Insane, de Michaël Le Galli et Xavier Besse

insane.jpg

Quatrième de couverture

Louisiane, entre les deux guerres. 
Un jeune homme obèse, Clarence, fait évader une enfant, Betty, de la clinique psychiatrique où elle est enfermée. Son but affiché : permettre à Betty de retrouver son père John Kettelbach, un meurtrier dont on annonce justement la sortie de prison imminente. Mais ce que Betty ignore, c’est que des années auparavant, lorsqu’il était lui-même enfant, Clarence a assisté à l’assassinat de sa propre mère, et que le tueur n’était autre que Kettelbach… Quelles sont les véritables motivations du jeune homme ? Se venger, en présence de sa fille, de l’assassin de sa mère ? Ou au contraire rendre hommage à l’homme qui a inspiré son propre goût pour le meurtre, et dont il est en quelque sorte devenu le disciple sanglant… ?

Chronique de Garlon

Je me lance une fois de plus dans une chronique de BD.

Une jeune fille, aidée d’un homme un peu mystérieux, tente de retrouver son père, qui vient juste de sortir de prison, car il y était enfermé pour meurtre. Mais qui est donc cet homme qui l’accompagne, et pourquoi cherche-t-il aussi à retrouver la père de la jeune fille.

J’avoue ne pas avoir été fort convaincu par cette histoire.

L’auteur cherche a créer une histoire assez tordue, le genre à perdre le lecteur pendant une bonne partie du récit et à expliquer tout à la fin.
Mais j’ai trouvé que ce n’est pas très bien passé : non seulement on devine très facilement le fin mot de l’histoire, mais en plus le tout est fort décousu, partant un peu partout avec un fil conducteur qui ne tient pas très bien le coup, même si on comprend le tout facilement. D'ailleurs, le quatrième de couverture ci-dessus est suffisant pour tout savoir de l'histoire.
Les textes sont très peu présent, l’auteur jouant sur les images pour exprimer l’histoire, mais j’ai trouvé le tout assez agréable, sans passages “lourds”.
Enfin, au niveau des personnages, je n’ai pas fort accroché, en partie parce que la BD est courte, mais également car ils n’ont rien qui permet de s’y attacher, et n’ont pas vraiment une histoire et des caractères particulièrement développés...
La fin de l’histoire nous ramène au début, et nous montre vraiment les conséquences des actions, sans faire une coupure nette. J’ai assez apprécié cet aspect, cette fin assez appropriée.

Au niveau des dessins, par contre, je les ai pas mal aimé, les trouvant fort réalistes et même parfois assez gore, ce qui a le don de me plaire dans ce genre d’histoire.
Les meurtres que le lecteur voit sont en effet assez violents et très bien dessinés, et le gore y est très présent.

En bref, une BD fort décevante pour moi de par une histoire décousue et des personnages qui ne sont pas attachants ni très bien travaillés. Par contre, un style sans lourdeurs et des dessins réalistes et gores apportent plus de plaisir à la lecture.


Insane

Michaël Le Galli et Xavier Besse

Casterman

48 pages

13,95 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau