Un rêve perséverant, de Gilles Cohen

un-reve-perseverant.jpg

Quatrième de couverture :

Elle, une adolescente de 16 ans, Brigitta, romantique à souhait, prête à vivre une aventure exaltante, avide d’exprimer tous les témoignages d’amour qui brûlent de trouver un objet. Lui, Gilles, est un trentenaire indisponible, mal aimé, insatiable, avide de recevoir, et prêt à boire sans retenue à cette coupe débordante qui lui est offerte… Cet échange épistolaire (six ans) son abondance (plusieurs centaines de lettres) et le crescendo constant dans l’expression romanesque de cette passion qui se nourrit d’elle même, et s’exacerbe jusqu’à finalement se consumer progressivement, cendres encore rougeoyantes d’un feu non alimenté. C’est le frère de l’auteur qui a décidé d’éditer cette correspondance en l’honneur de son frère, qui en a assuré la traduction.

 

Chronique de Sybille :

Encore un livre gentiment envoyé par La Société des Ecrivains, que je remercie. Habituellement, je n'aime pas trop les romans épistolaires. Le seul qui m'avait réellement marqué était Les liaisons dangereuses. Mais lorsque je l'ai reçu, je me suis dit pourquoi pas, après tout. J'aime bien changer mes petites habitudes littéraires, c'est d'ailleurs souvent comme cela qu'on fait des découvertes fantastiques. Cependant, pour ce qui est de ce livre, je ne peux pas dire qu'il m'a vraiment marqué.

L'histoire est simple : il s'agit d'une histoire d'amour assez particulière entre une adolescente, Brigitta, et un homme plus âgé et déjà marié, Gilles. On devient donc témoin de leur amour à travers cet échange épistolaire. Au fur et à mesure du livre, on change de lieux. Tout d'abord, Brigitta vivait à New York, et puis, finalement, c'est Gilles qui ira à New York, tandis qu'elle reviendra en Europe. On voyage avec ce livre et c'est d'ailleurs plutôt agréable.

Ce qui m'a tout de suite plu dans ce livre, c'est la qualité indéniable des lettres écrites. Elles sont simplement magnifiques : poétiques, belles, touchantes et bien tournées, on ne peut pas demander plus. N'étant pas vraiment romantique, je me suis surprise à plusieurs reprises, de rêver qu'on m'écrive un jour de telles lettres. Le fait que ce soit une adolescente qui écrive des lettres d'une telle qualité m'a d'ailleurs surprise, car je doute largement, qu'à seize ans, mon écriture soit aussi impressionnante que la sienne.

Cependant, tout ne m'a pas forcément emballé dans ce livre. Je le trouve assez long pour un livre qui en réalité est le témoignage d'un amour. De plus, même si j'ai trouvé que c'était une très belle histoire d'amour, je n'ai pas forcément compris les motivations de cet homme de 30 ans. Pourquoi tromper sa femme avec une jeune fille qui a quinze ans de moins que lui ? Je suis bien consciente que le but de ce livre n'est pas de juger l'histoire mais seulement, d'être témoin de la beauté de cet amour, ceci dit, je n'ai pas pu m'empêcher de me poser la question. Par conséquent, je pense que cette obsession de vouloir comprendre "le pourquoi du comment" m'a empêché d'apprécier ce témoignage à sa juste valeur et du coup, je m'en veux un peu.

Pour conclure, je pense qu'il est impératif pour le lecteur de lire cette oeuvre en ayant à l'idée qu'il s'agit d'un témoignage et qu'il faut juste s'intéresser à un seul angle, à savoir cet amour sincère et touchant.

Un rêve persévérant,

de  Gilles Cohen,

édition La société des écrivains

254 pages

20,29 euros

 

Sybille

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/10/2012