Neige et roc, de Stéphane Piatzsezk et Stéphane Douay

neige-et-rocx.jpg

Quatrième de couverture

Lucas et Olivier, hormis leur âge, n’ont à peu près rien en commun – excepté peut-être une relation difficile avec un ado dont ils doivent s’occuper seuls. 
Le premier, ancien soldat de l’armée d’Israël et tireur d’élite, se débat à Paris avec une lourde dette de jeu, dont il doit s’acquitter en urgence auprès de la mafia russe. Le second, guide-gendarme de haute montagne à Chamonix comme son père avant lui, est hanté par le souvenir de celui-ci, mort à ses côtés alors qu’ils étaient ensemble en cordée. Ces deux hommes aux parcours totalement dissemblables vont pourtant se trouver réunis par le hasard, dans des circonstances particulièrement dramatiques, pour un face-à-face décisif dans l’environnement âpre et grandiose de la haute montagne.

 

Chronique de Garlon

Lançons nous dans une petite BD thriller avec Neige et Roc.

Nous suivons deux personnages différents dans cette histoire :
Un ancien sniper surendetté qui a des ennuis avec les personnes auxquelles il doit de l’argent, et un guide montagnard, hanté par le souvenir de son père, qui organise de l’escalade avec ses collègues.
Mais qu’est-ce qui va bien pouvoir relier ces personnages ?

J’avoue ne pas avoir trouvé cette BD hyper intéressante, bien que j’ai vraiment aimé les dessins.

L’histoire m’a semblé manquer d’intérêt. Elle est trop simple, et l’évolution des évènements n’améliore pas cet aspect.
J’ai vraiment trouvé l’intrigue basique, et me suis pas mal ennuyé à la lecture.
L’idée de base est pas mal, mais je pense que ça aurait dû être beaucoup plus creusé, au lieu de quoi l’histoire se centre un peu trop sur des problèmes familiaux, entre amis, etc., qui cassent complètement l’intérêt que le lecteur pouvait avoir pour l’histoire.

Je n’ai pas accroché avec les personnages, ne les trouvant pas assez développés, alors que le but du récit était justement de créer quelque chose de fort entre le guide et ses souvenirs de son père décédé, en plus de l’histoire plus thriller.
Mais j’avoue que l’émotion n’est pas totalement absente, et le lecteur sera pas mal ému par certains passages, et indigné par d’autres.

Au niveau des dessins, je les ai vraiment fort aimés. J’ai trouvé qu’ils étaient vraiment bien faits. Les personnages sont très réalistes, tout comme les décors de la ville. Et pour ce qui est de la montagne... superbe. J’ai vraiment trouvé géniaux les différents dessins se passant dans la montagne, car les paysages sont vraiment magnifiques et très bien faits.

En bref, je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire, la trouvant beaucoup trop simpliste et se répendant dans trop de sujets annexes, empêchant de creuser. Les personnages ne sont pas fort développés, mais cela n'empêche pourtant pas un certain passage d’émotions.
Quant aux dessins, je les ai trouvés superbes, et c’est là le grand point positif du récit, surtout au niveau des paysages de la montagne, qui m’ont vraiment plût.

 

Neige et roc

Stéphane Piatzsezk et Stéphane Douay

Casterman

56 pages

14,95 €

 

Garlon

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 13/02/2014