La Confrérie de la Dague Noire, tome 6 : L'amant consacré, de J.R. Ward

dague-6.jpg

Quatrième de couverture

Loyal à la Confrérie, Fhurie s'est sacrifié pour le bien de l'espèce. En tant que Primâle des Élues, il est obligé d'engendrer les fils et les filles qui garantiront la survie de leurs traditions. Cormia, sa première compagne, ne veut pas seulement conquérir son corps, mais aussi son coeur. Mais Fhurie ne s' est jamais autorisé à connaître le plaisir ou la joie. Alors que la guerre contre la Société des éradiqueurs se fait plus effroyable, et que la tragédie pèse sur la demeure de la Confrérie, Fhurie doit choisir entre le devoir et l'amour...

Chronique de Garlon

J’ai encore passé un excellent moment aux côtés de La Confrérie de la Dague Noire.

Cette fois, Fhurie est notre personnage principal. S’étant sacrifié pour la communauté, il se retrouve Primâle de l’espèce, et devra donc se reproduire avec les 40 Elues, pour assurer un nombre de guerriers suffisants pour la Confrérie. Mais il ne prend pas son rôle très à coeur. Il décide de rester à la Confrérie et emmène sa Première Epouse, Cormia, avec lui. Mais des sentiments commencent à naître entre eux, et Fhurie ne sait comment faire face à cela. Plongeant de plus en plus dans la drogue et la violence, il va rapidement s’attirer des ennuis et les foudres de ses amis.
En plus de cela, l’Oméga tente de récupérer son fils, qui n’est autre qu’un demi-vampire qui vit au sein de la communauté. Mais qui est-ce donc ? Une chose est sûre : une fois que l’Oméga aura récupéré son fils, la guerre prendra une dimension bien plus grande, et plus aucun vampire ne sera en sécurité.

Encore un superbe tome !

L’histoire continue à se développer, plongeant le lecteur dans de nouvelles perspectives, lui offrant des éléments d’intrigue plus aboutis et complexes, qui pourraient bien ne pas se contenter d’un seul tome pour être résolus, cette fois.
Tout passe vraiment à une vitesse supérieure, et les choses avancent donc très rapidement, apportant sans cesse de nouveaux éléments fascinants qui promettent beaucoup pour la suite de l’histoire.
Ici, Fhurie est donc le personnage dont on parle au sujet de l’histoire d’amour... mais j’ai eu l’impression qu’il n’était pas vraiment au centre de tout. En effet, plus que de Fhurie, dans ce tome, on parle beaucoup de John, Vhif et Blay, ce qui change vraiment l’habitude de l’auteure, qui se concentre en général sur un personnage au détriment des autres.
J’ai bien aimé cet aspect, qui permet à l’histoire de se développer beaucoup plus, de voir un peu plus les autres personnages.
L’histoire d’amour ici racontée est bien plus particulière que dans les autres livres. Le comportement de Fhurie est vraiment très étrange, et cela principalement dû à son addiction à la drogue. On n’a pas vraiment l’impression, au début, qu’il tombe amoureux de Cormia. Ca se fait plutôt de façon assez progressive, et tout à fait étrange au regard de son comportement et de ses actions. J’avoue ne pas vraiment l’avoir compris à certains moments, car sa façon d’être à ce sujet est des plus étrange, n’est pas vraiment un comportement logique. Mais je ne peux en dire plus sans vous spoiler.
L’action est vraiment très présente dans ce tome, et les éradiqueurs reviennent en force, avec une nouvelle arme : le fils vampire de l’Oméga. Cela va donner une toute nouvelle dimension à l’histoire, et créer un stress permanent pour le lecteur, une tension énorme et vraiment très bien faite.
J’ai trouvé qu’il y avait moins de scènes de sexe dans ce tome, ce qui est une très bonne chose, car je trouvais que, dans les autres tomes, il y en avait beaucoup trop.

Au niveau du style de l’auteure, je n’ai rien à dire de plus que pour les tomes précédents : il est extrêmement fluide et agréable à lire, les pages passent à une vitesse folle sous  les yeux du lecteur, et on se retrouve facilement aux côtés des personnages, voyant à travers leurs yeux sans avoir de descriptions à rallonge.

Concernant les personnages, on apprend à bien mieux les connaitre, que ce soient Fhurie, John, Vhif, Blay ou encore Vhengeance. Ils sont vraiment tous très bien travaillés, on découvre de plus en plus de choses sur leur histoire, et c’est tout à fait fasciné que le lecteur suivra leurs aventures, tellement les choses sont passionnantes et sensationelles. Le partage des sentiments est vraiment énorme, et le lecteur aura ainsi de très nombreuses fois les larmes aux yeux (oui oui, j’avoue^^). Les dernières pages du livre sont d’ailleurs chargées d’une émotion énorme qui m’a vraiment retourné. Sensationnel !

En bref, ce sixième tome est tout aussi exceptionnel que les précédents. L’histoire se développe de façon magnifique, l’action est fort présente, on en apprend beaucoup sur les personnages et les intrigues commencent à devenir plus complexes, et plus longues, car se lançant davantage sur plusieurs tomes. Le style de l’auteure est toujours aussi superbe, les personnages sont extrêmement bien travaillés et le partage des émotions est fantastique, porté à un très haut degré.

Un tome à ne pas manquer !

 

L'amant consacré

La Confrérie de la Dague Noire, tome 6

J.R. Ward

Milady

672 pages

9,20 €

 

Garlon

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau