Les blessures invisibles, de Nicholas Evans

les-blessures.jpgQuatrième de couverture :

Rejeté par des parents trop âgés, enfermé dans un horrible pensionnat, Tom Bedford pourrait être un personnage de Dickens. Son seul échappatoire : rêver de cowboys et d'Indiens.
Le jour où Diane, sa sour aînée et star montante du cinéma, épouse Ray Montane, acteur vedette d'une série western, tout semble alors s'éclairer pour le petit garçon qui part rejoindre le couple en Amérique. Mais à Hollywood, le bonheur est souvent de courte durée...
Il faudra bien des années et un nouveau drame pour que Tom se résolve enfin à affronter ses démons, ses blessures invisibles...

Chronique de Sybille :

 Je remercie les éditions Albin Michel pour cet envoi, car ce livre a été un véritable coup de coeur pour moi. La quatrième de couverture m'avait tout de suite plu et ce roman correspondait tout à fait à mes attentes : je l'ai littéralement dévoré.

J'ai beaucoup aimé l'histoire. Le livre est divisé en deux périodes toujours axé sur un même personnage, Tom Bedford . D'abord, l'auteur nous raconte l'enfance de Tommy, sa vie en pensionnat, ses peurs, ses angoisses, la découverte des secrets de famille, puis le bouleversement total de sa vie. Et de l'autre, l'auteur nous explique comment est devenu Tom, maintenant adulte, sa vie d'ancien alcoolique, ses relations compliqués avec son fils et son ex femme.

L'auteur nous raconte l'histoire d'une façon simple et bouleversante. On a l'impression de suivre un fil, on lit le livre comme si les évènements se déroulaient le plus naturellement du monde, devant nos yeux. Son écriture est fluide et rend le livre sincère et profond.

Ce roman m'a énormément touché et émue, grâce à son histoire si bien racontée mais aussi grâce aux personnages. J'ai beaucoup apprécié Tom : il apparaît sincère, fragile et complétement abîmé par la vie. Tout ce qui lui arrive n'est que le résultats de circonstances malheureuses et j'ai eu de la peine pour lui. J'ai aussi beaucoup aimé son fils, marqué par la guerre en Irak et devant subir les conséquences horribles des choix qu'il a fait.

Pour finir, je pense que c'est un roman extrêmement émouvant, qui ne peut que plaire. La force de celui ci réside en particulier dans le style de l'auteur. J'ai vraiment pris plaisir à lire ce livre et j'espère sincèrement qu'il en sera de même pour vous, si vous choisissez de le lire.

 

Les blessures invisibles,

Nicholas Evans,

éditions Albin Michel,

22,30 euros

400 pages

 

Sybille



Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/05/2012