Histoires obliques, de Edika

Histoires 1

Quatrième de couverture

Suite des aventures délirantes et burlesques de Bronsky Proko, de sa famille et du chat Clark Gaybeul.

Chronique de Garlon

Plongeons dans le nouveau Fluide Glacial.

Personnellement, je n’ai pas du tout été pris par la BD, et je n’ai pas du tout aimé.

On suit ici l’histoire d’un dessinateur de BD dans les déboires de sa vie, le tout traité avec humour et dérision.

Bien que l’idée soit pas mal, j’ai trouvé que le tout était assez plat, brouillon, et que l’humour n’est vraiment pas terrible.

En effet, on passe souvent de l’histoire contée par le personnage à son histoire à lui, sans connaître la fin. De plus, les choses partent un peu dans tous les sens, il n’y a pas vraiment de logique, les paroles ne sont pas terribles et n’ont souvent que peu de lien avec le reste, etc.

L’humour, quant à lui, est très simpliste et désordonné, et je n’ai pas du tout accroché. Voir un personnage hurler un peu n’importe quoi la moitié de la BD ne m’a vraiment pas convaincu…

De plus, il faut ajouter à tout cela un manque presque total de ponctuation dans toutes ces bulles surchargées, complétées par quelques autre coquilles, ennuyant le lecteur.

Les dessins, quant à eux, sont là pour renforcer l’humour et, bien que je ne les ai pas trouvés mauvais, je n’ai pas non plus accroché avec le style. Mais, ici, c’est plutôt dû à mes goûts personnels, et d’autres lecteurs apprécieront sans doute plus.

En bref, bien que l’idée de base soit bonne, je n’ai pas du tout aimé cette BD, trouvant que le tout était fort plat et désordonné, que l’humour est trop simpliste et mal géré, qu’il y a beaucoup de coquilles, principalement dues à un manque de ponctuation, et que les dessins ne m’ont pas convaincu.

C’était le premier tome d’Edika que je lisais, et ce sera malheureusement le dernier, n’ayant pas du tout été convaincu.


Histoires obliques

Edika

Casterman

BD

64 pages

13 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau