Comment fais-tu l'amour, Cerise ? , René Fallet

 

Quatrième de couverture

Elle tourna ses grands yeux bleus vers Michael et dit, nettement, honnêtement :

- Michael... A Paris, vous savez... Peut-être...

Elle recula encore, rectifia, déjà moins nette et déjà moins honnête :

- Enfin, je ne sais pas... On verra...

- C'est cela, consentit Michael, on verra.

C'était tout vu. Dès qu'elles avaient dit "peut-être". Il n'était pas besoin de les entendre davantage. Elles avaient tout dit. Il avait vu en clair passer dans les yeux clairs ce qu'il espérait y voir passer depuis des mois.

 

Chronique de Lucie

C’est l histoire de Michael, la quarantaine, très british et coureur de jupons qui refuse de vieillir.

La dernière chose qu’il attende de la vie c’est : des femmes, et se défoncer en boite de nuit avec Junkie, son pote.

Jusqu’au jour où il croise Cerise, petite française installée depuis peu à Londres avec sa famille et qui a l’audace de lui refuser ses avances. Face à ces refus, il s’acharne et tombe amoureux d’elle bien malgré lui.

C’était sans compter Marjorie qui, éperdument amoureuse de Michael, continue à répondre au moindre de ses appels bien consciente que c’est pour une autre que son cœur bat.  

Tout au long de cette romance, une question taraude Michael : comment fais-tu l’amour Cerise ?

Ce roman, qui zoom sur un petit quartier anglais, nous plonge dans un fouillis de sentiments inextricables, permettant au lecteur de se reconnaitre dans chacun des personnages d’une manière ou d’une autre. Les références à différents groupes musicaux tout au long du récit arrivent toujours au bon moment, ajoutent une chouette note de culture en plus et donne envie de les réécouter.

Malgré le fait qu’ils parlent anglais à certains moments, ce sont des phrases courtes et l’on ne perd pas le cours de l’histoire. Au contraire, ça nous ramène au côté british de l affaire.

La fin est une totale surprise allant tout a fait à l’encontre des histoires traditionnelles que l’on peut croiser. Elle relève l’histoire et laisse le lecteur pantois !

 

Lucie

 

Folio

315 pages

6,93 euro

Commentaires (1)

marie
  • 1. marie | 07/01/2011
simple, et concis.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/05/2012