No Pasaran 1 : Le Jeu, de Christian Lehmann et Antoine Carrion

no-pasaran-1.jpg

Quatrième de couverture

À Londres, dans une boutique de jeu vidéo excentrée, trois adolescents français en voyage scolaire découvrent un jeu étrange dont le propriétaire du magasin, un homme déjà âgé à l’air tourmenté, leur assure qu’ils n’en ont jamais expérimenté de semblable. Et de fait, lorsqu’ils le testent à leur retour en France, les trois complices sont stupéfaits : réalisme, précision, sophistication, ce jeu de guerre, de conquêtes et de mort, « le plus prestigieux de l’univers » comme il se qualifie lui-même, les envoûte immédiatement. 
Les modes de jeu qu’il propose – corps à corps, stratégie, etc. –, adossés à des scénarios directement inspirés des grandes guerres de l’histoire (le Vietnam, les guerres napoléoniennes, les deux guerres mondiales, la guerre d’Espagne, etc.) suscitent une telle empathie que les adolescents voient bientôt leur quotidien bouleversé. L’un d’entre eux, choqué, doit être hospitalisé d’urgence, tandis que le plus violent des trois, poussé par un environnement familial d’une grande dureté, s’abandonne avec une jubilation malsaine aux horreurs qu’il commet dans l’espace du jeu. 
Tous vont bientôt comprendre que la frontière qui sépare le jeu du réel devient de plus en plus poreuse…

Chronique de Garlon

Je commence ici une nouvelle série de BD’s avec No Pasaran.

Trois jeunes s’esquivent de leur groupe lors d’un voyage scolaire pour visiter Londres à leur gré. Se retrouvant à un magasin de jeux vidéos bons marché, le vendeur se rend compte que l’un des jeunes porte la croix gammée sur un badge.
Outré, et voulant leur faire prendre conscience de ce que cette croix représente, il leur donne un jeu, un jeu auquel, il le leur promet, ils n’ont jamais joué.
Rentrés chez eux, ils essaient le jeu... Et, en effet, il surpasse tout ce qu’ils avaient pu imaginer !

J’ai vraiment fort aimé cette BD.

Basée sur le livre du même nom, cette BD relate une histoire forte qui est très développée et originale.
Tout commence de façon assez simple, et on se doute assez facilement de l’évolution de l’histoire. Mais cela n’empèche pas le lecteur de se retrouver immédiatement captivé, ne pouvant plus lâcher le livre, bien au contraire. En effet, on a envie de voir la suite des évènements, car, bien qu’on devine assez bien comment les choses vont se dérouler, on ne sait pas du tout comment vont réagir les personnages, ce que seront précisément les évènements, comment ils vont sortir de là, etc. C’est donc complètement captivé que le lecteur parcourra cette BD.
De plus, on devine que le but final est de permettre une prise de conscience, une leçon, car, une chose est sûre, il ne faut pas oublier le passé. C’est en se rappellant des erreurs du passé que nous évitons de les reproduire à l’avenir.
Prise de conscience, rappel sur les horreurs du passé, notamment celles de la seconde guerre mondiale, plongée dans le mauvais de l’homme, cette série promet beaucoup avec ce premier tome qui lance l’histoire.
Les personnages, bien que pouvant paraître assez clichés, sont également originaux, et très bien travaillés. Le lecteur se sentira proche d’eux, et cela fera bien sûr monter l’adrénaline, celui-ci stressant beaucoup pour leur avenir.

Les dessins sont vraiment superbes. Ils sont fort réalistes, les personnages et les lieux sont très bien dessinnés, il y a un très bon jeu des couleurs et il sont parfaitement adaptés au niveau des évènements (couleur de fond qui change pour certains passages, par exemple).

En bref, nous avons ici une BD passionnante qui raconte l’histoire d’un livre assez connu. Bien qu’étant un peu prévisible, nous nous trouvons malgré tout avec des évènements fort originaux, et un développement tout à fait passionnant. Le but de cette série sera également, on le voit tout de suite, de créer une prise de conscience concernant les évènements du passé, notamment la Seconde Guerre Mondiale.
Les personnages, bien qu’un peu clichés sont très bien travaillés et les dessins sont vraiment superbes.

Je ne peux donc que vous conseiller cette superbe BD. Pour ma part, j’attends avec impatience le tome 2.


Le Jeu

No Pasaran, tome 1

Christian Lehmann et Antoine Carrion

Casterman

64 pages

14,95 €


Garlon

Commentaires (1)

christian lehmann
  • 1. christian lehmann | 02/05/2012
Merci ;-)

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau