Deux, d'Irène Némirovsky

deux.jpg

Quatrième de couverture

Témoin des bouleversements de la première moitié du XXe siècle, Irène Némirovsky est l’auteur d’une œuvre étonnante, redécouverte à la sortie de Suite Française (prix Renaudot 2004).

Ecrit avant les évènements tragiques de 1940, Deux reflète parfaitement le talent de la romancière pour décrire le charme de la rencontre amoureuse, la dégénérescence dans le mariage, et la paix retrouvée à la fin entre les époux. Marianne, fille d’un peintre connu, n’a qu’un désir : s’amuser. Sa vie n’est qu’une succession de bals et de sorties mondaines. Charmeur et volage, Antoine séduit Marianne. Elle l’aime, il ne l’aime pas, qu’importe … il finira par l’épouser.

Analyse aussi fine qu’implacable de la passion et de son désenchantement, Deux brosse un tableau sombre et cruel de ces années d’entre-deux-guerres, aussi folles que désespérées.

 

Chronique d’Ailayah

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Albin Michel qui m’ont permise de découvrir ce fabuleux roman d’Irène Némirovsky.

Qu’est-ce que ça fait du bien de lire de la grande littérature ! Car croyez-moi, l’écriture d’Irène Némirovsky est vraiment une écriture très littéraire et magnifique. Elle donne du souffle à ses mots, à ses phrases et son histoire prend vie sous nos yeux avec une force et une profondeur des plus appréciables.

Ce roman nous brosse le portrait de plusieurs personnes, mais notamment d’Antoine et Marianne que l’on rencontre d’abord tout jeune, avec l’innocence, la naïveté et la passion de leurs jeunes années, mais que l’on quitte un peu plus vieux, sans l’être vraiment beaucoup non plus, aigris par les difficultés de la vie, lassés par l’usure d’une vie sans grande aventure.

Ce roman n’est pas un roman d’action, c’est un roman beaucoup plus psychologique. Mais je dois dire qu’on ne s’ennuie pas une seconde pour autant. Bien sûr, il se passe des choses, nos personnages ne vont pas avoir la vie facile, ils vont traverser nombre d’obstacles, la perte de proches, la maladie, la trahison … mais tous ces évènements ne sont au final que le contexte qui va permettre à l’auteur de nous révéler une certaine psychologie humaine, une certaine analyse d’un couple qui après avoir laissé fuir la passion va se réfugier dans le silence, dans la distance et dans un semblant d’harmonie qui ne sera qu’illusoire jusqu’à finir par accepter la relation qu’ils ont construite à travers les obstacles de la vie, ni complètement étrangers, ni complètement unis.

Autour de ces deux personnages principaux tournent bien d’autres personnages tout aussi intéressants psychologiquement : Evelyne, Dominique, Solange, Gilbert, M. et Mme Carmontel, Segré … tous aussi tourmentés, malmenés, cherchant un bonheur qu’ils n’arrivent jamais complètement à atteindre, se résignant à une demi-vie, ou abandonnant même celle-ci.

Irène Némirovsky a vraiment mis ici tout son talent d’écrivain pour nous apporter un récit sombre mais sublime sur la nature humaine, et un peu désespéré je dois le dire, mais qui a pu devenir tellement vrai pour certaines personnes, surtout à cette époque d’entre-deux guerres. Je le recommande chaudement car qui ne se laissera pas toucher par cette écriture aussi délicieuse qu’est celle d’Irène Némirovsky ?

 

Deux

Irène Némirovsky

Albin Michel

293 pages

20€

 

Ailayah

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/05/2012