Le jardin du diable, de Ace Atkins

Quatrième de couverture :

1921, San Francisco. Samuel (plus tard Dashiell, quand il commencera à écrire) Hammett, enquêteur pour Pinkerton, est chargé d’interroger les témoins de ce qui va être le grand procès du monde du cinéma : Roscoe Arbuckle, dit Fatty, célèbre star du comique muet, est accusé d’avoir, lors d’une orgie dans son hôtel, « écrasé » une jeune actrice, Virginia Rappe, provoquant sa mort. L’affaire est un coup monté, dont le livre nous développe les étapes en alternance avec le cheminement de Hammett, marié à une infirmière, tuberculeux, adorant son métier, fumant et buvant beaucoup, et posant toujours les bonnes questions. Il rencontre en route une séduisante blonde, agent du FBI, qui cherche à découvrir qui a approvisionné en alcool la fameuse orgie qui a mal tourné.

Chronique de Sybille :

La quatrième de couverture m'a tout de suite attirée...J'avais repéré ce livre depuis un petit moment donc je remercie les éditions JC Lattès et Le Masque pour me l'avoir fait parvenir. Les thèmes abordés faisait que le livre ne pouvait que me plaire. L'histoire part d'un fait relativement simple : la mort suspecte d'une actrice lors d'une fête donnée par Roscoe Arbuckle en pleine période de Prohibition aux États Unis, s'en suit un procès plus qu'intéressant mettant en relief le mécanisme procédural du droit pénal américain, puis en parallèle, l'enquête active de Sam, un détective privé, en quelque sorte. Dans cette histoire, tout tourne autour des préjugés et de l'opinion publique : Roscoe Arbuckle, cette "bête de foire" considéré comme corpulent et alcoolique a-t-il écrasé cette jeune actrice ?

L'histoire est bien mise en scène, on découvre l'opinion de chacun, les différents faits, les témoignages, puis en parallèle, la hargne des avocats. On en arrive, au fur et à mesure de notre lecture, à cette fameuse théorie du complot, en partie mise en avant par Sam. Plus on avance dans notre lecture, plus on se demande ce qui  a bien pu se passer, plus notre soif de vérité nous rend impatient !

J'ai trouvé que l'auteur était très doué car il a réussi à faire le lien entre les personnages, les témoignages, les histoires et en même temps, à garder la vérité bien au chaud, jusqu'à la fin de l'histoire.

Cependant, si j'ai un reproche à faire à ce livre, c'est la complexité de l'histoire parfois (on se mélange un peu les pinceaux, entre les différents témoignages), ainsi que la raison du complot démasqué qui m'a paru un peu légère.

Mais j'ai tout de même passé un très bon moment avec Roscoe Arbuckle, que je n'ai à aucun moment pris pour une bête de foire, j'ai d'ailleurs eu de la compassion pour lui, qui semblait totalement perdu dans ce procès. J'ai aussi beaucoup aimé le personnage de Sam, qui apparaît comme débrouillard et déterminé et il reste mon "chouchou" malgré ces infidélités et son addiction à l'alcool. Les personnages secondaires sont tous très importants et intéressants, mais je me suis beaucoup moins attaché à eux.

Bref, tout ça pour dire que si vous voulez en savoir plus sur les années de la Prohibition, les stars du cinéma muet et la justice américaine, vous avez trouvé le livre qu'il vous faut !

Le jardin du diable

de Ace Atkins

édition Le Masque

360 pages

21,50 euros

Commentaires (2)

Natacha
La couverture me plait beaucoup mais la quatrième de couverture moins .. néanmoins, j'ai bien envie de le lire.. ça changerait un peu mes habitudes
Aurelie
Rien qu'en regardant la couverture, je savais que ce livre allait me plaire et ton avis n'a fait que le conforter ! Allez hop, dans ma wishlist !! :D

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/05/2012