Rose-thé et gris-souris, de Marie-Catherine Daniel

Rose th

Quatrième de couverture

"Elle, c’est Gertrude. Y a pas idée d’avoir un tel nom et ça lui pose problème depuis la maternelle. Il y a peu, elle a décidé qu’en fait, c’était pas son vrai nom. Elle a décidé que son vrai nom, c’était Cunégonde. Elle a un humour particulier, Gertrude

[...] Lui, c'est Dégage. C’est un chien bien élevé, alors quand on l'appelle, il obéit : il va planquer sa gale dans les cartons sous l'auvent. Il y a encore l'odeur de ses colocataires. Mais à peine désormais, parce que les humains ont arrosé l'endroit avec leurs produits détergents mais aussi parce que tous les vieux cartons ont disparu avec la meute."

Rose-thé et gris-souris est l'histoire d'une jeune femme blessée par la vie qui, grâce à l'optimisme tenace d'un chien en quête d'amour, finit par accepter de s'ouvrir à son entourage.

Bouleversants de tendresse l'air de ne pas y toucher, les personnages singuliers et attachants de Gertrude et du chien Dégage ne laisseront personne indifférent.

 

Chronique d’Ailayah

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions des Roses Bleues pour m’avoir permis de découvrir ce roman absolument magnifique.

La première chose qui m’a vraiment attiré dans ce livre, c’est sa couverture. Je la trouve magnifique, et après avoir lu le livre, je dois dire qu’elle lui va comme un gant. Elle dégage la même atmosphère que celle qu’on trouve à la lecture, une atmosphère de paix et de poésie.

C’est pour moi ce qu’a été cette lecture, un poème, un conte, paisible et touchant. C’est le genre d’histoire qui nous bouleverse sans nous agresser, tout en douceur. Ca me fait vraiment pensé à ces contes qu’on prend le temps de lire aux enfants le soir, un des meilleurs moments de la journée…

Le récit n’est pas fait de longues phrases complexes dans lesquelles on se perd parfois. À l’image de la quatrième de couverture, nous avons des phrases courtes et incisives. Il faut très souvent lire entre les lignes, y lire les soupirs, les sentiments refoulés, les silences… la vie.

Ce livre fait partie pour moi de ces récits que lis comme une musique, où tout y est à sa place, où chaque mot, chaque virgule a son importance sur la page. C’est une mélodie qui vous emporte et qui ne vous laisse certainement pas indifférent. Ces deux personnages, solitaires, une femme et un chien, Gertrude et Dégage, vont se trouver dans leur solitude, dans leur sentiment d’abandon et une certaine forme de désespoir, et ils vont se redonner, subtilement, à travers des regards ou des gestes cachés, une certaine forme d’amour.

Ce roman est un petit bijou, qui se lit très rapidement, mais qui en vaut vraiment la peine et que je conseille à tous les amoureux des belles histoires apaisantes, touchantes et poétiques.

 

Rose-thé et gris-souris

Marie-Catherine Daniel

Les Roses Bleues

Contemporain

152 pages

16,30€

 

Ailayah

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/02/2014