Crossed, de Garth Ennis et Jacen Burrows

Crossed

Quatrième de couverture

Il n’y a pas d’espoir. Pas de héros. Personne ne viendra vous sauver. Vous êtes seul.

Ils sont partout. Hommes, femmes et enfants, tous victimes d’une mystérieuse infection qui change les parents en tueurs et les amants en violeurs. Sans pitié, ils répandent le mal et traquent les derniers membres de notre espèce à l’agonie.

Dans une Amérique désolée, un petit groupe de survivants cherche à rejoindre l’Alaska, espérant y trouver le salut. Ils vont découvrir le prix de la survie… et de leur propre humanité.

Chronique de Garlon

Parlons BD avec cette intégrale haute en couleurs.

Un étrange virus commence à décimer la population en rendant les gens complètement fous. Ils deviennent tous sadiques, tueurs et violeurs, et toute trace d’humanité les a déserté.

Dans cette situation, un groupe tente désespérément de s’en sortir. Mais peut-on vivre dans un monde déchiré par la violence ?

Malgré un ou deux défauts, j’ai fort apprécié cette BD.

On sort ici, avec l’histoire, du scénario classique nous parlant d’invasion zombies. Ici, ce ne sont pas des morts-vivants, mais bien des vivants devenu complètement fous, ce qui augmente considérablement les possibilités pour l’imaginaire de l’auteur.

Beaucoup d’aspects sont vraiment très bien gérés, il y a beaucoup d’action et de retournements de situation et nous gardons toujours la peur au ventre.

Les pages défilent très rapidement et, une fois dans le livre, il est très dur d’en sortir, surtout que, bien que les personnages soient parfois, par nécessité, forts cruels, nous nous attachons pas mal à eux.

Là où j’aurais un petit reproche, c’est au niveau du passage assez fréquents d’une époque à l’autre (quelques jours, semaines ou mois), qui ne sont pas forcément précisés et avec lesquels on peut donc parfois se perdre un peu.

Les dessins sont superbement bien faits, et atrocement gores, ce qui fascinera le lecteur et le plongera encore plus dans l’histoire.

Par contre, de par sa violence et son côté très gore, la BD n’est vraiment pas à mettre entre toutes les mains et est réservé à un public averti.

En bref, nous avons une superbe BD dans laquelle l’Homme devient totalement fou, avec beaucoup d’action, une très bonne histoire, un côté gore très poussé, des personnages attachants et des dessins magnifiques. On reprochera par contre quelques difficultés au niveau des passages d’une époque à l’autre.

Un superbe livre à lire, mais pour un public averti.

 

Crossed

Garth Ennis et Jacen Burrows

Milady

BD

290 pages

29 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/03/2014