Sept jours pour une éternité de Marc Lévy

Quatrième de couverture

Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancé un ultime défi…

Ils envoient en mission leurs deux meilleurs agents… Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp décidant qui du Bien ou du Mal gouvernera les hommes…

En organisant ce pari absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu sauf une chose… Que l'ange et le démon se rencontreraient…

 

Chronique d'Alexandre

C’est d’un roman de Marc Lévy dont je vais vous parler aujourd’hui : « Sept jours pour une éternité ».

San Francisco : Lucas et Zofia sont chacun les émissaires d’entités opposées que chacun connait : Lucifer pour l’un, Dieu pour l’autre.

Lassés de leur éternelle rivalité, « Monsieur » et « Président »  se sont lancé un défi : leur meilleur agent à sept jours pour faire triompher le bien ou le mal, selon son orientation.

Commence alors une course contre la montre pour Zofia et Lukas. L’un aura pour objectif de répandre le chaos sur San Francisco, tandis que l’autre aura pour mission de contrer les actions de Luckas tout en faisant le bien tout autour d’elle.

Tandis que Lukas pousse le quartier des dockers à la révolte et à la grève, le condamnant ainsi à la fermeture et au licenciement de ses ouvriers, Zofia devra les convaincre de poursuivre leur travail et de faire confiance aux autorités compétentes pour régler le problème. Dans le même temps, elle devra être capable de maintenir ses activités et œuvres sociales diverses.

La compétition bat son plein, chacun des partis est sous tension. Vient alors un évènement qui bouleversera les plans de Dieu et de Lucifer : leurs deux agents se rencontrent, et qui plus est, se plaisent !

Comment « Monsieur » et « Président » gèreront-ils cette crise ? Quelle sera l’issue de cette lutte ? A vous de lire « Sept jours pour une éternité » pour le découvrir.

Léger sans toutefois être superficiel, cet ouvrage nous plonge au cœur d’une véritable course contre la montre, mettant en valeur la différence de visibilité existante entre le bien et le mal. Différence bien connue, mais très peu formalisée. La lecture de cet ouvrage permettra d’en prendre réellement conscience.

Autre aspect positif, a mon sens : la relation entre Zofia et Lukas. Fort axée sur le ressenti et les sentiments, elle n’en est pas pour autant mièvre ou sirupeuse, bien que fort prévisible.

La construction des personnages, tant Zofia que Lukas ne pose aucune question. Leur personnalité est évidente depuis le début. Qui sont-ils ? Quelle est leur personnalité ? Des interrogations que ne viennent pas et c’est tant mieux.

Si la construction du scénario peut paraître quelque peu simpliste, je dirais qu’elle se suffit amplement à elle-même, de par l’esprit léger de l’ouvrage et des rebondissements et anecdotes présents tout au long du récit.

Vous l’aurez compris, « Sept jours pour une éternité » est un ouvrage que j’ai apprécié. Contrairement à mon habitude, je peux le recommander à tous. Assez simple pour être compréhensible par la majorité, la trame est également assez complexe pour plaire à d’autres. De même que les personnes plutôt fleur bleue seront contentée par la romance entre les héros. Les amateurs de scènes plus fortes trouveront leur bonheur dans les scènes d’action, tout de même assez présentes tout au long de l’ouvrage.

Un récit à lire à la première occasion !

Alexandre

Pocket

310 pages

20 euros

Commentaires (1)

Aurore
  • 1. Aurore | 28/06/2012
Un de mes coups de coeur !
A lire et à relire sans modération ! Je le conseille vivement à toute seule
qui rêves d'anges et de démons, à la fois pleins de romance et d'actions, l'auteur nous procure une fois de plus un livre pleins de surprises ! =)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/05/2012