O.D.E.S.S.A, tome 2, de Peka et Dufranne

odessa-2.jpg

Quatrième de couverture

1946, au coeur des Ardennes. Une femme atteinte d’une maladie incurable, Marie-Louise Marchandise demande à deux de ses fils, André et René, de retrouver l’aîné de la fratrie, Charles, disparu dans la tourmente de la guerre. Une demande pressante, mais source de vives tensions : l’engagement de Charles dans la L.V.F., une organisation alliée des nazis, n’a pas laissé de bons souvenirs à André, qui lui a combattu dans la Résistance.
Pourtant, par dévouement pour sa mère, il accepte de partir en quête de Charles. Au fil de ses recherches dans une Europe dévastée, André va découvrir l’existence d’O.D.E.SS.A., le réseau qui organise la fuite des criminels de guerre nazis vers l’Amérique du Sud…

Chronique de Garlon

Plongeons dans le second tome d’O.D.E.S.S.A.


André continue à chercher son frère, aidé de Lulu, prostituée qui travaille avec les réseau faisant sortir les collabos vers des pays dans lesquels ils sont mieux accueillis.

Mais les choses sont loin d’être simples, et André ne gagne la confiance ni des membres des réseaux, ni de la police, et les deux se servent de lui pour piéger les autres.

Mais il est tenace, et compte bien remonter à la source et trouver le lieu où se cache son frère.


J’ai bien aimé ce second (et dernier) tome.


On plonge encore plus dans l’Histoire, avec la découverte de ces réseaux d’exodation, la chasse donnée par la police, la façon dont le début de l’après-guerre se passe, et le tout dans une histoire très bien trouvée, à l’intrigue haletante et stressante et avec beaucoup d’action.

Le lecteur sera ainsi rapidement fasciné par ce qui se passe et plongera donc totalement dans l’histoire, fasciné par les évènements et la découverte de l’époque.

Le personnage principal, dans sa quête désespérée, est assez attachant et le lecteur se sentira donc fort proche de lui, partageant donc très bien ses aventures et ses émotions, pour son plus grand plaisir.


Les dessins, quant à eux, sont très bien faits et assez réalistes. Ils correspondent très bien à l’ambiance un peu sombre et mystérieuse pour nous offrir quelque chose de vraiment abouti qui permet un très bon moment.


En bref, nous avons ici une sympathique BD qui nous plonge dans les réseaux d’exfiltration des collabos dans le début de l’après-guerre, avec une très bonne intrigue, des personnages bien travaillés, de l’action et des dessins qui correspondent bien à l’histoire et à l’ambiance.


Un dyptique de BD que je ne peux que vous conseiller.

 

O.D.E.S.S.A, tome 2

Peka et Dufranne

Casterman

BD

48 pages

12,95 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau