Virginia, tome 1 : Morphée, de Blary et Gauthier

virginia-1.jpgQuatrième de couverture

Louisiane, février 1863, en pleine Guerre de Sécession américaine. Doyle, un déserteur à bout de force de l’armée sudiste, arrive dans la petite ville de Lake Providence, tenue par les troupes de l’Union. Alcoolique et morphinomane, l’homme cherche non seulement à fuir les Confédérés, mais également à échapper à ses propres souvenirs : ancien tireur d’élite, il a dû assassiner de sang froid une enfant lors d’une mission, et depuis se sent hanté par le fantôme de la petite fille, dont les visions l’assaillent de plus en plus souvent. Lors d’une crise particulièrement violente, halluciné, il abat quatre soldats…
Le tome 1 de Virginia, Morphée, inaugure une histoire de fuite et de quête particulièrement prenante, qui verra Doyle, rejoindre malgré lui une communauté maroon d’esclaves en fuite (emprunté aux Arawaks, ce terme désigne à partir de 1540 les esclaves fugitifs puis deviendra synonyme de sauvage, revenu à l’état de nature) ayant trouvé refuge dans les bayous de Louisiane. Le premier volume d’une séduisante trilogie, et la découverte de deux auteurs talentueux.

Chronique de Garlon

Lançons-nous dans une nouvelle BD vraiment fort sympathique avec le premier tome de Virginia.


Un soldat, pendant la guerre de Sécession, tue une jeune fille. Hanté par son fantôme, il ne trouve qu’un moyen pour s’échapper : la morphine et l’alcool. Désespéré, il fera tout pour échapper à cet esprit.


J’ai fort apprécié cette BD.


L’histoire est vraiment très bien trouvée, car elle nous plonge en pleine guerre de Sécession, avec l’histoire d’un homme vraiment torturé. Cela nous donne quelque chose de noir, de sombre et dérangeant, qui sera vraiment plaisant pour les lecteurs aimant ce genre de livres.

On suit avec un grand plaisir ce personnage qui est totalement perdu, désespéré, et nous le voyons donc dans ses errances et dans sa recherche d’un moyen d’oublier son geste.

On plonge dans ses souvenirs, ce qui nous permet de voir ses actes et la source de ce qui crée son angoisse et ses visions.

Bien qu’il ne se passe pas énormément de choses dans ce premier tome, on est vite pris par l’histoire, et on se retrouve totalement plongé dedans, ce qui nous permet de vivre pleinement les évènements et d’être passionné par ce qui arrive.

Le personnage principal est également bien conçu et, bien que nous puissions être rebuté par sa façon d’être, on le comprend et on a fort pitié de lui, ce qui créée une certaine proximité avec lui.


Les dessins, quant à eux, sont vraiment très bien faits, ils sont magnifiques et très réalistes, et nous plongent totalement dans la guerre de Sécession, pour le plus grand plaisir des lecteurs.


En bref, nous avons ici un excellent premier tome qui nous montre un personnage torturé par ses actes, totalement désespéré et qui essaye de survivre malgré tout. Tout cela est vraiment très bien fait et on suit ce personnage avec une certaine pitié. Les dessins augmentent encore l’intérêt pour la BD, car ils sont vraiment très bien faits et réalistes.

 

Morphée

Virginia, tome 1

Blary et Gauthier

Casterman

BD

56 pages

14,95 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 29/05/2013