La Bible selon le Chat

la-bible-selon-le-chat.jpg

Quatrième de couverture

La Bible selon Le Chat répond à toutes les questions que se posent les humains depuis la nuit des temps. Fini le doute, voici la lumière. Avec cet album, la communauté des hommes va enfin comprendre pourquoi il était vain de s’entre-massacrer depuis tant d’années.

La vérité sur tout cela, Le Chat nous la révèle dans son onzième commandement (le moins connu, sans doute le plus beau) : « Tu riras de tout, car, vu qu’on va tous crever un jour, seul l’humour te permettra d’avoir un peu de recul sur les vicissitudes de l’existence ».

 

Chronique d'Alexandre

Je vous parlerai aujourd’hui du dernier album du Chat : « La Bible selon le Chat », de Philippe Geluck et Dieu.

Dans cet album, Philippe Geluck a encore une fois frappé très fort, allant même s’allier jusqu’à l’aide de celui que certains n’hésitent pas à appeler « Le Tout Puissant »… Enfin, c’est ce que laissent penser les apparences, car le lecteur attentif de cette œuvre ne pourra que constater qu’il s’agit bel et bien de l’effet inverse !

 

Qu’on se le dise, les idées reçues et l’histoire classique de la Bible en prennent pour leur grade tout au long de l’album. L’histoire connue de tous est revisitée façon Geluck, ce qui nous donne un mélange plus qu’appréciable, alliant l’absurde, le caustique ou encore la pique franche et nette, qui fait mouche à coup sûr.

Caractéristiques « communes » aux albums du Chat en général, il faut le reconnaître, mais qui ne prennent pas une ride, que du contraire. En effet, en ce qui me concerne, plus je côtoie ce personnage, plus j’apprends à l’apprécier et à redécouvrir l’humour si particulier qui le caractérise.

 

Il est une différence notable, cependant, à préciser à propos de cet album assez exceptionnel, avouons-le : il ne s’agit pas ici de l’alliance d’une divinité à l’auteur, ou encore du caractère franchement ciblé de l’album (ce qui est, si je ne m’abuse, une grande première dans les aventures du félin ventripotent dont nous nous entretenons), mais bien du fait que nous sommes face à une histoire suivie.

Avec un titre pareil, c’était à prévoir, oui, mais à la lecture, on est quand même cueillis et emportés sans avertissement. L’immense majorité d’entre nous a déjà entendu parler au moins des grandes lignes de l’histoire de la Bible, mais ce savoir ne nous est d’aucun secours face au poids écrasant et au rythme de celle qui nous est relaté au travers des planches qui composent cet ouvrage.

 

Vous en dire beaucoup plus sans vous gâcher le plaisir de découvrir le contenu de l’album s’avère être pour moi d’une difficulté beaucoup plus importante que prévue, aussi m’arrêterai-je ici en vous conseillant de ne pas hésiter une seule seconde entre foncer acheter « La Bible selon le Chat » et vous ruer chez le premier libraire venu pour lui en échanger un exemplaire en échange de coupons de papiers ou de ronds de métal, plus communément appelés euros (du moins dans notre zone géographique…).

 

Une lecture très agréable, que je conseille à toute personne appréciant un minimum d’humour absurde et décalé.

 

La Bible selon le Chat

Philippe Geluck et Dieu

Casterman

14,2 euros

96 pages

 

Alexandre

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/11/2013