Les Cavaliers de l'Apocalypse, tome 4 : Pestilence, de Larissa Ione

Quatrième de Couverture :

Perdu au milieu de nulle part, Reseph ignore tout de sa propre vie excepté son nom. Lorsqu une jeune femme, Jillian Cardiff, lui porte secours, il tombe immédiatement sous son charme. Et c est réciproque. Sauf que, Reseph est le redouté Pestilence, qui a semé la mort et la destruction parmi les hommes. Un passé terrifiant qu il devra affronter s il ne veut pas perdre le futur qu il pourrait construire avec Jill.

Chronique de Ceinwèn :

Beaucoup de révélations dans ce quatrième opus des Cavaliers. Sur leurs origines, sur leurs Observateurs, et même quelques questionnements supplémentaires sur les Anges qui ont bien l'air d'être de fieffés emplumés...
Surtout côté intrigue principale on retrouve Reseph, amnésique, perdu au milieu de nul part et recueilli par Jill, blessée par la vie mais qui trouvera une forme de réconfort chez ce bel inconnu.
Leur romance, plutôt classique, reste mignonne, lente et sans heurts. Elle manque un peu de piquant à mon goût, puisqu'ils se cèdent vraiment facilement. Mais c'est un reproche qu'on peut étendre à tout le livre.
Il est globalement lent et sans grands rebondissements. Alors oui on a un peu de sang et de bataille, mais globalement c'est plat. C'est dommage, surtout que les tomes précédents étaient bien plus prenant et plein de suspens.
Ce tome fait office de transition entre la fin des histoires des Cavaliers et les histoires des Observateurs qui seront les héros des tomes à venir (à voir si Bragelonne les publiera).

 

Pestilence, 

Les Cavaliers de l'Apocalypse, tome 4

Larissa Ione

Bragelonne (GF) - Milady (poche) 

352 pages (GF) - 478 pages

20 € (GF) -  8.20 € (poche) - 5.99 € (numérique)

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau