La différence, de Didier Daeninckx et Mako

difference.jpg

Quatrième de couverture

XIXe siècle, quelque part dans le sud des Etats-Unis, non loin de la frontière mexicaine. Johnny Shaw, dix-neuf ans, est un très jeune homme blond tout juste sorti de l’adolescence, et il est en fuite. Le clan des Reardon est sur ses talons afin de venger la mort du plus jeune des fils Reardon, Onyx, que Johnny affirme avoir descendu « à la régulière ». Difficile pourtant de discerner le vrai du faux, dans cette histoire sans témoin que vient encore obscurcir un conflit foncier jamais réglé entre feu le père de Johnny et les Reardon. Traqué, seul contre tous, le jeune homme reçoit l’aide inattendue de Dover, un ancien tueur à gages devenu maréchal-ferrant, qui lui enseigne les subtilités du maniement des armes et l’art de la survie à tout prix. Mais comment être sûr que Johnny, impétueux, violent et immature, ne va pas se laisser griser par le nouveau pouvoir dont il se sent investi ?

Chronique de Garlon

Plongeons au coeur du XIXème siècle, aux Etats-Unis, avec cette BD.


Johnny est poursuivit par les membres d’une famille car il a tué l’un des leurs, qui tentait de prendre sa ferme. Ne faisant pas le poids, Johnny s’enfuit, et fini par rencontrer un ancien tueur, qui l’entraine au maniement des armes.

Johnny va donc enfin pouvoir se défendre. Mais le jeune homme est-il vraiment ce qu’il prétend être ?


Une histoire pas mal, mais il faut aimer suivre les méchants.


Je trouve que c’est vraiment très bien pensé. En effet, nous plongeons au coeur de cette période trouble, ce qui nous permet d’admirer une superbe aventure. L’intrigue, bien que fort basique, n’est pas trop mal, et l’action ne manque pas du tout, bien au contraire !

On a ainsi l’occasion de suivre ce jeune homme dont on ignore beaucoup de choses, notamment sur sa façon d’être, ce qui fait que l’aventure est fort plaisante.

Là où ça ne plaira pas à tout le monde, c’est au niveau de Johnny, qui est le personnage principal. En effet, il est vraiment détestable en tous points. Colérique, traitre, sadique, il fait le mal partout où il passe, et on a vraiment du mal à croire ce qu’il dit. Personnellement, ça m’a un peu refroidi, et je conseille, de ce fait, la BD aux personnes qui apprécient de suivre des “méchants”.


Les dessins, quant à eux, sont vraiment superbes. On plonge, grâce à eux, en plein dans le Far West. C’est coloré et réaliste, et ils nous permettent ainsi de nous retrouver au coeur de l’histoire.


En bref, nous avons ici une sympathique BD qui nous plonge dans le Far West, avec beaucoup d’action, une intrigue pas trop mal bien que fort basique et des dessins vraiment très bien faits. Par contre, le personnage principal est assez mauvais et détestable, ce qui fait que la BD conviendra mieux aux personnes appréciant de suivre les “méchants”.


Un découverte intéressante.

 

La différence

Didier Daeninckx et Mako

Casterman

BD

97 pages

18 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 17/05/2013