O.D.E.S.S.A, tome 1, de Peka et Dufranne

odessa.jpg

Quatrième de couverture


1946, au coeur des Ardennes. Une femme atteinte d’une maladie incurable, Marie-Louise Marchandise demande à deux de ses fils, André et René, de retrouver l’aîné de la fratrie, Charles, disparu dans la tourmente de la guerre. Une demande pressante, mais source de vives tensions : l’engagement de Charles dans la L.V.F., une organisation alliée des nazis, n’a pas laissé de bons souvenirs à André, qui lui a combattu dans la Résistance.
Pourtant, par dévouement pour sa mère, il accepte de partir en quête de Charles. Au fil de ses recherches dans une Europe dévastée, André va découvrir l’existence d’O.D.E.SS.A., le réseau qui organise la fuite des criminels de guerre nazis vers l’Amérique du Sud…

Chronique de Garlon

 

Plongeons dans le début de l’après guerre et la collaboration avec ce premier tome.


En 1946, André et René se voient confier une tâche par leur mère à l’agonie : retrouver Charles, leur frère.
Or, ce frère est présumé mort et, pire, a été un collaborateur nazi pendant la guerre. Il est donc honni de tous, et de ses frères en particulier.

 

Mais ils vont devoir faire abstraction de leur haine pour le retrouver. Surtout que des rumeurs prétendent qu’il serait toujours en vie.

 

Une enquête dans le monde de la collaboration nazie commence donc.


J’ai fort apprécié cette BD.


L’histoire est vraiment très bien trouvée et nous permet de voir des choses très intéressantes : le début de l’après-guerre, le comportement des gens à ce moment, avec les camps résistants et collabos, ainsi que la façon dont la collaboration s’est faite durant la guerre.

 

On plonge donc totalement dans cette période et on découvre beaucoup de choses. Le tout se fait dans une ambiance d’après-guerre, avec pas mal d’action, un mystère et des personnages hauts en couleurs.

 

Les personnages, en effet, sont assez bien travaillés et, bien que le lecteur ne s’en sentira pas forcément fort proche à cause de leur côté assez rude (qui correspond donc bien à la mentalité de ce début d’après-guerre), on appréciera vraiment de les suivre dans leur recherche de leur frère disparu.


Les dessins sont assez agréables et vraiment très bien faits. Ils nous plongent vraiment très bien dans l’époque, et leur côté parfois un peu sombre permet de vraiment bien s’imprégner de l’ambiance.


En bref, nous avons ici une superbe BD qui nous parle de l’après-guerre et de la collaboration nazie, avec une intrigue très bien faite, une ambiance bien conçue, de l’action, et des personnages bien travaillés qui raviront le lecteur.


Un premier tome que je vous recommande !

Je vais, pour ma part, rapidement me plonger dans la suite.


O.D.E.S.S.A, tome 1

Peka et Dufranne

Casterman

BD

48 pages

12,95 €


Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 25/03/2013