Anita Blake, tome 21 : Baiser Rebelle, de Laurell K. Hamilton

Quatrième de Couverture :

Quand une jeune fille de 15 ans est enlevée par des vampires, c'est Anita Blake, U.S. Marshal, qui est chargée de l'enquête. Mais quand elle retrouve sa trace, elle est confrontée à un phénomène inédit : un groupe de personnes effroyablement ordinaires - enfants, grands-parents, mères de familles - tous récemment transformés et prêts à mourir pour ne pas se soumettre à la hiérarchie vampirique. Mais même les vampires ont leurs croque-mitaines, et Anita est l'un d'entre eux...

Chronique de Ceinwèn :

Ces derniers temps, les tomes d'Anita se ressemblaient tous : ce n'étaient que des excuses pour qu'Anita couche avec de plus en plus de monde - et souvent des inconnus.
Pourtant, ce tome là débute avec une enquête : chouette !?

Eh bien...pas vraiment. Malgré un début relativement prometteur, l'auteur ne tarde pas à remettre sur le tapis la vie privée d'Anita : dans la bouche des vampires, dans la bouche de ses collègues, dans la bouche de son amant... et là on est toujours sur la scène de crime !

Puis Anita prend une pause chez elle et là...c'est fini. A partir de là, ce ne sera que scène de sexe ou descriptions à n'en plus finir des amants d'Anita (voir plusieurs fois la même description, ça lasse rapidement) et les états d'âme de chacun.
L'auteur nous en parle jusqu'à la nausée, à tel point qu'on ne supporte plus aucun de ses amants, sauf ceux qui veulent bien la boucler.

Puis un sursaut d'enquête revient, on a même droit à un Dolph qui a fait la paix et qui redevient un vrai collègue pour Anita (même si on y a perdu Larry) et re-belotte les vampires qui reprochent sa vie privée à Anita, la mettant même au cœur de l'enquête.

Toutefois deux choses ce sont détachées de ce tome qui se révèle malheureusement sans surprise et semblable aux précédents.
Tout d'abord, l'auteur semble se décider à s'occuper de l'un des amants d'Anita qui était un nid à problèmes depuis un moment. Enfin, je dis s'en occuper. C'est à l'état de promesse, il est fort possible qu'il revienne rapidement et toujours avec plus d'ennuis à la clé.

Et un point noir : l'auteur nous dit clairement à travers les préférences sexuelles d'Anita, qu'elle n'apprécie plus autant les vampires. Bon sang de bois ! Jean-Claude était là le premier, et le voilà relégué au rang d'accessoire pour la chasseuse. Quelle déception, en plus on nous promet du calin qui ne viendra jamais.
Bref, déçue par ce tome qui se révèle sans grosse surprise.

 

 

Baiser Rebelle

Anita Blake, tome 21

Laurell K. Hamilton

Bragelonne

383 pages

23 €

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau