Park Avenue, de Christina Alger

 

Quatrième de couverture

Paul Ross a épousé Merrill, fille de Carter Darling, un financier milliardaire. Le jeune avocat sudiste s’est vite habitué au luxe de sa vie new-yorkaise : appartement sur Park Avenue, weekends dans les Hamptons... Lorsque Paul perd son emploi, Carter lui propose de diriger l’équipe d’avocats de son fonds spéculatif, une fabuleuse opportunité alors que le pays connait sa pire crise financière depuis la Grande Dépression.

Mais la chance ne va pas durer : à la suite d’un événement tragique, les Darling se retrouvent sous les feux des médias, compromis dans un scandale qui pourrait radicalement changer leur vie. Paul doit alors choisir son camp : sauver sa peau et trahir sa femme et sa belle-famille, ou bien protéger l’entreprise familiale coûte que coûte.

 

Chronique de Sybille

Je remercie grandement Albin Michel pour cette découverte, parce que j'avais besoin de lire un roman comme celui-ci : intelligent, subtil et hors du commun. Et oui, vous l'aurez compris, Park Avenue est un coup de cœur !

A la base, je souhaitais lire ce roman tout simplement parce qu'il parlait de la vie dorée de Manhathan. Je me suis remise à la série Gossip Girl, il y a peu et la vie privilégiée de ces New Yorkais m'intéresse beaucoup. Et finalement, j'ai été agréablement surprise de voir que le roman ne s'intéressait pas uniquement à cet aspect de la Grosse Pomme. L'intrigue mise en place par l'auteure est tout simplement intelligente. L'univers est simple : on se retrouve propulsée dans la vie de la famille Darling, une des plus familles les plus importantes et les plus riches de New York. Carter Darling, le père, est à la tête d'une société importante, Delphic. Ses deux gendres, Adrian et Paul, travaillent à ses côtés. Cette société a des relations avec un fonds spéculatif, RCM, dirigé par Morty Reis, un des bons amis de Carter. Tout se passe pour le mieux, les affaires fonctionnent malgré la crise, les soirées mondaines continuent d'exister...rien ne peut ébranler ce petit quotidien doré. Malheureusement, le suicide de Morty Reis va tout faire basculer...RCM est finalement la plus grosse arnaque financière qui puisse exister, une véritable chaîne de ponzi. Bien évidemment, la chute de l'empire de Morty Reis va entraîner la chute de celui des Darling...

Je connais quelques notions en économie mais pour tout dire, je suis loin d'être une experte. Et pourtant, ce roman m'a passionné ! J'ai eu peur l'espace d'un instant, d'être perdue parmi toutes les notions économiques. Les notions juridiques sont elles aussi nombreuses, mais je les connais car je les côtoie régulièrement. Mais, je tiens à rassurer les futurs lecteurs de ce chef-d’œuvre, toutes ces notions ne vous bloqueront pas pour la compréhension du roman (ou très peu), pour la bonne raison que le roman s'attache plus aux manoeuvres imaginées, à la solidarité d'une famille, à l'ascension sociale et aux relations entre professionnels.

L'écriture de l'auteure aide véritablement à la compréhension de l'histoire. Le roman se passe en quelques jours et chaque chapitre représente la vision d'un des personnages de l'histoire. Si bien qu'on se rend compte rapidement de l'ampleur du problème. Le style de l'histoire est quasiment enivrant et  je suis vraiment ravie d'avoir eu l'occasion de découvrir la plume de Christina Alger.

Le seul petit bémol que je pourrais mettre en avant est la multitude de personnages présenst dans le roman. J'ai parfois eu des difficultés à comprendre qui étaient tous les personnages et je pense que certains personnages n'étaient pas forcément utiles au roman. Je pense à Marion, la femme de Sol, par exemple, qui selon moi, n'apporte rien de particulier au roman. Cependant, ce point négatif reste tout de même minime par rapport à la qualité de ce livre. Par ailleurs, les personnages sont vraiment intéressants. On découvre à la fois la noirceur de l'être humain lorsqu'il est submergé par ses problèmes et également la solidarité qu'on peut trouver dans un couple. J'ai beaucoup apprécié le couple de Paul et de Merrill, je les ai trouvé soudés et vraiment attachants. J'ai également apprécié des personnages comme Alexa, et son oncle Duncan, qui apparaissent droits et veulent tout faire pour démasquer la vérité. Bref, ce roman est un cocktail de personnalités différentes.

Park Avenue est un roman passionnant et intelligent que je recommande à tous les lecteurs. Ne fuyez pas devant le caractère financier et juridique de ce livre, car il est bien plus profond que cela. Laissez-vous surprendre par l'écriture de Christina Alger.

 

Park Avenue

Christina Alger

Albin Michel

464 pages

20 euros 90

 

Commentaires (1)

Nicolas
  • 1. Nicolas | 17/07/2014

Bonjour !

Moi aussi j'adore ce livre et je suis en pleins de ma lecture mais je suis aussi un peu perdu dans les personnage parfois. J'aimerai savoir qui est Sol précisément j'ai complètement oublié et je ne retrouve pas...

Merci !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 07/11/2015