Les Caprices de Miss Mary, de Colleen McCullough

 

Quatrième de couverture:

 

Au décès de sa mère, Mary, la troisième des cinq soeurs Bennet, découvre la liberté. À 37 ans, elle qui n'a vécu que pour les autres est bien décidée à ne plus accepter d'entrave à la réalisation de ses rêves. Et surtout pas le triste chaperon que ses beaux-frères souhaitent lui imposer.

C'est décidé: comme le journaliste dont elle dévore les articles incendiaires, elle enquêtera sur les conditions de vie misérables des ouvriers du Nord. Alors que sa famille craint qu'elle y perde sa réputation, Mary se lance avec fougue dans l'aventure. Mais son enthousiasme se heurte à la réalité de l'Angleterre en ce début de XIXe siècle...


Se déroulant vingt ans après la fin d'Orgueil et Préjugés, ce roman - une suite au chef-d'oeuvre de Jane Austen - brosse le portrait d'une femme à l'esprit libre, féministe avant l'heure, qui n'hésite pas à braver les interdits pour faire triompher ses convictions.

 

Chronique de Platinegirl:

 

Adorant l'histoire d'Orgueil et préjugés que je connais via le film éponyme (et bientôt via le livre), je me suis précipitée sur ce livre qui se voulait être sa suite, dans le pur style Jane Austen alors qu'il est écrit à notre époque. J'ai bien fait!

 

"Les Caprices de Miss Mary", publié chez Archipoche, est une version poche de ce roman de très bonne qualité. La couverture (dont j'adore l'illustration simple mais belle), comme la tranche, sont restés indemnes de mes innombrables heures de lecture. Car il en faut des heures pour venir à bout de ses 472 pages remplies d'une écriture très petite!

 

Heureusement, le contenu du livre, pour peu qu'on aime le style d'écriture du XIXème siècle, nous aide à parcourir gaiement ses pages. L'histoire tient parfaitement bien la route et raconte tour à tour l'épopée riche en rebondissements de Mary ainsi que la vie de ceux qu'elle laisse derrière elle, ses soeurs, ses beaux-frères, ses neveux et nièces... On retrouve avec beaucoup de plaisir les héros d'Orgueil et préjugés dont la vie, vingt ans après, est loin de notre conception du "Ils se marièrent, eurent beaucoup d'enfants et vécurent heureux jusqu'à la fin des temps". Je vous avoue que cela m'a surprise et déçue, de savoir que Elisabeth et Jane anciennement Bennet n'avaient pas bien tourné, mais, heureusement, dans ces 472 pages, leur horizon s'éclaircira... ou pas!

L'écriture, je le disais juste avant, est digne de celle de Jane Austen. Colleen McCullough réussit à nous faire oublier sa plume contemporaine du début à la fin. Alors, certes, les tournures de phrase de l'époque ne sont pas faciles à décrypter par moment, mais quel enchantement que de se retrouver au royaume de l'élégance et des convenances! C'est un vrai voyage dans le temps qui détend parfaitement bien!

 

Avec "Les Caprices de Miss Mary", Colleen McCullough nous propose une suite passionnante aux aventures des Bennet, Darcy et autres Bingley. La passion et la tragédie sont au rendez-vous pour nous offrir un très bon moment de lecture que je ne saurais que conseiller à ceux qui ont aimé Orgueil et Préjugés.

 

 

Les Caprices de Miss Mary

Colleen McCullough

L'Archipel (Archipoche)

472 pages

8,50€

 

 

 

Commentaires (1)

Schlabaya
L'idée est intéressante, mais ce qu'on sait de Mary d'après Orgueil et Préjugés n'est pas vraiment en accord avec ce qu'imagine Colleen McCullough. Ni fougueuse, ni esprit libre, elle est "intello" et pédante. Elle se console de son manque de beauté en se faisant passer pour une femme instruite et une musicienne de talent, et espère évidemment se marier, comme ses soeurs. Je me rappelle qu'elle trouvait Mr Collins intelligent, par exemple... Donc, je lirai sûrement ce livre, mais je ne sais pas si c'est très pertinent.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/05/2012