Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 5 : Sans Âge, de Gail Carriger

Quatrième de Couverture :

Une histoire de vampires, de loups-garous et de momies.
Lady Maccon, Alexia Tarabotti, est en pleine béatitude domestique. Une béatitude à peine troublée par la fréquentation de quelques loups-garous de la haute société et celle du second placard préféré d’un vampire, sans oublier un bambin précoce ayant des dispositions incontrôlables au surnaturel... Mais Alexia vient de recevoir un ordre qu’elle ne peut ignorer. Avec mari, enfant et famille Tunstell au complet, elle embarque à bord d’un bateau à vapeur pour traverser la Méditerranée. Direction, l’Egypte, une terre qui pourrait bien tenir en échec l’indomptable Alexia. Que lui veut la Reine vampire de la ruche d’Alexandrie ? Pourquoi un ancien fléau s’abat-il de nouveau sur le pays ? Et comment diable Ivy est-elle devenue du jour au lendemain l’actrice la plus populaire de tout l’Empire britannique ?

Chronique de Ceinwèn :

Ce dernier tome est tout aussi délirant que les précédent. Alors qu'Alexia se fait à son nouveau rôle de maman, voilà qu'elle doit repartir en voyage.
Sa fille est un vrai petit diable qui nous offrira quelques situations bien cocasses. L'heure du bain étant particulièrement savoureuse, l'auteur s'en amuse plusieurs fois. Mais c'est ce petit monstre qu'Alexia va devoir emmener avec elle jusqu'en Egypte.
Sous couvert d'accompagner la troupe d'Ivy, la voici avec enfant et mari en partance pour Alexandrie. Le voyage sera d'ailleurs aussi mouvementé que le lecteur pourra s'y attendre.

Une fois sur place, l'auteur réserve à ses lecteurs plusieurs surprises et rebondissements qui garderont notre intérêt en éveil. On ne retrouve peut-être pas le plaisir des premiers tomes, mais ça reste néanmoins un bon tome de conclusion qui aura réussi à apporter des réponses satisfaisantes. La fin reste ouverte et pourtant l'auteur nous offre un futur possible qui me convient bien.

Au final c'est avec plaisir que j'ai refermé ce roman : il offre une conclusion agréable à une série qui aura su être originale. Il valait sans doute mieux s'arrêter à ce cinquième tome plutôt que de prendre le risque de délayer des intrigues. On peut donc dire au revoir à Alexia sur une note positive.

 

Sans Âge

Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 5

Gail Carriger

Orbit

333 pages

16.90 €

  

Ceinwèn

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau