La Confrérie de la Dague Noire 1 : L'Amant Ténébreux, de J.R. Ward

 

Quatrième de couverture

Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. À sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable… L’un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c’est à Kolher qu’il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien…

Chronique de Garlon

Ce livre est pour moi un grand coup de cœur, j’ai accroché du début à la fin.

Ca ne m’étonne vraiment pas que ce cycle soit l’un des plus gros (si pas le plus gros) succès Bit-lit aux Etats-Unis.

Pour ma part, c’était ma première lecture Bit-lit et je dois dire que c’est une réussite, car je ne m’attendais pas du tout à aimer le style.

Audaszs, un vampire membre de la très secrète organisation de La Confrérie de la Dague Noire demande à leur chef, Kolher, d’aider sa fille, Beth, à passer à l’état de vampire. En effet, les enfants de vampires passent par une phase de transition à l’âge de 25 ans, qui peut-être fatale, mais qui leur donne au final les caractéristiques des vampires.

Juste après sa demande, Audaszs est tué par un membre de la Société des éradiqueurs, des tueurs de vampires implacables contres lesquels la Confrérie se bât depuis des siècles. Kohler devra donc assumer seul la tâche de faire connaître le monde des vampires à la fille de son ami… sans savoir que l’amour viendra s’en mêler.

Brian O’Neal, dit Butch, un flic, se mêle de cette histoire, prenant Kolher pour un trafiquant de drogue.

Donc voila, les grandes lignes qui lancent l’histoire sont dites, mais pour la suite, il faudra lire le livre.

L’auteure, J.R. Ward, donne un style d’écriture vraiment agréable à lire, et non bourré de descriptions comme dans certains livres que j’ai pu lire. Au contraire, à ce niveau là, il y a juste le nécessaire.

Concernant l’intrigue, on ne peut pas dire que l’histoire en a une bien compliquée. Au contraire, elle est assez simpliste, principalement caractérisée par une lutte entre le bien et le mal.

Le principal intérêt du livre réside, outre le fait que le style de l’auteure soit très agréable à lire, dans les personnages. En effet, chaque personnage a un caractère qui lui est vraiment propre, et surtout les vampires membres de la Confrérie. Au début, on peut facilement détester ces personnages violents, vulgaires, etc. Mais on fini rapidement par s’attacher à eux, nous surprenant même à craindre leur mort. De plus, l’auteure laisse de nombreuses zones d’ombre autour des personnages (notamment Zadiste, qui m’intrigue énormément), ce qui donne envie d’en savoir plus sur eux.

De plus, le langage utilisé est un langage qui est bien dans le caractère des personnages : maladroit, vulgaire, etc. Loin de tous ces langages cul-cul que certains auteurs nous servent tout le temps.

Le jeu des émotions est également un point très positif, car J.R. Ward arrive à nous faire ressentir les émotions des personnages, nous faisant passer par toute une gamme de sentiments.

Un seul petit défaut néanmoins : il y a un petit peu trop de sexe. Je trouve qu’enlever certaines scènes n’aurait pas fait de mal^^

C’est donc un coup de cœur pour moi et je vous conseille de lire ce livre, il en vaut la peine.

 

L'Amant Ténébreux

La Confrérie de la Dague Noire, tome 1

J.R. Ward

Milady

559 pages

8 €

 

Garlon

 

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/06/2012