L'armoire des robes oubliées, de Riikka Pulkkinen

l-armoire-des-robes-oubliees.jpg

Quatrième de couverture

Alors que sa grand-mère Elsa se meurt d'un cancer foudroyant et que tous ses proches se rassemblent pour adoucir ses derniers jours, Anna découvre que, derrière le mariage apparemment heureux de ses grands-parents, se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille. 
Une vieille robe trouvée par hasard, et dont elle apprend qu'elle aurait appartenu à une certaine Eeva, va réveiller le passé. Cette Eeva, dont on ne lui a jamais parlé, aurait été, dans les années 60, la nourrice de sa mère. Mais Anna ne tarde pas à comprendre qu'elle a été beaucoup plus qu'une employée et que son grand-père, peintre célèbre, l'a profondément aimée...

 

Chronique d’Ailayah

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Albin Michel pour m’avoir permise de découvrir ce véritable trésor en avant-première.

L’armoire des robes oubliées porte très bien son titre. Ce titre à la fois mystérieux, intrigant et attirant. Riika Pulkkinen nous dresse ici un portrait familial profondément touchant et fort.

Nous suivons ici les histoires parallèles et entre-croisées de trois générations. Elsa et Martti, maintenant grand-parents, Eleonoora, leur fille, qui a épousé Eero, et enfin Anna et Maria, troisième génération de cette famille. Au milieu de tous ces personnages nous apparaît également Eeva, cette ombre du passé qui vient nous raconter sa propre histoire, à la fois lourde et tendre, et ses relations avec cette famille.

Ce qui est remarquable dans ce roman, c’est la force et la profondeur de chacun des personnages et de leur histoire respective. Riika Pulkkinen n’a que trente ans, et pourtant elle arrive à nous dépeindre tous ces portraits avec beaucoup de maturité et de sagesse. Le portrait de la famille qu’elle nous dresse ici est tout simplement sublime. La famille est loin d’être idéalisée, après tout, toute chose a ses défauts, mais on sent réellement que c’est quelque chose qui lui tient à cœur. Ses mots, à la fois lyrique, poétique et extrêmement réalistes nous plongent totalement dans la vérité même de la vie. Son analyse de l’humanité, aussi bien sur la jeunesse et la vieillesse, sur la société, sur l’amour (…), est extrêmement touchante par sa justesse.

Je n’arrive pas à trouver les mots justes pour décrire ce roman tellement il m’a touché et bouleversé. L’histoire est magistrale, les personnages sont bouleversants, l’écriture est sublime. Je ne vois absolument rien à redire à ce récit, car même si l’on se perd parfois dans les temporalités ou dans les noms (surtout au début), on aime s’y perdre et ça n’est en aucun cas une gêne.

Riikka Pulkkinen nous dévoile son histoire au fur et à mesure ce qui donne encore plus de force à ce récit. Elle fait durer le plaisir, on se languit de connaître la suite, de voir se dérouler sous nos yeux un drame, un bonheur, ou tout autre aspect de la vie qui nous est ici dévoilé.

Vous l’aurez compris, ce roman est plus qu’un coup de cœur pour moi, et je ne peux que vous recommander de courir en librairie dès aujourd’hui (jour de sa sortie) pour l’acheter. Chacun s’y retrouvera car finalement, ce qu’elle nous dépeint ici, c’est une part de nous-mêmes, une part de la vie elle-même. C’est un roman qui se doit d’être connu, et je ferai tout pour qu’il le soit.

 

L’armoire des robes oubliées

Riikka Pulkkinen

Albin Michel

400 pages

20,90€

 

Ailayah

Commentaires (1)

Cajou
  • 1. Cajou | 12/01/2012
Wow, quelle critique enthousiaste ! J'ai très envie de le lire maintenant !!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/05/2012