer… Qui sait ce que l’avenir lui réserve ? 
Au-delà du voyage fabuleux d’un chien, Nez au vent est l’histoire émouvante d’une soif de vivre et d’un amour éternel, qui réitère le lien indestructible entre l’homme et son meilleur ami.

Nocturnes: cinq nouvelles de musique au crépuscule, de Kazuo Ishiguro

nocturnes.gif

Des piazzas italiennes aux collines de Malvern, d’un appartement londonien à l’étage feutré d’un hôtel de Hollywood, voici des musiciens de rue, des stars déchues, tous en quête d’un nouveau mouvement à jouer. Si la musique demande des sacrifices, un saxophoniste doit-il accepter la chirurgie esthétique pour réussir ? Faut-il qu’un crooner change d’existence pour retrouver le succès ?

Kazuo Ishiguro alterne humour et mélancolie pour nous conter le destin de passionnés. Les thèmes évoqués sont éternels : l’amour, la musique, le combat de chacun pour conserver intact le charme de la vie quand les espoirs s’émoussent.

 

Offrandes à la mort, de Murielle Beauchamp

offrandes-a-la-mort.jpgElliot n en a plus pour longtemps. Le temps lui a tout pris, ou presque: sa jeunesse, sa femme, sa mémoire. Profitant d un instant de lucidité, il décide de tenir la promesse qu'il avait faite à sa belle Florence. Son vieil ami Dave vient le chercher à la maison de retraite et l accompagne à la gare de Montréal pour une ultime escapade. Un aller simple pour un voyage entre passé et présent...

 

 

 

On regrettera plus tard, de Agnès Ledig

Cela fait bientôt sept ans qu'Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu'à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d'un destin que l'on croyait tout tracé ? 

 

 

 

Parentèles, de Frédérique Robert

parenteles-1.jpgDans ce recueil de nouvelles, Frédérique Robert nous décrit à merveille en quatre coups de pinceau le monde hypocrite et grégaire des gens des campagnes d’autrefois. De l’impossibilité de s’exprimer, enfermé dans une moralité religieuse bien pensante solidement implantée, nous vivons les pannes, les aléas, les explosions, les dysfonctionnements d’un petit monde programmé pour ne pas franchir ses propres limites. Subtile,quasi-sociologique, la plume de l’auteure nous embarque dans un temps et une société si proches de nous encore.

 

 

Paris, un soir de pluie, de Clémentine Severin

paris-un-soir-de-pluie-clementine-severin.jpg

Paris, un soir de pluie est un recueil de nouvelles. Chaque nouvelle correspond à un portrait bien précis.

Le courage et d'autres qualités sont mises en exergue.

 

 

 

Park Avenue, de Christina Alger

park-avenue.jpg

 Paul Ross a épousé Merrill, fille de Carter Darling, un financier milliardaire. Le jeune avocat sudiste s est vite habitué au luxe de sa vie new-yorkaise : appartement sur Park Avenue, weekends dans les Hamptons... Lorsque Paul perd son emploi, Carter lui propose de diriger l équipe d avocats de son fonds spéculatif, une fabuleuse opportunité alors que le pays connait sa pire crise financière depuis la Grande Dépression.

Mais la chance ne va pas durer : à la suite d un événement tragique, les Darling se retrouvent sous les feux des médias, compromis dans un scandale qui pourrait radicalement changer leur vie. Paul doit alors choisir son camp : sauver sa peau et trahir sa femme et sa belle-famille, ou bien protéger l' entreprise familiale coûte que coûte.

 

Péplum, de Amélie Nothomb

L'ensevelissement de Pompéi sous les cendres du Vésuve, en 79 après Jésus-Christ, a été le plus beau cadeau qui ait été offert aux archéologues. A votre avis, qui a fait le coup ?Pour avoir deviné un des plus grands secrets du futur, la jeune romancière A. N. est enlevée pendant un bref séjour à l'hôpital, et se réveille au xxvie siècle, face à un savant du nom de Celsius. Entre ces deux personnages que tout oppose – elle, furieuse contre ce rapt, lui, contre cette fille qui en sait trop – s'instaure une conversation où il sera question de la grande guerre du xxiie siècle, du réel et du virtuel, de voyages dans le passé, mais aussi d'art, de philosophie, de morale.Science-fiction, satire, finesse psychologique d'un affrontement verbal où chacun cherche la faille de l'autre : dans ce mélange détonant on retrouve l'humour acide, l'insolence, l'éclat du style qui placent la romancière d'Hygiène de l'assassin au tout premier rang des écrivains de sa génération.

Peste et Choléra, de Patrick Deville

71movjugi l

Jeune chercheur de la "bande à Pasteur", Alexandre Yersin rêve de nouveaux horizons. A l'image de Livingstone, il veut être savant et explorateur. De la rue d'Ulm à l'Indochine, il découvre le monde en même temps que le bacille de la peste, loin du brouhaha des guerres. Marin, médecin, baroudeur, cet oublié de l'histoire aura fait de sa vie une folle aventure scientifique et humaine.

 

 

 

 Pétronille, d'Amélie Nothomb

9782226258311g 1« Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans. »

 

 

 

 

Physics reloaded, de Paul Mazeron

physics-reloaded.gifLe jour où le soleil s’est levé à l’ouest, la face du monde en a été bouleversée… Comme la vie de Jules et de Julie, deux universitaires français, embarqués dans de drôles d’aventures, de Lorraine en Tanzanie, sur les traces de l’infiniment petit et de l’infiniment grand, pour percer le mystère de quelques étranges phénomènes physiques.

Quand histoire d’amour et vulgarisation scientifique se rencontrent, le cocktail est étonnant… et détonnant !

 

 

Plonger, de Christophe Ono-Dit-Bio

plonger.jpg« Ils l ont retrouvée comme ça. Nue et morte. Sur la plage d un pays arabe. Avec le sel qui faisait des cristaux sur sa peau. Une provocation. Une invocation. À écrire ce livre, pour toi, mon fils. » Un homme enquête sur la femme qu il a passionnément aimée. Elle est partie il y a plusieurs mois, pour une destination inconnue, le laissant seul avec leur petit garçon. Quand le roman s ouvre, on l appelle pour lui dire qu on l a retrouvée morte, sur une plage, près des vagues, vraisemblablement noyée, dans un pays lointain au paysage minéral qui pourrait être l Arabie. Elle était artiste, elle s appelait Paz. Elle était solaire, inquiète, incroyablement douée. Elle étouffait en Europe. Pour son fils, à qui il doit la vérité sur sa mère, il remonte le fil de leur amour - leur rencontre, les débuts puis l ascension de Paz dans le monde de l art, la naissance de l enfant et essaie d élucider les raisons qui ont précipité sa fin. Des trésors de la vieille Europe aux mégapoles du nouveau monde, du marbre des musées au sable des rivages sensuels où l on se lave de tout, « Plonger » est l itinéraire d une héroïne de notre temps. En quête de liberté, de profondeur, et de pureté dans un monde de plus en plus étouffant.

Possédées, de Frédéric Gros

9782226328809 j En 1632, dans la petite ville de Loudun, mère Jeanne des Anges, supérieure du couvent des Ursulines, est brusquement saisie de convulsions et d’hallucinations. Elle est bientôt suivie par d’autres sœurs et les autorités de l’Eglise les déclarent « possédées ». Contraints par l’exorcisme, les démons logeant dans leurs corps désignent bientôt leur maître : Urbain Grandier, le curé de la ville.
 
L’affaire des possédées de Loudun, brassant les énergies du désir et les calculs politiques, les intrigues religieuses et les complots judiciaires, a inspiré cinéastes et essayistes. Frédéric Gros en fait le roman d’un homme : Urbain Grandier, brillant serviteur de l’Eglise, humaniste rebelle, amoureux des femmes, figure expiatoire toute trouvée de la Contre-Réforme. Récit d’une possession collective, le texte étonne par sa modernité, tant les fanatismes d’hier ressemblent à ceux d’aujourd’hui.

 

Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir

Je m'appelle Jérôme et je ne suis pas quelqu'un de populaire. Invisible pour mon entourage, insipide pour mes collègues, insignifiant pour ma petite amie.Un jour, je suis tombé sur un article dans un magazine bon marché censé m'aider à régler un certain nombre de problèmes dans ma vie. Ca m'a amené un peu plus loin que prévu ...Ah oui, le "un peu plus loin", c'est devenir le chef de file involontaire d'un mouvement philosophique qui a révolutionné le monde.

 

 

Préliminaires difficiles, de Francis Faltz

preliminaires-difficiles.jpgMarie et Franz ont fait connaissance sur la Toile, par l’intermédiaire d’un ami commun, et quand madame invite enfin monsieur à partager un week-end, l’avenir se présente sous les meilleurs auspices. "Se présenterait" plutôt, si Marie était au rendez-vous… Car il y a les histoires d’amour qui finissent mal et puis d’autres qui débutent bizarrement, par un échange épistolaire sur Internet, et qui ne tardent pas à se transformer en road-movie sentimental peuplé de créatures aussi fantasques qu’attachantes!

 

 

Présence, d’Annabelle Courssaines

PrésenceQuand Camille, artiste-peintre, devient l'heureuse propriétaire de la magnifique longère qui lui faisait de l'œil depuis des semaines, elle ne se doute pas une seule seconde que cet achat va bouleverser son existence. Intriguée, elle se demande pourquoi elle est tant grisée par l'âme de cette demeure et tout ce qui l'entoure. Et ce cheval semblant lié à ces lieux et qui réagit à une présence que Camille ressent tout aussi fort ? Tant de questions restent sans réponse... Puis un jour, un couple d'Américains croise sa route, et Camille comprend enfin quels sont les lourds secrets que cache sa maison.

 

 

Procès du grille-pain et autres objets qui nous tapent sur les nerfs, de Charles Haquet & Bernard Lalanne

Charles Haquet et Bernard Lalanne passent en revue 50 objets usuels et nous démontrent, cas pratiques à l'appui, le bien-fondé de ce livre cocasse et décalé. "En cet âge orwellien, où l'on annonce pour demain 80 milliards d'objets connectés, il est certes anachronique d'avoir encore à lutter contre un parapluie ombrageux ou une boîte de sardines récalcitrante. Mais d'un autre côté, c'est plutôt rassurant." Au détour de l'inévitable rideau de douche qui colle à la peau, on apprendra comment Hitchcock s'y est pris pour traumatiser des générations entières de spectateurs. Le composteur à billets, les chaînes à neige, le GPS, la housse de couette... "Ils n'ont pas fini de nous en faire baver."

 

Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent, de Eric-Emmanuel Schmitt

Un jour, lors d’une exposition de masques, Beethoven revient dans la vie d’Eric-Emmanuel Schmitt. L’écrivain se rappelle l’avoir aimé passionnément autrefois, pendant son adolescence.

Pourquoi Beethoven s’est-il éloigné? Pourquoi l’homme d’aujourd’hui n’éprouve-t-il plus ces émotions, ce romantisme, ces orages intérieurs et cette joie ?

Qui a disparu ? Beethoven ou nous ? Et qui est l’assassin ?

 

Rayon de miel, ou les astuces d'une femme amoureuse, de Monique Quittelier

rayons-de-miel.jpg« Le saule pleureur s'est déployé comme un parachute et les cerisiers, parés de fleurs blanches, ressemblent à une mariée. Comme chaque année, la glycine se bat avec les rosiers grimpants pour savoir lequel des deux arrivera à envahir le poulailler. Ça, cest de ma faute. Jai ça de bien, cest que je sais reconnaître quand jai tort. Javais voulu faire une surprise à mon Maxou en allant acheter une glycine que jai plantée contre le fil du verger en oubliant que les rosiers allaient grandir. Résultat : une engueulade et, comme je nai pas voulu quil la replante ailleurs »

 

 

Rien ne s’oppose à la nuit, de Delphine de Vigan

Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

 

 

 

Relais Mortels, de Clémentine Séverin

relais-mortel.jpgLe docteur Pierre Bertrand, médecin psychiatre psychothérapeute, décide d’envoyer des mails à son ami et confrère, le docteur Brice Martin, médecin généraliste.
Une courte correspondance entre eux ne laisse aucun doute sur leurs intentions et sur leurs actes passés concernant leur patiente, Camille Arnaud.
Comment va réagir Camille Arnaud? Sera-t-elle sauvée en quittant ces deux médecins?

Clémentine Séverin, assistante sociale, a déjà écrit plusieurs récits et recueils de nouvelles, fondés sur des faits réels.
"Relais mortels" est un roman, mais ne s’inspire-t-il pas d’une sombre réalité?

Respawn: Ames en perils, de Sarah K'Lane

« Si j’ai atterri sur ce stupide jeu, et joué à recommencer ma vie... Seconde Vie... très bien choisi le nom... Si j’avais été heureuse je n’aurais jamais eu besoin de ce jeu pour me soustraire à ma réalitéRespawn, la résurrection d’un personnage dans un jeu vidéo. Afin de fuir son quotidien d’épouse et de mère, Kyra passe le plus clair de son temps sur internet. Elle renaît, tout comme son avatar, et tente d’éviter le game over. Dans ce monde virtuel d’abord, puis dans la réalité, elle rencontre Saam. Certainement le début d’une nouvelle vie. De ces expériences, elle consigne ses impressions dans son journal intime. Il lui devient de plus en plus difficile de distinguer le tangible du fantastique. Malgré elle, une force la pousse à se transformer en un pion à l’étrange destinée.

 

Riquet à la Houppe, d'Amélie Nothomb

9782226328779 j « L’art a une tendance naturelle à privilégier l’extraordinaire. »

 

 

 

 

Rires post-mortem, de Stéphane Dangel

Un corbillard dont la porte arrière est mal fermée perd son chargement… C'est un bus de transport en commun qui s'arrête pour le récupérer. Bien sûr, sinon ce ne serait pas drôle.

Un homme que l'on croyait mort se réveille sur la « table de travail » des pompes funèbres. Bien entendu, il mourra pour de vrai quelques heures plus tard — c'était bien la peine de faire tout ce cinéma…

De l'Antiquité à nos jours, ce livre rassemble les plus savoureux faits divers et les plus étranges étrangetés funéraires, rien que des histoires vraies. Des histoires cocasses, histoire de rire de la mort. 

Car, après tout, elle se rit bien de tous nos efforts pour lui échapper.

Conseil de dégustation de cet opuscule : au crépuscule avec un groupe d'amis réunis dans un bistrot, après avoir commandé :

« Garçon, une bière ! »

Rock, Inch, Hair (les chaises musicales), de Jean-Christophe Kieffer

rock-inch-hair.jpgAprès La vie, ma muse, un premier recueil de nouvelles publié en 2009, voici Rock, Inch, Hair, une nouvelle balade à travers l’univers imaginaire et musical de l’auteur.
Pour quelques-unes de ses histoires, il part d’une photographie ou d’un fait authentique. Il donne alors sa propre vision de l’évènement (allant parfois jusqu’à le réécrire), en se plaçant alternativement en amont et en aval de l’instant T, tout en ajoutant au récit des personnages fictifs et bien évidemment de la musique.
Pour les autres, l’auteur prend comme point de départ une chanson, un lieu ou simplement une petite partie d’un lointain souvenir et met en scène une galerie de héros plus ou moins sympathiques, en même temps qu’il invite le lecteur à la (re)découverte de titres de chansons, célèbres ou moins connues.
Chaque chanson possède une histoire, chaque histoire pourrait être une chanson…

 

Ronde de nuit, de Sarah Waters

Dans un Londres écrasé par le feu du Blitz se cache une autre guerre, celle des amours illicites, des trahisons et des espoirs ; brisés. Quel fantôme du passé hante Helen qui subit, désemparée, le lent délitement de sa liaison interdite avec Julia ? Pour quelles raisons Kay erre-t-elle désormais, inconsolable, dans les rues de la ville ? Pourquoi Viv, une jeune femme douce et glamour, ne parvient-elle pas à quitter son amant, un ancien soldat marié et père de famille ? La guerre a brassé ces destins qui avancent à tâtons pour reprendre leurs marques. Et pour beaucoup d’entre eux, la voie du bonheur dans un monde enfin apaisé va être aussi dangereuse qu’un tapis de bombes.

 

Rose-thé et gris-souris, de Marie-Catherine Daniel

Rose th 1"Elle, c’est Gertrude. Y a pas idée d’avoir un tel nom et ça lui pose problème depuis la maternelle. Il y a peu, elle a décidé qu’en fait, c’était pas son vrai nom. Elle a décidé que son vrai nom, c’était Cunégonde. Elle a un humour particulier, Gertrude
[...] Lui, c'est Dégage. C’est un chien bien élevé, alors quand on l'appelle, il obéit : il va planquer sa gale dans les cartons sous l'auvent. Il y a encore l'odeur de ses colocataires. Mais à peine désormais, parce que les humains ont arrosé l'endroit avec leurs produits détergents mais aussi parce que tous les vieux cartons ont disparu avec la meute."
Rose-thé et gris-souris est l'histoire d'une jeune femme blessée par la vie qui, grâce à l'optimisme tenace d'un chien en quête d'amour, finit par accepter de s'ouvrir à son entourage.
Bouleversants de tendresse l'air de ne pas y toucher, les personnages singuliers et attachants de Gertrude et du chien Dégage ne laisseront personne indifférent.

Roseline de Rubency ou l'unité perdue, de Bernard de Barberey

roseline.jpg"À la veille d’une bataille décisive, près des lignes espagnoles, des hommes en armes approchent d’un bivouac où un soldat plongé dans un demi-sommeil entend des voix. Se sont-ils égarés ou empêtrés dans un cauchemar à la veille d’une étrange délivrance?
Le fracas soudain du canon annoncera le début de la confrontation et d’un drame plus secret… Hommes et femmes se croisent affolés, sans se prêter attention. Pourtant, un visage, une voix, viennent en rappeler d’autres dans d’autres circonstances…
Les voici sur le chemin du retour…"

 

Sang pour sang chocolat, de Gia d'Iseult

sang.pngHarry est un adolescent plein de rêves et d'ambition, assoiffé d'expériences nouvelles et d'aventures. Il se laisse peu à peu dévorer par la passion qui l'anime et le pousse parfois à se mettre dans des situations extrêmes.
Accompagné de Twinnis, le junkie travesti et son grand frère Pig, Siah, l'orpheline, strip-teaseuse et dominatrice mais aussi de Cuiggy, son ami d'enfance; il tente de créer sa vie telle qu'il la fantasme.
Harry court après les paillettes, pourvu qu'elles lui permettent d'enfin laisser éclater son potentiel. Mais le chemin du succès est semé de nuits cauchemardesques et à trop jouer avec le feu, on finit par être happé par la folie...

 

Savages, de Don Winslow

Ils sont trois, Ben, Chon et Ophelia – dite O. Un trio à la Jules et Jim qui produit et commercialise de l'hydro, un cannabis cultivé hors sol, sans matières organiques, et qui s'éclate gentiment – sexe, volley-ball, bière et dope – à Laguna Beach, Californie du Sud. Un beau matin, la reine du Cartel de Baja décide d'éliminer cette concurrence qui fait tache dans son empire. Le trio refuse avec panache l'offre de rachat et la belle vie californienne tourne au cauchemar quand O. est kidnappée... Après ça, le roman devient vraiment méchant.

 

 

Séjour dans les Hamptons, de Myriam Grenet

sejour-dans-les-hamptons-2.jpgLes Hamptons, petit coin de paradis de Long Island tant prisé par l’élite new-yorkaise. Ce n’est pas pour rien qu’Édouard et Benjamin Strépétoff s’y sont installés. L’aîné businessman blasé, sombre mais romantique; le petit frère venant d’achever ses études, cool mais inconstant, avec la suffisance des gens insuffisants. L’argent et l’ennui… Ne manque qu’un grain de folie. Ou plutôt deux : Juliette et Caroline, la petite amie comédienne du cadet et la jeune fille fofolle des voisins. Rencontre explosive du quatuor sous l’œil complice de Nice, majordome non moins déjanté…

 

 

Sept jours pour une éternité, de Marc Lévy

Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancé un ultime défi…

Ils envoient en mission leurs deux meilleurs agents… Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp décidant qui du Bien ou du Mal gouvernera les hommes…

En organisant ce pari absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu sauf une chose… Que l’ange et le démon se rencontreraient…

 

SHORT ! Eté 2013, Anthologie

short.pngC'est 3 mois de short Littérature, le recueil papier du meilleur du Court : les Nouvelles, les Strips, les Poetiks, et les Très très Courts de la saison dernière.

Vous y retrouverez les Lauréats des Prix de la short Littérature (le choix des lecteurs) et les Chouchous de shortEdition (le choix de l'éditeur). Les + étonnants, les + détonants, les + émouvants, les + souriants …

 

 

Si la femme mange du lion, c'est pour faire rugir l'homme, de Marie-France de Monneron

Si la femme mange vitrine

Dragonette de Sermoafort, après avoir enterré son mari volage et vendu son château pour payer ses dettes, file à la capitale pour trouver du travail. Hébergée dans une chambre de bonne par un vieil oncle, riche d’argent et d’avarice, elle y fera ses plus belles rencontres : celui qui deviendra son meilleur ami, Mustapha Defrance, et un rat albinos, qu’elle prénommera Marcel. Au hasard des petites annonces, Dragonette deviendra tour à tour femme de ménage, hôtesse d’accueil ou coach pour bobos déjantés : une psychiatre dépressive, une joggeuse milliardaire, une intermittente du sexe, un thanatopracteur intempérant, un couple de charcutiers chevaliers de la rillette, et bien d’autres. Sans tabous ni complexes, résolument optimiste, aimée de tous, Dragonette traverse avec bonheur et légèreté les aventures les plus burlesques et vit les situations les plus improbables. C’est ainsi qu’en posant pour les rillettes du Brave Cochon Rose, elle accède à la célébrité et devient la coqueluche du Tout-Paris. Même le « président » la poursuit de ses assiduités. Mais qui est-il ? L’auteure croque avec humour, tendresse, poésie, gaieté, et parfois férocité, le quotidien de ses personnages.

 

Si pâle, si mince, si morte, de Daniel Walther

Entre érotisme et fantastique, les textes de ce recueil participent du réalisme le plus cru et de la fantaisie la plus débridée. La novella qui donne son titre au livre est une variation cruelle sur le thème très contemporain de l'anorexie mentale des jeunes femmes/filles modernes, véritable antichambre de l'enfer du siècle. Le Démon n'est jamais loin, qui se travestit en maître de ballet des ténèbres, caché sous de lugubres oripeaux. Et les femmes, si elles se révèlent souvent fatales, inventent mille façons de se jouer des tristes machos que nous sommes. Qui songerait réellement à nous plaindre ?

 

 

Stupeur et Tremblements, de Amélie Nothomb

 Au début des années 1990, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l'implacable rigueur de l'autorité d'entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie sociale au pays du Soleil levant.D'erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu'au rang de surveillante des toilettes, celui de l'humiliation dernière.

 

 

Sukkwan Island, de David Vann

sukkwan.jpg

Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

 

 

Sur les pas de Rûmi, de Nahal Tajadod

sur-les-pas-de-rumi-1.gifOn oublie souvent que les grands poètes mystiques iraniens des XIIe et XIIIe siècles, qui ont tressé une couronne lyrique et métaphysique unique dans l'histoire des peuples, ont composé, écrit et chanté leurs oeuvres sous la menace terrifiante des invasions mongoles qui avançaient rapidement et détruisaient tout. Rûmi, auteur du célèbre Masnavi, a dû fuir de place en place jusqu'à Konya, en Anatolie.
À l'intérieur du Masnavi de Rûmi, Nahal Tajadod a choisi trente-six contes pour leur qualité véritablement allégorique. Pour nous les présenter, elle a inventé un personnage vraisemblable, un relieur vagabond, qu'elle suit de l'âge de dix-huit ans jusqu'à quatre-vingt-quatre ans, et qui devient à son insu comme une incarnation du grand poème.

 

Swamplandia, de Karen Russell

« Quand on n'est qu'au commencement de la fin, on peut très bien se croire déjà au milieu. Quand j'étais petite, je ne voyais pas ces nuances. C'est seulement après la déchéance de Swamplandia que le temps s'est mis à avoir comme un début, un milieu et une fin. En bref, je peux résumer toute l'histoire d'un seul mot : chute. »

Swamplandia a longtemps été le parc d'attractions le plus célèbre de toute la Floride, et sa star, Hilola Bigtree, dompteuse d'alligators de classe internationale, cuisinière exécrable et mère de trois enfants, n'y était pas pour rien. Mais à sa mort, l'entreprise sombre dans le chaos. Seule sa fille Ava, treize ans, semble en mesure de sauver les Bigtree du naufrage et de la menace du Monde de l'Obscur, leur redoutable concurrent...

 

Tartelettes, jarretelles et bigorneaux, de Françoise Dorner

Liza déménage et empile ses cartons dans les menus décombres de sa vie sentimentale. Alexandre, son mari homosexuel, l'ayant épousée pour se protéger de lui-même, l'a quittée depuis 4 mois pour réfléchir à leur étrange couple. Pour l'instant, c'est Benjamin, le jeune déménageur, qui occupe l'appartement vide avec sa gouaille moqueuse, son insolence et son charme de beau garçon sexy. Cette rencontre de hasard favorise les confidences et les aveux. Benjamin a senti les désarrois de Liza, comme elle a deviné les blessures d'enfance du jeune homme. Pourquoi ne pas mélanger des destins si contrariés ? Benjamin n'a jamais eu de père. Liza trouve le sien plutôt encombrant. Ils décident d'une escapade en Normandie. La camionnette file vers le Tréport. Derrière eux, Alexandre, très malheureux et très seul lui aussi, ne les perd pas de vue. Au rendez-vous des coeurs brisés, tous trois peuvent retrouver les meilleures raisons de vivre.

 

Tendre démence, de Amandine Fairon

Demence

 « Tendre démence » nous entraîne dans l’univers tourmenté et passionnel d’Éloïn. Pour prendre un peu de repos et de recul sur son existence, celle-ci décide de se rendre spontanément à l’hôpital du Jour Blanc. Là, elle rencontre Néhémie, un homme dont la folie ne la laissera pas indifférente. D’autant plus que leur premier contact se résume à une gifle...

 

 

 

Tombée sur la tête, de Leslie Bedos

"La spécialité de la dame chez qui je laisse parler ma tête, c’est d’écouter les gens brisés par une longue maladie. Je suis sa seule patiente à priori en forme. Elle aurait pu me virer, elle n’a pas moufté. Elle me plaît bien. Les rares moments où je la ferme, elle a les bonnes formules pour faire réfléchir. J’aimerais juste me taire un peu plus. Mes longs monologues me saoulent. Je ressemble à’un bain moussant, avec trois gouttes minuscules, je remplis douze baignoires. Heureusement, il lui arrive de m’interrompre. Ca me repose. Mais je n’ai encore rien confessé. Elle a intérêt à être persévérante. Qu’est ce qu’elle croit ? Je ne suis pas une fille facile".

Qui est Léna
Une femme dont les rêves sont plus grands que la vie.
Et les peurs plus grandes que sa tête.
Pourquoi Léna rentre dans les murs ?
Qu’est-ce qui, au fond, n’a pas été réparé et qui devrait l’être ?
Qu’est-ce qui n’a pas été dit?
Léna s’interroge sur sa filiation et ses chutes à répétition.
Une introspection qui prend des allures d’enquête.
Léna a des problèmes.
Léna est obsédée, anxieuse et....
Léna est tombée sur la tête.
Un roman à double fond entre humour et cauchemar .

Après la gauchère, un recueil de nouvelles unanimement salué par la critique et les lecteurs. Tombée sur la tête est le premier roman de Leslie Bedos.

Tragédies Salutaires, de Dario Bicchielli

Amour et haine, liberté et oppression, éveil et repos, vie et mort, des mondes antagonistes aux frontières subtiles et capricieuses. Dans ce recueil, ces univers se côtoient sans cesse, se chevauchant et salternant au gré des péripéties de parfaits antihéros dont lanonymat transcende les forces et les faiblesses de la condition humaine.

 

 

Trois jours et une vie, de Pierre Lemaitre

Trois jours et une vie 2« À la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s’abattit sur Beauval, au premier rang desquels, bien sûr, la disparition du petit Rémi Desmedt.

Dans cette région couverte de forêts, soumise à des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée, par bien des habitants, comme le signe annonciateur des catastrophes à venir.

Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien… »

Tu, mio, de Erri de Luca

Un jeune garçon interroge son oncle, pendant leurs parties de pêche, sur l’histoire de la Seconde Guerre. Il veut savoir ce que les livres lui cachent. Il tombe amoureux de Caia, une jeune fille juive dont la famille a disparu pendant la guerre et qui va être pour lui un révélateur. Son identité, dont il cherche les racines dans l’histoire, s’accomplira dans la défense de Caia.

 

 

Tuer le père, de Amélie Nothomb

Allez savoir ce qui se passe dans la tête d’un joueur.

 

 

 

 

Un amour dérobé, de Mackenzie Ford

un-amour-derobe.jpg

1914-1918. Une femme, deux hommes, trois passions balayées par une guerre implacable, leurs mensonges engendrant impostures et secrets inavouables …

Lorsque les combats cessent, le jour de Noël 1914, Wilhelm, un lieutenant allemand, fraternise avec Hal, son opposant anglais, et lui fait une requête inattendue : si Hal survit, pourrait-il retrouver Sam, la fiancée anglaise de Wilhelm, et lui donner sa photo ? Afin qu’elle sache qu’il l’aime toujours …

Peu après, Hal est rapatrié pour blessures puis démobilisé. Il décide de retrouver Sam. Mais, dès l’instant où il voit la jeune femme, son émotion est telle qu’il choisit de trahir sa promesse en gardant la photographie au fond de sa poche.

Commencent alors pour Hal une nouvelle vie et une histoire d’amour qui appartient à un autre …

Un ange à la fenêtre, de Darcie Chan

UnCela fait bientôt soixante ans que Mary McAllister vit seule, sans jamais sortir de sa luxueuse maison de marbre blanc, construite au sommet d’une colline surplombant la petite ville de Mill River. Ses liens avec le monde extérieur sont rares : quelques lettres, les visites d’un vieux prêtre et la fenêtre de sa chambre donnant sur la ville en contrebas.
Pour la plupart des habitants de Mill River, la maison et son occupante restent un mystère. Trois nouveaux venus dans la petite ville – un policier, sa fille et son institutrice – vont s’intéresser à la vieille dame. Mais seul le père O’Brien connaît l’histoire de Mary et le secret qui la maintient enfermée.

 

Un ange meilleur, de Chris Adrian

un-ange.jpgOn peut affirmer sans hésiter que personne n'écrit comme Chris Adrian, qu'il fait partie des rares écrivains qui savent se débattre avec des questions comme la vie, la mort, la maladie, le deuil… Ces neufs nouvelles bouleversantes, dont les personnages sont souvent des enfants, traitent de ces sujets graves. On trouve dans ce recueil accidents de voiture, maladies incurables, tentatives de suicide et spectres du 11 septembre, mais qu'on ne s'y trompe pas, il n'y a rien de convenu ni d'ordinaire dans ce qu'écrit Chris Adrian.

 

 

Un beau jour peut-être, de Lauren Graham

Un beau jour peut etre graham

 Janvier 1995. Des rêves de Broadway plein la tête, Franny fait le pari de devenir célèbre en trois ans. Elle n'a plus que six mois pour réussir. Alors que sa carrière de comédienne tourne au ralenti, et qu'elle cherche à échapper à la petite vie rangée que son compagnon voudrait partager avec elle, Franny tient enfin l'occasion de jouer devant des professionnels. Pour réussir, elle devra faire abstraction du charme de James Franklin, l'acteur le plus talentueux de son cours…

 

 

Une autre idée du bonheur, Marc Levy

Quand une vie ordinaire devient extraordinaire.
Philadelphie. Au premier jour du printemps 2010, Agatha sort de prison, mais pas par la grande porte. Après trente ans derrière les barreaux, il ne lui restait que quelques années à faire. Alors pourquoi cette évasion ?
Dans une station-service proche du campus, elle s invite à bord de la voiture de Milly et l entraîne dans sa cavale sans rien lui révéler de sa situation.
Dotée d un irrésistible appétit de vivre, Agatha fait voler en éclats la routine confortable de Milly. Vingt ans les séparent, mais au fil du voyage les deux femmes partagent ces rêves qu il n est jamais trop tard pour réaliser et évoquent ces amours qui ne s éteignent pas.
Cinq jours en voiture à travers les États-Unis... À chaque étape, une rencontre avec un personnage surgi du passé les rapprochera du secret d Agatha.

Une certaine idée du bonheur, de Rachel Kadish

Le bonheur n’a rien à nous dire. Contrairement à la tragédie, à la souffrance, au mal-être, il est le plus souvent réduit à une série de clichés, plus ou moins paradisiaques, sans grand intérêt. Un champ de pâquerettes. Aussi Tracy Farber a-t-elle décidé de le réhabiliter, de prouver par tous les moyens qu’une existence heureuse peut aussi être passionnée, profonde et palpitante.

Lorsque, à l’abri de ses livres et de ses théories, elle dissèque l’existence de ses proches, sa thèse semble prometteuse. Mais, quand sa vie personnelle est bouleversée par une rencontre amoureuse qui la pousse à quitter son poste d’ »observatrice », elle se rend vite compte que toutes ses positions intellectuelles ne lui sont pas d’un grand secours.

Une fille, qui danse, de Julian Barnes

Une fille qui danseCeux qui veulent nier le passage du temps disent : quarante ans, ce n’est rien, à cinquante ans on est dans la fleur de l’âge, la soixantaine est la nouvelle quarantaine et ainsi de suite. Je sais pour ma part qu’il y a un temps objectif, mais aussi un temps subjectif… le vrai, qui se mesure dans notre relation à la mémoire.

Alors, quand cette chose étrange est arrivée, quand les nouveaux souvenirs me sont soudain revenus, ça a été comme si, pendant ce moment-là, le temps avait été inversé… Comme si le fleuve avait coulé vers l’amont.

Tony, la soixantaine, a pris sa retraite. Il a connu une existence assez terne, un mariage qui l’a été aussi. Autrefois il a beaucoup fréquenté Veronica, mais ils se sont éloignés l’un de l’autre.

Apprenant un peu plus tard qu’elle sortait avec Adrian, le plus brillant de ses anciens condisciples de lycée et de fac, la colère et la déception lui ont fait écrire une lettre épouvantable aux deux amoureux. Peu après, il apprendra le suicide d’Adrian.

Pourquoi Adrian s’est-il tué ? Quarante ans plus tard, le passé va ressurgir, des souvenirs soigneusement occultés remonter à la surface – Veronica dansant un soir pour Tony, un weekend dérangeant chez ses parents à elle…

Une vie de chat, de Yves Navarre

une-vie-de-chat.jpgVoici un roman de chat écrit par un chat. Oui, les chats savent écrire. Parce qu ils savent se taire, observer, écouter et donner le meilleur d eux-mêmes. Le chat Tiffauges écrit donc ici le roman de sa vie. Il dit « je », ce qui est en principe le privilège des humains, bipèdes, doués de Raison. Il dit aussi Tiffany, sa première épouse ; Abel, son maître, écrivain de métier, un obstiné qui écrit toujours le même roman et qui, malgré tout, contre vents et marées, persiste et signe.
Inattendu, vif, alerte, souvent drôle, parfois poignant, ce roman, écrit par le chat Tiffauges, est un chant d amour, et d humour, à ses épouses et à son maître. C est aussi et surtout, un chant de tous les jours, une vie de chat, rien qu une vie de chat, et ce n est pas rien...

 

Un éternel commencement, de Marie-Hélène Marathée

Au commencement était…
Et si nos existences s’inscrivaient dans un processus entièrement réglé et prédéfini à travers les âges?
Anna est une jeune femme de trente ans, profondément enracinée dans son époque, elle vit les pieds sur terre et la tête dans les étoiles. Un soir, face à un croisement le long d’une route, son existence va basculer et elle va être projetée dans un monde où la fiction se mêle peu à peu à la réalité. Cette aventure passionnante peuplée de personnages improbables et attachants la mènera progressivement sur le chemin des interrogations et des révélations jusqu’à l’ultime grand secret…

 

Un garçon singulier, de Philippe Grimbert

« Maintenant que j’ai appris à le connaître, je l’aime et il m’effraie tout à la fois. Lui et sa mère vont trop loin, mais tous deux ont eu raison de mes résistances … »

Une simple annonce sur les murs de la faculté a sorti Louis de sa léthargie pour le précipiter sur la plage de son enfance à la rencontre d’une mère et de son fils, deux êtres hors du commun qui vont bouleverser sa vie et l’amener à affronter ce qui dormait au plus profond de lui-même.

 

Un héritage, de Sybille Bedford

un-heritage.jpgEn Allemagne au tournant du XXe siècle, à une période charnière de l’histoire où l’Europe est en germe, deux univers se trouvent liés par un mariage : la famille des von Felden, aristocrates catholiques terriens du Sud de l’Allemagne, et les Merz, de la grande bourgeoisie juive de Berlin. Entre la fantaisie des uns et le sens du devoir des autres se dresse un portrait de groupe aux destins imbriqués : Julius von Felden, un esthète qui voyage avec ses chimpanzés et refuse de voir ce qui se passe autour de lui ; son jeune frère Johannes, brutalisé à l’école de cadets, qui tente de se suicider plutôt que d’être renvoyé, ce qui provoquera un scandale familial et politique. Et puis Caroline, qui finit par s’enfuir en Italie avec sa fille, la petite Francesca, ballotée entre deux maisons, qui observe les adultes et ressemble à bien des égards à l’auteur enfant.

 

Un heureux événement, d'Eliette Abecassis

un-heureux-evenement.png« Désormais, ma vie ne m’appartenait plus, je n’étais plus qu’un creux, un vide, un néant. Désormais, j’étais mère. » Violent, sincère, impudique, ce roman brise tous les tabous sur la maternité, cet « heureux événement » qui n’est peut-être qu’une idéologie fabriquée de toutes pièces.

 

 

 

Un homme trop facile, de Eric-Emmanuel Schmitt

facile.jpgComédien adoré du public, Alex, homme aimable et tolérant, s’apprête à entrer en scène pour la première du Misanthrope lorsque Alceste, le vrai, l’homme aux rubans verts de Molière, lui apparait dans le miroir de sa loge. La stupeur passée, la conversation s’engage mal entre celui qui voudrait changer le monde et celui qui l’accepte tel qu’il est. Qui triomphera, de l’idéaliste en colère qui s’indigne de la vie ou du libertin indulgent qui en rit ? Et lequel des deux gagnera les faveurs de l’insaisissable Célimène ? Dans cette brillante variation sur la plus énigmatique des pièces de Molière, Eric-Emmanuel Schmitt renoue avec la verve qui a fait le succès de son oeuvre dramatique, du Visiteur à Petits crimes conjugaux en passant par La Tectonique des sentiments.

 

 Un rêve persévérant, de Gilles Cohen

un-reve-perseverant.jpgElle, une adolescente de 16 ans, Brigitta, romantique à souhait, prête à vivre une aventure exaltante, avide d’exprimer tous les témoignages d’amour qui brûlent de trouver un objet. Lui, Gilles, est un trentenaire indisponible, mal aimé, insatiable, avide de recevoir, et prêt à boire sans retenue à cette coupe débordante qui lui est offerte… Cet échange épistolaire (six ans) son abondance (plusieurs centaines de lettres) et le crescendo constant dans l’expression romanesque de cette passion qui se nourrit d’elle même, et s’exacerbe jusqu’à finalement se consumer progressivement, cendres encore rougeoyantes d’un feu non alimenté. C’est le frère de l’auteur qui a décidé d’éditer cette correspondance en l’honneur de son frère, qui en a assuré la traduction.

 

Une vie plus une vie, de Maurice Mimoun

une-vie-plus-une-vie.jpg« Maurice Mimoun est un chirurgien fameux, aimé fidèlement par ceux qui grâce à lui ont pu retrouver leur apparence physique même après les plus désastreuses blessures. À la compétence médicale est liée chez lui une exceptionnelle connaissance de la vie ; c’est grâce à elle que ce livre a pu naître : le vrai roman d’un vrai romancier. Dans ses personnages il ne faut pas chercher quelque autobiographie dissimulée, mais les grands thèmes de l’existence humaine: le corps, la douleur, l’amitié, la peur, la fatigue, la fidélité, la trahison, la vieillesse…Et la mort - avec une étonnante imagination onirique il s’interroge : sera-t-il possible un jour de la chasser de nos vies ? » 

 

Vipère au poing, de Hervé Bazin

vipere.gifVipère au poing est le récit, largement autobiographique, du combat impitoyable que livrent Jean Rezeau, dit Brasse Bouillon, et ses frères, à leur mère, Folcoche.
Jean Rezeau, que nous suivons de quatre à seize ans, n'est pas pour autant un enfant martyr. Il a beaucoup trop de combativité pour être de ceux qui subissent : la haine l'occupe comme d'autres la tendresse. N'avoue-t-il pas, à la dernière ligne : " Merci ma mère ! Grâce à vous, je suis celui qui marche, une vipère au poing. " Cri de haine et de révolte, Vipère au poing, le premier roman d'Hervé Bazin, lui apporta la célébrité et le classa d'emblée parmi les écrivains français les plus lus de notre époque.

 

Zen, de Maxence Fermine

9782749926971web« Chaque jour, de l’aube au crépuscule, Maître Kuro pratique l’art subtil de la calligraphie. Une activité mêlant la peinture à l’écriture dont la frontière est si ténue qu’elle en paraît invisible. »

Commentaires (1)

AUBENAS Olivia
  • 1. AUBENAS Olivia (site web) | 09/10/2012

Bonjour!!!! déjà très bien ton blog, moi qui passe3 heures en librairie pour savoir quel livre je vais prendre à mon chevet, tu vas m'économiser du temps!!
et aussi ce petit com pour me faire un peu de pub avec un sujet bien contemporain justement avec mon livre sur l'anorexie sans tabou..."ça commence par un A..." disponible sur le site "monpetitediteur " ou amazon ou fnac...voilà si ça t'interesse comme sujet, je te conseille de me lire,merci d'avance..^^

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 20/12/2016