PIL, de Mari Yamazaki

pil.jpg

Quatrième de couverture

Début des années 80, au Japon. En l’absence de sa mère, Nanami, une adolescente très énergique, vit seule dans la maison familiale avec son grand-père Tokushirô. Sa profonde affection pour ce vieil homme excentrique et original n’empêche pas les conflits.
Nanami entretient ainsi une guérilla permanente avec l’inconséquence et la prodigalité de son grand-père, incapable de gérer correctement le peu d’argent dont ils disposent pour vivre et se nourrir. Tokushirô de son côté, tout en ayant conscience de certaines des angoisses de sa petite fille, ne parvient que difficilement à brider son côté jouisseur et fantasque. Heureusement, l’un et l’autre partagent un vrai goût de l’anticonformisme et une fascination pour la culture britannique : Tokushirô a autrefois vécu en Grande Bretagne et parle l’anglais, une rareté chez les Japonais, tandis que Nanami vibre pour les musiciens punks anglais qui occupent alors le devant de la scène rock internationale, à l’image de son groupe fétiche P.I.L.…

Chronique de Garlon

Plongeons dans le Japon des années 80 pour contempler le choc des générations.

Nous suivons ici une jeune fille et son grand-père. N’ayant pas beaucoup d’argent, ils doivent faire attention à leurs dépenses. Mais voilà, le grand-père à des difficultés à se contenir, et il ne peut s’empécher de dépenser son argent.

La jeune fille doit alors faire des petits boulots pour renflouer la caisse de la maison.

Grande fan de punk anglais, elle cotoie d’autres jeunes dans son genre et rêve d’un jour partir en Angleterre, où son grand-père a vécu pendant quelques années durant sa jeunesse.

J’ai fort aimé cette BD.

L’histoire, bien que fort simple, contient quelque chose de vraiment superbe : un témoignage du choc entre les générations, mais aussi de la tendresse entre une jeune fille et son grand-père, et ce malgré toutes leurs différences.

Sortant du genre de Thermae Romae, l’auteur nous propose donc ici une histoire davantage axée sur les relations, et c’est une franche réussite.

On ne peut que s’attacher à ces personnages si bien travaillés, et suivre leur histoire avec passion. Bien que le partage d’émotions soit moins intense que ce que j’avais espéré, cette histoire est très attendrissante, fort “mignonne” et recèle également un double message, montrant les différences des personnes entre les générations et la tendresse qui lie, quelles que soient leurs différences, les membres d’une même famille.

Tout cela est réalisé avec un fond de punk anglais et les rêves de voyage d’une jeune fille.

Les dessins, quant à eux, sont vraiment superbes. Très réalistes, ils nous permettent de nous plonger totalement dans l’histoire, et d’ainsi suivre de façon tout à fait optimale l’histoire de cette famille.

En bref, nous avons ici une magnifique histoire qui nous dépeint le choc entre les générations et la tendresse qui lie les membres d’une même famille, de façon vraiment fort attendrissante, avec de superbes dessins fort réalistes et un fond de punk anglais et de rêves de voyage.

Une magnifique BD à découvrir !


PIL

Mari Yamazaki

Casterman

BD

192 pages

15 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau