Sur les pas de Rûmi, de Nahal Tajadod

sur-les-pas-de-rumi.gifQuatrième de couverture :

On oublie souvent que les grands poètes mystiques iraniens des XIIe et XIIIe siècles, qui ont tressé une couronne lyrique et métaphysique unique dans l'histoire des peuples, ont composé, écrit et chanté leurs oeuvres sous la menace terrifiante des invasions mongoles qui avançaient rapidement et détruisaient tout. Rûmi, auteur du célèbre Masnavi, a dû fuir de place en place jusqu'à Konya, en Anatolie.
À l'intérieur du Masnavi de Rûmi, Nahal Tajadod a choisi trente-six contes pour leur qualité véritablement allégorique. Pour nous les présenter, elle a inventé un personnage vraisemblable, un relieur vagabond, qu'elle suit de l'âge de dix-huit ans jusqu'à quatre-vingt-quatre ans, et qui devient à son insu comme une incarnation du grand poème.

Chronique de Sybille :

Il y a quelque temps, j'ai eu l'occasion de lire et chroniquer le livre Elle joue, de Nahal Tajadod. Et l'auteure a eu une attention toute particulière : elle m'a envoyé son dernier livre, Sur les pas de Rûmi. C'est donc avec plaisir que je le chronique.

Sur les pas de Rûmi est un recueil de petites histoires, qu'on pourrait qualifier de contes car il y a toujours une petite morale, pas forcément explicite, d'ailleurs. Ces contes sont racontés par un narrateur original, puisqu'il s'agit d'un jeune relieur qui voyage beaucoup. Il fait donc le lien entre les histoires mises en scène par l'auteure. Bien évidemment, j'ai préféré certains contes à d'autres, mais c'est toujours le cas dans les recueils de nouvelles ou de contes. Les contes avec des allusions sexuelles, par exemple, ne m'ont pas spécialement plu. J'ai trouvé que la présence de ces histoires n'était pas forcément justifiée, vis-à-vis du reste du recueil.

Comme dans Elle joue, j'ai particulièrement apprécié le style de l'auteure. Je trouve que son écriture est totalement envoûtante. Et je dois avouer que je trouve que son style colle parfaitement avec les contes, car les morales sont ajoutées de façon très subtile. Je trouve que l'auteure arrive toujours à se démarquer grâce à ce style particulier.

Cette chronique sera assez courte, parce que je pense tout simplement qu'il faut le lire pour être envoûté par l'auteure. L'avantage de ce recueil, c'est que ce sont des histoires qu'on peut appeler neutres. En effet, il n'y a pas d'histoires politiques ou autres qui peuvent déranger quelque peu le lecteur. Je ne peux donc que vous encourager à vous plonger dans ces histoires qui sans aucun doute, vous raviront.

Sur les pas de Rûmi,

de Nahal Tajadod

édition le Livre de Poche

 260 pages

7,70 euros

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/01/2013