Milarepa, de Eric-Emmanuel Schmitt

milarepa.jpg

Quatrième de couverture

Simon fait chaque nuit le même rêve dont une femme énigmatique lui livre la clef : il est la réincarnation de l'oncle de Milarepa, le célèbre ermite tibétain du XIe siècle qui vouait à son neveu une haine inexpiable. Pour sortir du cycle des renaissances, Simon doit raconter l'histoire des deux hommes, s'identifiant à eux au point de confondre leur identité à la sienne. Mais où commence le rêve, où finit le réel ? Eric-Emmanuel Schmitt, dans ce monologue qui est aussi un conte dans l'esprit du bouddhisme tibétain, poursuit son questionnement philosophique : la réalité existe-t-elle en dehors de la perception que l'on en a ?

Chronique de Garlon

Lançons-nous dans un autre livre de Eric-Emmanuel Schmitt avec Milarepa.

Simon rêve régulièrement qu’il est un autre, un oncle habité par la haine envers son neveu, Milarepa, l’un des grands noms du bouddhisme.

Afin de se dégager de cette malédiction qui l’habite depuis 9 siècles, il doit raconter 1000 fois l’histoire de Milarepa.

Entendons donc l’histoire de ce personnage singulier qui a eu une vie semée d’embuches.

Bien que ce ne soit pas mon livre préféré de l’auteur, je l’ai fort apprécié.

L’histoire nous plonge en plein dans un mythe bouddhiste, et j’ai vraiment adoré cela. En effet, on en apprend beaucoup sur cette croyance, qui est vraiment très intéressante et magnifiquement bien conçue.

Le mythe est vraiment bien travaillé dans le but d’être passionnant et d’ainsi accrocher le lecteur, avec de l’action, des rebondissements et une intrigue sympathique.

Tout est fait pour nous plonger dans la croyance bouddhiste avec passion. Que ce soit vraiment visible ou plus subtil, nombre d’aspects sont traités, visant à bien nous faire comprendre cette pensée à la fois proche et éloignée, avec ses points positifs et négatifs.

Personnellement, appréciant assez le bouddhisme, j’ai pris un grand plaisir à cette lecture.

Le style de l’auteur est toujours aussi magnifique, fluide et agréable et nous permet de nous plonger encore plus dans l’univers, de façon assez poétique.

Les personnages, quant à eux, sont vraiment très bien travaillés et Milarepa est imprégné de la pensée bouddhiste, nous permettant de nous sentir proche de lui et donc d’en apprendre plus sur ses croyances.

Par contre, l’auteur a, dans ce livre, moins joué sur les émotions des lecteurs que pour les autres, ce qui fait qu’on ressent moins de sentiments. C’est un peu dommage, comme je trouve qu’il s’agit d’un des plus gros points forts de l’auteur, mais compréhensible si on veut que toute l’histoire soit imprégnée de la pensée.

Nous avons également, en fin de livre, une interview de l’auteur qui nous en apprend énormément et qui est donc très intéressante à lire.

En bref, nous avons ici un magnifique conte sur le bouddhisme, qui nous en apprend beaucoup tout en nous fournissant une histoire passionnante, un magnifique style d’écriture et des personnages très bien travaillés. On ressent par contre, à la lecture, moins d’émotions qu’avec les autres livres de l’auteur.


Un livre très bien conçu que je vous recommande !

 


Milarepa

Eric-Emmanuel Schmitt

Le Livre de Poche

Contemporain

96 pages

4,90 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/04/2013