Du domaine des Murmures, de Carole Martinez

du-domaine-des-murmures.jpg

Quatrième de couverture

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui ». Contre la décision de son père, le seigneur du domaine des Murmures, elle s’offre à Dieu et exige de vivre emmurée jusqu’à sa mort. Elle ne se doute pas de ce qu’elle entraîne dans sa tombe, ni du voyage que sera sa réclusion…

Loin de gagner la solitude, la voici bientôt témoin et actrice de son siècle, inspirant pèlerins et croisés jusqu’en Terre sainte.

Aujourd’hui encore, son fantôme murmure son fabuleux destin à qui sait tendre l’oreille.

 

Chronique de Melisande

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Folio de m’avoir permis de lire ce livre.

J’avoue que ça n’est pas le type de livre que je lis habituellement, et tout ce qui touche à Dieu, la religion, etc. ne m’intéresse pas plus que ça, ne me plaît pas, mais là, je ne saurai l’expliquer, j’étais assez intriguée par cette 4e de couverture et il faut dire aussi que la couverture est très attirante, c’est donc un tout qui explique pourquoi j’ai voulu tenter cette lecture. Je ne le regrette absolument pas parce que j’ai vraiment passé un très bon moment.

Je ne ferai pas de résumé de l’histoire, la 4e de couverture étant suffisamment évocatrice pour savoir de quoi il est question et si je parle de ce qui va « changer sa vie » ça n’aurait plus d’intérêt alors je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans cette histoire qui est à la fois magnifique et tragique.

L’intrigue est très bonne et bien menée, on suit la vie de cette femme qui a décidé de vivre recluse, auprès « de Dieu » pour éviter un mariage dont elle ne veut pas et un certain nombre « d’imprévus » vont surgir, changeant complètement sa vie. Il y a des moments tendres, des moments plus durs, j’étais assez surprise de ce qui se passait, je ne m’attendais pas du tout à ça et j’aurai aimé pouvoir crier de frustration… mais dans les transports en commun, mieux vaut éviter…

A travers les mots et actions, l’auteur arrive à nous faire ressentir toute sorte d’émotions et à nous emporter dans son univers. L’écriture est superbe, très fluide et agréable à lire, en plus, ça se lit très vite, pour tout dire, il a été lu dans la journée tant j’étais captivée. Pendant ma lecture, j’avais la sensation d’entendre la voix d’Esclarmonde (narration à la 1ere personne), ce qui rend ce texte d’autant plus beau et touchant parce qu’il y a une certaine fragilité qui se laisse entendre.

Mais on voit clairement qu’Esclarmonde ne l’est pas du tout, qu’elle est assez déterminée et qu’elle sait ce qu’elle veut. Et même quand des imprévus arrivent, elle fait preuve de courage et de sang froid et sait admettre quand elle a besoin d’aide. C’est un personnage vraiment très intéressant à suivre et à « écouter », d’ailleurs en disant cela, ce n’est pas pour rien puisqu’elle nous interpelle – nous lecteur – pour que l’on continue à « écouter » son histoire.

Pour la question de la religion, je disais un peu plus haut que je n’étais pas friande quand on l’évoquait, bien souvent j’ai l’impression qu’on veut me faire adhérer à quelque chose… Mais là, ça n’était pas le cas, la question de la foi, etc. était vraiment bien traité et intéressant à lire. Contrairement à ce que j’aurai pu penser, j’ai beaucoup aimé cet aspect là et ça s’inscrivait très bien dans le texte, même si c’est assez présent, ça n’est pas non plus ce qui prime dans cette histoire, il n’y a pas d’insistance et on ne cherche pas à vous convertir ou vous faire adhérer à quelque chose. Un bon point pour ce livre.

Bref, je ne vais pas m’attarder davantage car l’essentiel est là. C’est un livre très beau et touchant avec son lot de cruauté et de tragédie, ce qui le rend plus poignant encore. Les personnages sont vraiment intéressants, même si je n’ai parlé que d’Esclarmonde, car c’est avant tout son histoire, mais les personnages secondaires le sont tout autant. Une très bonne et belle histoire que je ne peux que vous conseiller. Il est certain que je me pencherai sur d’autres livres de l’auteur parce que si c’est aussi bon que celui là, ça sera un vrai plaisir de se plonger dans son univers.

 

Du domaine des Murmures

Carole Martinez

Folio

Contemporain

226 pages

6,50€

 

Melisande

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau