Anita Blake, tome 22 : Affliction, de Laurell K. Hamilton

Quatrième de Couverture :

Les zombies sont de retour et certains doivent être détruits.Pour cela, il suffit d'appeler Anita Blake. Jusqu'à présent elle ne les avait jamais vraiment considéré comme une véritable menace. Mais elle n'avait jamais non plus entendu parler de spécimens qui pouvaient causer la mort d'êtres humains dans d'horribles souffrances à cause de ce que les médecins commencent à nommer la « maladie zombie ».Ces créatures chassent le jour et sont aussi rapides et forts que des vampires. Et bien sûr, s'ils vous mordent, vous devenez comme eux...

Chronique de Ceinwèn :

Cela faisait un moment qu'un tome de la série ne m'avait aussi bien convaincu. On est loin de la séduction des débuts, mais cela reste nettement mieux que les derniers.
L'intrigue est vraiment intéressante, et on a l'impression qu'Anita s'en occupe vraiment. Elle ne fait pas que coucher (cela semble même accessoire ici) et on retrouve Edward.

L'auteur n'a pas pu s'empêcher de mettre des remarques déplacées dans la bouche des flics qui doivent bosser avec Anita, et ça c'est reloue. Surtout que bon, la première chose à laquelle vous pensez quand vous bossez avec un nouveau collègue c'est parler de sa vie sexuelle alors que vous êtes à côté de la chambre d'un collègue mal en point ??? Je veux dire, être dévoré par la curiosité je peux comprendre, mais un minimum de respect c'est possible ? A croire qu'en fait l'auteur n'aime pas tant la police que cela et qu'elle les rabaisse subtilement dans ses livres...je ne vois que ça. Ou alors c'est une obsédée du sexe...et là c'est pire.

Si on oublie cela, qu'on a déjà lu et relu de toute façon dans les tomes précédents, on réalise que l'intrigue offre un vrai renouveau. Une épidémie de zombies qui sont plutôt agressifs, alors que jusque là ce n'était que des cadavres presque sans réactions, des contaminations "surprises", un vilain vampire balèze... On a du sang, des cris, de la mort et des larmes. Un bon tome bien rythmé.
En revanche, cela relègue complètement à l'arrière plan l'histoire de Micah (qui est de toute façon nulle comme sa famille parfois).
On se désintéresse complètement de lui au point que même Anita semble oublier qu'il est là...dommage pour celui qui est numéro 1 dans son cœur non ?

Quoi qu'il en soit, ce tome me réconcilie un petit peu avec la série. Il est mieux que les précédents et je sais que je pourrais le relire (alors que je me suis empressée d'oublier les précédents...).

 

Affliction

Anita Blake, tome 22

Laurell K. Hamilton

Bragelonne / Milady

576 pages (GF) - 1032 pages (poche)

25 € (GF) - 9.20 € (poche)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau