Le scalp du vénérable. Trolls de Troy tome 2, Arleston, Mourier

 

 

Quatrième de couverture

WAHA et son père, Teträm, doivent désormais récupérer plusieurs ingrédients afin de préparer un antidote pour désenchanter les autres Trolls du village de PHALOMPE. Le premier les plonge directement dans le territoire humain, où ils vont rencontrer un nouveau compagnon, PRÖFY, un mi-homme, mi-troll, qui va accompagner les deux héros dans leur nouvelle quête.

 

Chronique d'Alexandre

Voici le deuxième album de la série Trolls de Troy : Le Scalp du Vénérable.

Dans cet épisode, Waha et Tëtram apprennent de la bouche d’un vieux sorcier troll que pour délivrer les survivants de leur village il leur faut réunir une mèche de cheveux du responsable de l’enchantement ainsi qu’un brandon du feu originel : le feu du volcan Salaston.

Ils partent donc à la recherche du Vénérable Fuquatou, puisque c’est de ses cheveux qu’il s’agit. En chemin, ils feront la connaissance de Pröfy. Demi-troll de par sa mère, il est le dernier survivant de son village. Victime également de la terrible phalange de chasseurs responsable de la captivité de Phalompe. N’ayant rien de particulier, ce dernier accompagnera nos deux héros dans leur quête.

La recherche des cheveux du vénérable Fuquatou est loin d’être aisée. En effet, Waha, Tëtram et Pröfy devront infiltrer la capitale du monde magique des humains, pénétrer dans le Conservatoire (centre névralgique de tout le continent) et parvenir à approcher la personnalité la plus en vue de ces dernières années.

Comment vont-ils s’y prendre ? Y parviendront-ils ? C’est en vous ruant sur la bande dessinée que vous le saurez !

Si le premier tome plante le décor et nous permet de bien cerner qui sont les gentils et qui sont les méchants dans cette histoire, « Le scalp du vénérable » nous permet de plonger littéralement dans ce qu’on peut appeler l’ »Esprit Troll ». Réflexions hasardeuses, raisonnements imparables, questions tout ce qu’il y à de plus logiques, sans oublier un fort attrait pour tout ce qui est comestible (mise à part les légumes bien sur) et une pointe de mauvaise foi vous permettront non seulement de savoir qui sont les trolls, mais aussi d’adopter certains de leurs principes qui sont, avouons le, des plus plaisants.

Si l’histoire n’est pas des plus fournies, les rebondissements pas spécialement nombreux, les anecdotes, elles sont au rendez-vous et gardent un caractère cocasse hors norme. Tout ce qu’il faut pour pénétrer dans l’univers trolls de Troy et s’en imprégner ! On l’aura compris, la trame n’a pas besoin d’être plus chargée ou plus compliquée, l’humour et les anecdotes suffisent largement à palier à ce manque (encore faut-il considérer ceci comme un manque).

Encore une fois une chronique de parti pris, je l’avoue, mais comment ne pas l’être face à une telle qualité ?

Vous n’êtes pas encore accros ? Foncez acheter ce tome-ci, vous ne résisterez pas à l’envie de connaître la suite !

 

Alexandre

 

Soleil

48 pages

Arleston, Mourier

13,5 euros

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/04/2012