A l'ombre du convoi 2 : L'Espoir d'un lendemain, de Kid Toussaint et José-Maria Beroy

ombre-1.jpg

Quatrième de couverture

Belgique, nuit du 12 au 13 novembre 1943, quelque part entre Malines et Louvain. Un convoi de wagons plombés s’est immobilisé sur la voie ferrée, en pleine campagne. Il a quitté Bruxelles pour un voyage sans retour, direction Auschwitz. À l’ombre du convoi retrace les destins croisés de trois personnages réunis cette nuit-là sur cette même voie ferrée : Olya la déportée, Wilhem, membre de la Schutzpolizei chargée de convoyer les captifs, et Théo, l’amant belge d’Olya, membre d’un très petit groupe de résistants qui, presque sans moyens, va attaquer le convoi et tenter de libérer les déportés.

Chronique de Garlon

Plongeons dans le second (et dernier) tome de A l’ombre du convoi.

Dans ce second tome, nous suivons le personnage de Théo, un belge qui se fout un peu du sort subi par les juifs... jusqu’à ce qu’il rencontre l’une d’entre-elles et en tombe amoureux.

Ce second tome est tout aussi magnifique que le premier.

L’histoire est vraiment très bien conçue, avec sa part d’intrigue et d’action, qui fait qu’on plonge totalement dedans, passionné par les évènements, et qu’on ne sait pas lâcher le livre avant de l’avoir terminé.

En plus de cela, on se retrouve en pleine seconde guerre mondiale, et on peut ainsi suivre les évènements, surtout au niveau du sort qui était réservé aux juifs. On découvre ainsi avec horreur tout ce qui se passe, le comportement des allemands, et surtout la façon dont ceux accusés d’être juifs étaient déportés.

Et on suit alors cet évènement important de la guerre, ce fait réel qui montre que toute humanité ne disparait pas du coeur des hommes : l’attaque du convoi qui a permis la libération d’un grand nombre de juifs.

Nous avons d’ailleurs, à la fin du livre, un tout petit texte expliquant en quoi ce livre est un hommage à ce sauvetage.

En plus de tous ces points positifs, on peut aussi nommer la présence d’une forte émotion à la fin du livre, qui bouleverse le lecteur, qui aura facilement les larmes aux yeux.

Concernant les dessins, mon avis est le même que pour le tome 1 : ils sont vraiment très bien faits, fort réalistes, et les couleurs s’adaptent vraiment très bien en fonction de l’ambiance que les auteurs souhaitent mettre dans certains passages.

En bref, un magnifique ouvrage écrit en l’honneur de l’attaque d’un convoi belge de déportés, qui nous montre que, au milieu de l’horreur de la guerre, il restera toujours des personnes de coeur qui feront le nécessaire pour aider les personnes qu’ils aiment. Cela nous est montré avec une histoire superbement décrite, beaucoup d’émotions et de magnifiques dessins.

Un diptyque de BD’s que je ne peux que vous conseiller !

 

L'Espoir d'un lendemain

A l'ombre du convoi, tome 2

Kid Toussaint et José-Maria Beroy

Casterman

BD

48 pages

12,95 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau