Anita Blake, tome 25 : Mort Ecarlate, de Laurell K. Hamilton

Quatrième de Couverture :

L’amour déplace les montagnes, mais la haine fonctionne aussi.

Damian est le serviteur d’Anita, mais c’est aussi son amant et son ami. Aussi, lorsque la vampire qui l’a créé le soumet aux pires tortures, Anita est prête à tout pour le sauver, y compris embarquer pour la terre la plus inhospitalière qui soit pour une nécromancienne et un vampire : l’Irlande. L’une des plus grandes maîtresses vampires de l’Histoire, son ennemie a fait trembler l’humanité sous les noms de Moroven, Nemhain ou M’Lady. Heureusement, Anita a son propre atout à jouer : à ses côtés se trouve Edward, l’homme que l’on surnomme la Mort…

Chronique de Ceinwèn :

La curiosité m'a poussé à lire le dernier né de la série... et franchement je ne comprends pas comment l'auteur peut négliger à ce point des idées intéressantes.

J'ai mis un temps fou à le lire ! Je m'ennuyais, je n'arrivais pas à avancer dans l'histoire. Je pensais au début que c'était du au nombres de pages mais en fait non... On nous dit qu'Anita doit aller en Irlande...soit, mais il faudra attendre environ 50% du livre pour qu'elle soit dans l'avion ! (oh et non, Damian n'est pas "kidnappé", elle l’emmène avec elle en Irlande pour qu'il l'aide et ... pour d'autres raisons)

Toute la première partie n'est constituée que de blabla... Du sexe et de la psychologie de comptoir. Géré sa vie sentimentale n'était pas assez, elle doit maintenant gérer celle des autres et s'occuper de l'égo des gardes. Franchement, ça tourne à la farce.
Qu'elle soit franche et puisse parler avec les hommes de sa vie, comme le souligne Lianne, c'est plutôt une bonne chose. Trop de livres jouent sur le manque de communication, mais là ce n'est même pas la peine. Tout est toujours monté en épingle et c'est "simplement" fatiguant.

L'intrigue était moins attrayante que la précédente, mais bon. Le fait d'être dans un nouveau pays, qui semblait très à part vis à vis des populations surnaturelles était intéressant ! J'ai d'ailleurs beaucoup aimé le rapport des irlandais avec "leurs" vampires et leur folklore. J'aurai aimé que l'auteur creuse un peu plus en ce sens. Mais au final, l'intrigue se devine rapidement une fois Anita arrivé, il y a parfois des petites incohérences... et Anita ne fait rien !

On l'appelle pour participer à l'action mais, comme pour le tome précédent, elle n'enquête pas. Elle sert au mieux de catalyseur aux événements !
On devine rapidement le comment du pourquoi et l'auteur règle tout d'un coup de cuillère à pot. Pourtant elle avait tenté de faire d'Anita une héroïne qui ne pouvait compter que sur elle-même l'espace d'un instant... mais non.

On verra pour la suite, mais pour moi, cette excursion à l'étranger et le rappel d'Edward ne suffit pas à remonter ma note.

 

 

Mort Ecarlate, 

Anita Blake, tome 25

Laurell K. Hamilton

Bragelonne

742 pages

25 € (GF) - 9.20 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau