Fa-Seiryü, tome 1 : La légende du Dragon-Planète, de Christophe et Rodolphe Hoyas

couv-1-pour-mail.jpg

Quatrième de couverture

L'oeil était dans la planète et regardait les Dioscyls. Ceux-ci découvrirent alors que leur planète était un dragon.

Et tandis que celui-ci, Fa-Seiryü, doit affronter le triangle noir, les Dioscyls, malgré leur transformation en anges, doivent assumer les passions humaines : Amour, violence, haine, sacrifice... 

Fa-Seiryü commence l'exploration d'un univers fantastique sorti de l'imagination de Christophe et Rodolphe Hoyas mais aussi de toutes les mythologies du monde. Une saga à la richesse infinie.

Chronique de Garlon

Plongons dans une BD fort originale avec ce premier tome.


Nous nous trouvons sur le dragon-monde, c’est à dire sur un dragon qui parcourt la galaxie avec tout un monde posé sur lui.

Mais cette entité à un grand ennemi, qu’il a combattu en n’en restant pas indemne. Ainsi, les habitant de ce monde doivent faire face à un grand fléau qui menace de les détruire. Pour cela, certains héros vont devoir se lever et faire face.


Voici une fantastique BD qui a plusieurs points forts et un point plus faible.


Tout d’abord, je vais commencer par ce que j’ai le plus aimé dans ce livre : les dessins.

Ils sont tout simplement magnifiques !

Nous avons ici quelque chose de vraiment rare et original : une BD faite à base de peinture. Et je dois dire que je suis totalement conquis. Toutes les planches sont magnifiques, ce qui fait que le lecteur se retrouve plongé en plein dans une oeuvre d’Art avec un grand A, mêlant peinture et bande dessinée pour le plus grand bonheur de tous.

Et, comme si cela ne suffisait déjà pas à notre bonheur, les deux frères auteurs mêlent de façon optimale deux types de peintures. Tout d’abord, un style tout en couleurs, avec des peintures fantasy vraiment magnifiques d’une très grande beauté, et, de temps en temps, lorsque certains passages de l’histoire le permettent, des dessins d’un style plus gothique, avec une domination du noir et blanc. C’est là un mélange détonnant qui ne laisse pas indifférent et devrait ravir nombre de lecteurs.


Ensuite, les autres points m’ayant fort plû dans ce tome relèvent de l’originalité de l’univers et de l’histoire. En effet, en plus de dessins magnifiques, les auteurs ont inventé tout un univers hors du commun, qui mêle des aspects plus classiques de la fantasy avec beaucoup de choses sorties de leur imagination, à la fois avec cette idée de dragon-monde (que certains rapprocherons peut-être à tort avec le Disque-Monde de Pratchett) et avec tout ce qu’il porte sur lui. De plus, l’histoire est, elle aussi, très originale et le lecteur découvrira donc quelque chose de très bien travaillé et qui bouge constamment. On ne sait pas toujours dire vers quoi l’histoire va tendre et on se retrouve donc fasciné par les évènements.


Par contre, j’aurais un point plus négatif à citer : la façon dont l’histoire est racontée.

En effet, elle l’est de façon beaucoup trop rapide (beaucoup de choses se passent sur quelques planches) et descriptive. Ainsi, on ne suit pas vraiment les personnages dans leurs aventures, mais on voit plutôt les choses de loin, ce que j’ai trouvé assez dommage. De plus, les rares dialogues auraient pu, je pense, être plus recherchés pour permettre au lecteur de plus se plonger dans l’histoire.

Cela est assez dommage car ça empèche le lecteur de se sentir proche des personnages et de bien se plonger dans l’histoire.

Mais cela peut s’expliquer par deux choses, je pense : premièrement, il s’agit d’une BD, et il faut donc être assez “rapide” dans l’avancement de l’histoire. Ensuite, il s’agit d’un premier tome. Vu la fin, je dirais qu’il est surtout là pour poser l’univers, le faire connaitre aux lecteurs. J’espère donc que, pour la suite, on suivra les personnages de façon plus proche et moins descriptive.


En bref, j’ai vraiment pris un énorme plaisir à lire cette BD qui nous plonge dans des peintures vraiment magnifiques, avec un mélange de style très bien pensé et un univers et une histoire fantasy vraiment très originales. On peut reprocher une façon de raconter trop descriptive et pas assez axée sur les personnages mais, s’agissant d’une BD et surtout d’un premier tome, c’est compréhensible et on peut espérer davantage suivre les personnages de façon moi éloignée dans la suite.


Une BD vraiment originale que je vous recommande.


La légende du Dragon-Planète

Fa-Seiryü, tome 1

Christophe et Rodolphe Hoyas

Dragon-Planète éditions

BD

48 pages

12 €


Garlon

 
 

Commentaires (1)

les frères hoyas
  • 1. les frères hoyas | 18/04/2013
il va falloir lire la nouvelle version du premier tome, qui nous rapproche davantage des personnages car nous avions nous aussi remarqué ce point faible ;) merci pour l'article qui est bien vu ! les frères HOYAS.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/04/2013