Rouge comme la neige, de Christian de Metter

Rouge

Quatrième de couverture

Pour son nouveau roman graphique, Christian De Metter célèbre un genre réhabilité de fraîche date par la littérature et le cinéma : le western.

États-Unis, 1896. Dans une petite ville du Colorado, on s’apprête à juger un homme soupçonné d’enlèvements d’enfants, Buck MacFly. Mais le procès tourne court. Une femme venue en ville assister au jugement avec son fils adolescent Sean, la veuve MacKinley, fait évader MacFly, persuadée qu’il possède des informations sur sa fille Abby dont elle est sans nouvelles depuis sa disparition soudaine il y a six ans. Cette mère éplorée se pense suffisamment forte pour contraindre ensuite son prisonnier à la conduire jusqu’à Abby – où qu’elle se trouve. Mais ce n’est pas si simple. Tandis que le shérif alcoolique Cassidy organise la traque pour retrouver les fuyards, MacFly, de plus en plus cynique et inquiétant au fil de l’échappée dans la montagne et le blizzard, révèle à Sean et à sa mère qu’il connaissait bien leur père et époux George MacKinley, mort quelques années auparavant à la bataille de Wounded Knee. Pièges, faux-semblants, coups de théâtre : rien ni personne, dans cette histoire âpre et violente, ne semble finalement conforme à ce qu’il semblait être…

Chronique de Garlon

Plongeons dans une BD western.

Un voleur d’enfants a été arrêté et est en plein jugement. Une femme, dont la fille a disparu 6 ans plus tôt, va assister au procès.

Elle apprend alors que sa fille est peut-être encore vivante et que le criminel sait où elle se trouve.

Tentant le tout pour le tout, elle libère l’homme pour qu’il l’emmène auprès de sa fille.

J’ai fort apprécié cette BD.

On se retrouve en plein western et rien que cela change des BD’s habituelles, le genre étant fort peu représenté ces dernières années.

L’histoire est très bien pensée et assez originale, nous plongeant dans une intrigue fort travaillée qui nous permet de suivre une histoire pleine d’action et de retournements de situation. On se retrouve vite fasciné par cette histoire, nous demandant sans arrêt si la jeune fille est réellement vivante ou si c’est juste une stratégie du criminel pour s’échapper. La question que l’on se pose également est : quel est le fin mot de l’histoire à propos de l’enlèvement ? Pour quelles raisons celui-ci a-t-il eu lieu ? La réponse surprendra plus d’un lecteur.

Les personnages sont très bien travaillés et nous ne pourrons par conséquent qu’être très attendris par cette mère qui cherche à retrouver son enfant perdu, et ainsi pas mal partager ses émotions.

Les dessins, quant à eux, sont très particuliers. En effet, ils donnent une impression de maladresse alors qu’ils sont superbement bien faits. Cette impression, volontaire, nous plonge dans des traits parfois hachurés qui nous permettent de nous retrouver en pleine ambiance western. J’ai bien aimé la façon dont ils ont été faits.

En bref, nous avons ici une BD se déroulant dans un environnement western qui nous plonge dans une histoire très bien travaillée autour d’enlèvements d’enfants, pour nous donner beaucoup d’action et de retournements de situation. De plus, les dessins sont très bien faits et parfaitement adaptés à l’ambiance.

Une BD à découvrir !

 

Rouge comme la neige

Christian de Metter

Casterman

BD

104 pages

18 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 28/04/2014