Les Cosaques d'Hitler, tome 1 : Macha, de Valérie Lemaire et Olivier Neuray

co.jpg

Quatrième de couverture

En 1945, alors que la Seconde Guerre mondiale prend fin, deux jeunes officiers de l’armée britannique, très proches l’un de l’autre, sont affectés en Autriche, dans un camp de prisonniers de la Wehrmacht. Mais sur place, surprise, ils découvrent que les prisonniers… sont des Russes. Plus précisément des Cosaques, que les persécutions subies par leur peuple depuis l’instauration de l’U.R.S.S. ont poussés dans les bras d’Hitler. L’un des deux officiers, Nicolas McDonald, après avoir d’abord été choqué par le choix de ces hommes qu’il considère comme des traitres à leur pays, finit par tomber sous le charme ravageur de la petite-fille d’un général cosaque, la belle Macha… Olivier Neuray et Valérie Lemaire s’appuient sur un fait historique peu connu de la Seconde Guerre mondiale – la défection au profit de l’Allemagne nazie d’une partie des troupes cosaques et russes, irréductibles ennemis de Staline et du système soviétique –, pour inaugurer une nouvelle série romanesque sur fond d’Histoire contemporaine. Action, émotion, personnages accrocheurs, un cocktail d’une grande efficacité.

Chronique de Garlon

Plongeons dans une BD vraiment très intéressante.


Lors de la seconde guerre mondiale, des cosaques ont aidé Hitler. Nous suivons ici l’histoire de certains d’entre eux après la guerre, lorsqu’ils sont dans un camp en Angleterre, terrorisés par le fait de retourner en Russie et espérant que les anglais vont les aider.


Malgré un gros défaut, j’ai vraiment fort apprécié cette BD.


On plonge dans l’Histoire, et on en apprend surtout beaucoup sur les raisons qui ont poussé les cosaques à rallier le camp d’Hitler, ce qui est vraiment très intéressant. En effet, on a souvent tendance à classer les choses en deux catégories : le bien et le mal. Dans cette BD, on remarque que ce n’est pas parce que les cosaques ont combattu avec l’Allemagne qu’ils partagaient les mêmes idées qu’eux, bien au contraire.

C’est donc vraiment très intéressant de découvrir tout ça, cet éclaircissement sur l’Histoire, et j’y ai pris un grand plaisir.

De plus, l’histoire des personnages que nous suivons est vraiment très bien trouvée et nous permet de nous plonger encore plus dans la situation. Les personnages sont également très bien travaillés et on s’y attache fort, ce qui créée beaucoup d’émotions, aussi bien pour eux que pour la situation du peuple cosaque en général (il y a vraiment des choses horribles qui vous feront ressentir de très fortes émotions).


Les dessins, quant à eux, ne m’ont pas totalement convaincus. En effet, bien que j’aie trouvé qu’en général ils étaient vraiment superbes, notamment au niveau des paysages, j’ai aussi trouvé que les visages des personnages n’étaient pas ce qu’il y a de plus réalistes : ils sont souvent assez “carrés” et l’âge n’est pas bien défini (un père qui parait le même âge que son fils car les dessins n’ont pas réussi à lui donner un âge plus avancé, par exemple). Ca m’a un peu dérangé, mais ne m’a pas empéché de profiter de la BD.


En bref, nous avons ici une très belle BD avec une histoire qui nous plonge dans ce qui est arrivé aux cosaques à la fin de la seconde guerre mondiale et les raisons qui ont fait qu’ils s’étaient ralliés à Hitler. Tout cela est très intéressant, et le tout est réhaussé avec une très bonne intrigue, des personnages très bien travaillés, beaucoup d’émotions et de superbes dessins, bien que les visages ne soient pas fort réalistes par moment.

 

Macha

Les Cosaques d'Hitler, tome 1

Valérie Lemaire et Olivier Neuray

Casterman

BD

48 pages

12,95 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 11/06/2013