Double hélice, de Philippe Kleinmann et Ségolène Vinson

Quatrième de couverture

Le lendemain de ses vingt-trois ans, Samuel, étudiant en biotechnologie, reçoit un pli en provenance d’une étude de notaires italiens. A l’intérieur, une lettre de son père, le docteur Joshua Adam Lenostre, qui lui donne rendez-vous dans les bureaux de Maître Ricci à Venise.

Premier signe de vie de ce chirurgien, mort devant ses yeux d’enfant, onze ans plus tôt lors de l’incendie de son laboratoire de recherche de l’Institut Curie. Le laboratoire était alors à l’aube d’une découverte thérapeutique majeure. Samuel Lenostre, intrigué, se rend à Venise où Maître Ricci lui remet un opuscule intitulé « Voyage à Gênes ». Son père semble être l’auteur de ce journal intime qui relate le quotidien d’un médecin du 21ème siècle projeté à la fin du Moyen Âge, à l’époque d’Ambroise Paré et de Paracelse.

Comment survivre à l’aube de la Renaissance avec simplement ses connaissances et ses deux mains ? Comment protéger sa famille d’un criminel prêt à tuer pour un brevet ? Comment aimer ses enfants de si loin ? Comment faire quand le temps presse et que l’on n’a que cinq siècles devant soi…

Entre les lignes de ce texte incongru et auquel personne ne donne foi, Samuel Lenostre, épaulé par sa sœur Julie et le policier Hugo Gottlieb, va suivre la piste qui mènera à son père, au traitement révolutionnaire du cancer et au criminel à l’origine du drame.

L’enquête se révélera particulièrement ardue car le mal et la cupidité suivent évidemment le même chemin.

Chronique de Vanfanel

A Paris, Samuel Lenostre vient d’avoir 23 ans, tout semble bien aller jusqu’à ce qu’on lui remette une lettre supposée avoir été écrite par son père. Cela pourrait sembler anodin, cependant son père étant mort 11 ans auparavant, Samuel est donc vraiment surpris. Après s’être demandé si la mort de son père est réelle, il se rend compte que ce dernier lui à préparé un jeu de piste pour retrouver le remède au cancer qu’il avait trouvé avant de disparaître.

Aidé par sa sœur Julie et l’inspecteur Hugo Gottlieb, il part à la chasse au trésor.

Tout d’abord, je tiens à dire que j’ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre et ce pour plusieurs raisons.

La première est le concept développé, nous suivons en effet pas une mais deux histoires bien distinctes. Même si les protagonistes sont totalement différents, le lien entre elles est très fort. Nous avons d’une part l’histoire de Joshua Adam Lenostre, qui après s’être fait frapper par la foudre se retrouve propulsé au 15ème siècle dans un Paris moyenâgeux. D’autre part nous avons l’histoire de Samuel Lenostre, qui après avoir reçu une lettre de son père, retourne ciel et terre pour retrouver ne serait ce qu’un indice pour répondre aux nombreuses questions qu’ il se pose.

Nous avons ensuite le fait que l’on en apprend beaucoup sur l’histoire de la France, du moins c’est mon cas. L’histoire de Joshua est pleine d’apparitions de personnages que l’histoire à rendu célèbre. Parmi ceux-ci, je peux notamment citer Ambroise Paré, François Rabelais ou Copernic. Ces personnages vont apparaître tout au long du récit.

En plus de l’histoire de France, on en apprend également un peu sur la médecine comme l’effet de certaines plantes ou encore des anecdotes sur les médecins célèbres. Je pense que l’on peut se fier à ces informations, l’un des auteurs étant chirurgien.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Joshua qui malgré tous les problèmes auxquels il doit faire face trouve encore le courage de penser à la famille qu’il à laissé derrière lui. Il essaye toujours d’être juste et n’hésite jamais à mettre ses compétences au services des autres même lorsque sa vie est en danger. Car il ne faut pas se voiler la face, car à cette époque le seul remède valable est la saignée et ou une guérison miraculeuse est l’œuvre du malin. Ce choc de cultures ne sera donc pas favorable au chirurgien.

Le seul petit bémol que j’aurais à donner est le nombre de personnages. En effet, il est parfois difficile de se remémorer le rôle de l’un d’eux tant ils sont nombreux. Je dois avouer que j’ai souvent pris une pause pour essayer de me souvenir, parfois sans succès.

Je terminerais donc en vous disant que si vous aimez le concept d’enquêtes policières modernes couplées à une intrigue historique ce livre est fait pour vous.

 

Double hélice

Philippe Kleinmann, Ségolène Vinson

Le masque

414 pages

17,50 €

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 16/02/2014