La fiancée de Bombay, de Julia Gregson

 

 

Quatrième de couverture :

Automne 1928. Trois jeunes Anglaises embarquent sur un bateau à destination de l’Inde. Pour Viva, ce voyage est avant tout le moyen de revenir sur les traces de ses parents morts à Bombay alors qu’elle était enfant. 
Rose, ravissante jeune fille d’une dangereuse candeur, est sur le point d’être mariée à un officier de cavalerie colonial qu’elle connaît à peine. Victoria, sa demoiselle d’honneur, pleine d’imagination, se montre déterminée à perdre sa virginité au cours du voyage, avant de se trouver un époux aux Indes. Toutes les trois ont des raisons différentes de quitter l’Angleterre, mais les bagages d’espoirs et de secrets qu’elles emportent ne les ont pas préparées à ce qui les attend…

Chronique de Sybille :

J'aime beaucoup l'Inde, je trouve que c'est un pays culturellement et historiquement, très intéressant. J'ai lu beaucoup de livres sur l'indépendance de l'Inde mais aucun sur la présence des anglais lorsque l'Inde était colonisée. Je voulais donc lire ce livre depuis longtemps, j'ai donc sauté sur l'occasion et je remercie les éditions JC Lattès pour m'avoir permis de le découvrir.

Je suis entré dans l'histoire très rapidemment, on suit la vie de trois jeunes femmes qui viennent toutes chercher quelque chose de précis en Inde, que ce soit un mari, une nouvelle vie ou des informations complémentaires sur un passé douloureux.

La première partie du roman s'intéresse à leur voyage en bateau, où elles font connaissance. On s'aperçoit tout de suite de leur naiveté, et que rien ni personne ne les a préparé à la vie en Inde. Elles sont toutes les trois très jeunes et ont la tête pleines de rêves.

Ceci dit, on voit bien lorsqu'on entre dans la seconde partie du roman que rien ne va vraiment se passer comme elle l'attendait : pour Viva, sa rencontre avec Guy va bouleverser son existence et pas forcément comme elle le voudrait, pour Rose, son mariage avec Jack n'offre pas vraiment tous les avantages qu'elle espérait et pour Tor, sa cohabitation avec une grande dame seule ne va pas être de tout repos.

La troisième partie quant à elle, offre un bouleversement pour chacune d'entre elles, que ce soit une rencontre, un mariage, une nouvelle vie ou une famille, ou encore un enlèvement. Je dois avouer que la troisième partie est celle qui m'a le plus intéressée, j'ai trouvé la première parfois un peu longue, et la deuxième s'étend un peu sur des détails qui à mon goût, ne sont pas essentiels à l'histoire.

J'ai beaucoup apprécié le personnage de Tor, et celui de Rose. Ce sont deux meilleures amies, très jeunes et très naives, mais vraiment drôles et optimistes. j'ai beaucoup apprécié suivre leurs vies à travers les pages du roman. Rose m'a beaucoup bouleversée lorsqu'elle était triste et seule, je me suis imaginée à sa place, mariée à un homme que finalement, elle ne connaît pas, habitant dans une province de l'Inde très reculée, éloignée de ces amies et de sa famille...Quant à Tor, j'ai aussi pu me mettre à sa place lorsqu'elle a appris qu'elle devait rentrer chez elle et quitter les Indes. On entre très facilement dans leurs vies.

Cependant, J'ai moins apprécié Viva, j'ai eu plus de mal à comprendre ses motivations, toute cette histoire autour de Guy et son rejet vis à vis de Frank. Je n'ai pas bien saisi le personnage, et c'est dommage car ça m'a un peu freiné dans ma lecture. je trouvais souvent les passages la concernant long et trop nombreux. On se perdait dans des détails trop insignifiants à mon goût.

Toutefois, si vous apprécié l'Inde et que vous ne connaissez pas trop la période du colonialisme, cela peut être intéressant (même si on ne parle pas vraiment des colonies en tant que tel, ce qui est plutôt dommage). C'est un bon roman qui se base particulièrement sur les sentiments et sur l'éloignement de son pays.

La fiancée de Bombay

Julia Gregson

éditions JC Lattès

500 pages

22 euros

 

Sybille

Commentaires (1)

carte angleterre
  • 1. carte angleterre (site web) | 06/07/2011
Ce livre est super, je l'ai lu d'une traite.
Je le recommande donc.

Clédia

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/05/2012