Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 5 : Fièvre d'ombres, de Karen Marie Moning

 

Quatrième de Couverture :

"Rien n'est au-delà de mes capacités. Je suis tout.

Vous êtes un livre. Des pages avec une reliure. Vous n'êtes pas né. Vous ne vivez pas.

Je ne connais pas la peur.

Que voulez-vous de moi ?

Ouvre les yeux. Vois-moi. Vois-toi.

Mes yeux sont ouverts. Je suis le bien. Vous êtes le mal."

 

Chronique de Ceinwèn :

Attention, présence de spoilers, signalés par les balises [spoiler][/spoiler]

Je donne un 5/5 pour ce final excellent et qui clôture une série qui a su gagner en maturité et rebondir tout en conservant un mélange de tragique et de merveilleux.

Le livre est assez découpé, et on pourrait reprocher un aspect fragmentaire...mais il faut vraiment chercher la petite bête car les évènements sont assez différents, toujours du renouveau dans cet ultime tome.

Comme depuis quelques tomes ce cinquième tome reprend là ou le quatrième s'est arrêté : La mort de la bête des mains de Ryodan et de Mac

[spoiler] bon tout le monde le sait : c'est Jericho Barrons...mais alors ... il est mort ?[/spoiler]

Mac erre depuis un moment dans les miroirs, elle a trouvé Christian, l'a reperdue, n'imagine presque plus s'en tirer. Et pourtant.

Suite à la mort de la bête qui lui servait de gardien, Mac décide de se blinder de fer : s'il faut pactiser avec l'ennemi pour mieux se retourner contre lui alors soit. Elle le fera.

Notre petite Mac a bien grandit depuis le début de cette aventures : elle a appris, elle a grandit, et maintenant elle décide de rendre coups pour coups, avec les armes de l'ennemi s'il le faut.

[spoiler]Elle va s'allier avec Darroc, son ennemi juré, pour retrouver le livre et retourner dans le temps, du moins l'espère-t-elle.[/spoiler]

Obligé de jouer le jeu face à ses anciens alliés, Mac voit les gens qui lui tiennent à cœur se retourner contre elle, persuadés qu'elle a vite retourné sa veste "comme sa sœur".

Sombre, car Mac oscille entre rage et chagrin, trahison et déception, cette première partie prend aux tripes.

[spoiler]Mais bientôt Darroc se retrouve hors jeu, et c'est Barrons qui fait sa réapparition[/spoiler]

Soupçonnée par tout le monde d'avoir changé de camps, Mac n'en peut plus. Les prophéties semblent annoncer qu'elle sera un point clé de toute cette affaire, et pourtant ses parents ont l'air d'en savoir plus qu'elle !

Personne n'a confiance en elle et ne partage ses informations avec elle.

Pourtant elle ne va pas se décourager, elle va en partie gagner l'attention des hommes de Barrons, et en apprendre de plus en plus sur les gens qui l'entourent.

Mais sa quête du meurtrier d'Alina continue : et quand Mac trouve les Unseelies responsables, il reste des questions "qui (humain ou Fae) a organisé ce meurtre ? Pourquoi ?".

La Quête du Livre Noir va devenir de plus en plus urgente, les personnalités vont se révéler, trahisons, confiance, amour (ses parents sont mignons ^^ )...rien ne va être épargné à Mac 5.0 qui ne veut toujours pas lâcher le morceau.

Mais dans la dernière partie tout s'accélère : on a l'impression que de plus en plus de choses se dévoilent. Qui est Mac ? Qui sont Barrons et ses hommes ? Quels sont les réels buts des Faes ? du Livre ? des sidhe-seers ? que faire pour contenir le Livre ? restaurer les murs de la prison Unseelie ? Les MacKeltar, les sidhe-seers Barrons et ses hommes, les Fae et Mac vont-ils réussir à travailler ensemble ?

Mais au-delà d'une quête de la rédemption pour les humains, décimés par les Unseelies, Mac mène également une quête identitaire. Qui est-elle vraiment ? qui sont ses parents ?

Ses questions la taraudent, et influent sur ses actions.

Nous obtenons enfin les réponses à nos questions, et Karen Marie Moning a magnifiquement orchestré son œuvre : les révélations sont surprenantes, à point nommées, nombreuses...on en veut toujours plus.

[spoiler]Mac n'est pas la concubine...ni le Roi

Rowena est derrière le meurtre de sa sœur en raison d'une ancienne prophétie...et d'une rancune tenace[/spoiler]

Je vous laisse découvrir les plus surprenantes révélations, mais quand on apprend enfin qui est derrière toute cette histoire depuis le début on en reste sur les fesses.

Qui l'aurait cru ?

La fin (les toutes dernières pages j'entends) est peut-être un peu facile, mais après tant de rebondissements, on pardonne très facilement à l'auteur.

Vous l'aurez compris, cette conclusion m'a convaincu et clôt de façon parfaite cette série qui restera un excellent souvenir  :)

 

Relecture : 

Je n'avais pas relu ce livre depuis sa sortie en hardback VO il y a quelques temps déjà. Mais avec la sortie de Burned qui s'est bien fait attendre, j'ai décidé de relire ce tome ainsi que Iced pour être sure d'avoir tout les éléments en tête.

Ce tome qui clôt la saga (oui même s'il y a une suite, ça reste une fin de cycle) répond à de nombreuses questions. Même si l'auteur en soulève d'autres, principalement en termes de conséquences, le lecteur trouvera satisfaction. Barron, le téléphone, le quatrième Prince, le livre, Mac, sa famille, sa sœur...

Oui beaucoup de choses ont lieux et font progresser l'histoire.

Cette progression est d'ailleurs satisfaisante : des moments de calme entrecoupés de moments plus intense, l'auteur dose parfaitement son rythme.

Toutefois, à la relecture en français je lève les yeux au ciel sur plusieurs points et surtout, SURTOUT, sur les conversations silencieuses entre Mac et Barron.

Cela devient ridicule et je trouve dommage qu'on en arrive là, j'aurai préféré que l'auteur leur laisse la possibilité de lire leurs pensées respectives, ce qui aurait au moins eu le mérite d'être moins...niais.

Sinon, malgré tout, cela reste une excellente fin pour une série qui, au départ, avait du mal à me convaincre.

Maintenant, on saute sur la suite !!!

 

Fièvre d'ombres

Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 5

Karen Marie Moning

J'ai lu

Bit-lit

889 pages

12€

 

Ceinwèn

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 21/01/2016