Anita Blake, tome 18 : Flirt, de Laurell K. Hamilton

Quatrième de Couverture : 

Relever les morts, c’est ce que je sais faire le mieux.

D’ailleurs, je suis la meilleure du pays. Raison pour laquelle j’ai reçu un certain Tony Bennington. Veuf depuis peu, celui-ci m’a demandé, en échange d’une somme exorbitante, un service peu courant : ramener feu son épouse à la vie. Mais ça, même si je suis pleine de compassion, c’est hors de question : ce qui sortirait de la tombe ne serait pas vraiment le miracle auquel s’attend cet homme. On dirait bien pourtant qu’un refus poli ne lui suffira pas et il a laissé entendre qu’il savait beaucoup de choses sur ma vie et mes amants…

Chronique de Ceinwèn :

Contrairement à Micah, Flirt est une grosse nouvelle qui est plus ou moins indispensable dans le cadre de la série. Les personnages, et surtout les conséquences, se ressentiront dans les tomes à venir.
Dans cette nouvelle, on retrouvait Anita dans son domaine de prédilection : relever les zombies. Cela faisait bien longtemps que la réanimatrice n'avait pas mis les pieds au bureau. L'intégralité de la nouvelle tourne autour de ce thème et des conséquences de la réanimation.
Pourtant, une fois de plus, l'auteur va mettre la question du sexe sur le tapis. Anita ne peut pas se sortir de cette situation sans coucher avec un ou plusieurs mecs.
Alors certes, il y a de "bonnes raisons" pour qu'Anita agisse de cette façon, car jamais les proches d'Anita n'ont été tellement en danger. Pourtant, je regrette cette nécessité du sexe.

 

 

Flirt

Anita Blake, tome 18

Laurell K. Hamilton

Bragelonne

194 pages
15 € (GF) - 7.10 € (poche)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau