Histoires Trolles, Trolls de Troys, tome 1, Arleston-Mourier

 

 

Quatrième de couverture

Troy est un monde fascinant, où la magie intervient dans le quotidien de tous. Chacun en effet possède un pouvoir, petit ou grand, plus ou moins utile. L'un a le don de figer l'eau en glace, l'autre de fondre le métal d'un regard... On trouve sur Troy toutes sortes de créatures, mais les plus redoutables pour l'être humain sont sans nul doute les trolls. Pourtant, ces terribles prédateurs sont sympathiques. Ils chassent le dragon, cueillent le paysan et possèdent d'innombrables recettes pour les accommoder. Mais un jour, les hommes décident d'exterminer les trolls et forment un groupe de chasseurs aux terribles pouvoirs. TETRAM, brave troll, accompagné de sa fille adoptive, l'humaine WAHA, va tout tenter pour sauver les siens... Deux siècles avant l'histoire de Lanfeust, la quête pleine d'humour d'un troll sauvage et d'une jeune fille.

Chronique d'Alexandre

C’est de la BD Trolls de Troy dont je vais vous parler aujourd’hui. Plus précisément du tome 1 : Histoires Trolles

Notre histoire commence dans le village Troll de Phalompe, non loin du bourg de Klostope. Nous y retrouvons Tëtram et Waha. Tëtram est un troll tout ce qu’il y a de plus respectables. Il chasse l’humain avec un talent non discutable, aime massacrer, déteste l’eau et ne sait résister à l’appel d’un bon gros tonneau de vin.

Waha est sa fille adoptive. Lorsqu’il eut terminé de se repaître de ses parents, Tëtram emporta Waha à la maison, histoire d’avoir un petit casse croûte. Sa femme, Puitepée, la trouvant tout simplement adorable, insista pour garder l’enfant. C’est ainsi que la petite humaine devint une vraie trolle, mise à part la légère déficience pileuse.

Au cours de cet album, nous découvrirons comment s’est mise en place la plus grande chasse aux Trolls jamais menée par l’homme sur Troy. Nous ferons aussi connaissance avec les us et les coutumes des trolls.

C’est donc le père et la fille adoptive que nous suivrons tout au long de cet album et des suivants. Nous découvrirons leur périple et les aventures qu’ils vivront pour délivrer les leurs, réduits à l’esclavage par de terribles chasseurs de trolls aux pouvoirs terrifiants (eh oui, sur Troy, chaque humain possède un seul et unique pouvoir, du plus dérisoire au plus terrible).

 

C’est ici une bande dessinée pleine d’humour que nous livrent des auteurs au moins aussi déjantés que leurs personnages. Les jeux de mots tout autant que l’humour au premier, en passant par l’humour décalé, le second, troisième ou même quatre-vingt-deuxième degré se retrouvent dans ces quelques pages hautes en couleurs.

Gros point positif : l’inversion des rôles habituels. D’ordinaire, les trolls sont de méchantes créatures dénuées d’intelligence que leur cruauté étouffe. Nous pouvons voir ici que les méchants sont plutôt les humains. Et si leurs ennemis velus mettent un point d’honneur à ne pas paraître trop malin, nous verrons qu’ils n’en sont pas moins emplis de bon sens et qu’ils observent une hygiène de vie des plus strictes. Jamais d’eau, c’est propre, c’est sain et en plus ça pourrait les laver ! Jamais de légumes non plus, c’est plein de vitamines…

Une qualité graphique juste comme il faut, ni trop réaliste ni trop peu développée et une mise en couleurs talentueuse contribue à l’aspect vivant de cette bande dessinée.

Vous l’aurez compris, c’est un ouvrage que j’ai beaucoup aimé. Cependant, Trolls de Troy n’est pas une bande dessinée à laisser entre les mains de tous. Un lecteur trop jeune ou ne goûtant pas le second degré pourrait ne pas apprécier du tout l’esprit de la BD, voir (dans le cas du plus jeune), le prendre au pied de la lettre et vouloir absolument adopter le mode de vie des trolls.

Si l’aspect anti-eau et anti-vitamines reste bon enfant, l’aspect chasse à l’humain (et qui plus est, chasse à la massue) peut s’avérer beaucoup moins amusant pour les parents de nos chères petits.

Néanmoins, c’est un ouvrage que je recommande chaudement à quiconque n’est pas allergique à une bonne tranche de rigolade !

 

Trolls de Troy, Tome 1

Arleston-Mourier

Histoires Trolles

49 pages

13, 5 euros

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/04/2012