Matthews Swift 1, La folie des anges, de Kate Griffin

la-folie-des-anges-2.jpg

Quatrième de Couverture :


Matthew Swift est l’apprenti du puissant sorcier Robert James Bakker. Il est aussi présumé mort, tué par un mystérieux attaquant. Mais deux ans plus tard, ce jour n’est pas un jour comme les autres, c’est le jour où il revient à la vie.

Il s’éveille dans son lit, dans sa maison. Sauf que ce n’est plus son lit, ce n’est plus sa maison. Il s’éveille avec des yeux bleu électrique, et avec des pouvoirs bien supérieurs à ce qu’il maîtrisait auparavant, partageant son corps avec un ange électrique.

Mais Matthew Swift n’est pas intéressé par les raisons de son retour, mais plutôt par sa vengeance. La vengeance contre son tueur et ceux qui l’ont envoyé.

 

Télécharger un extrait


Chronique de Ceinwèn

Une très bonne surprise ! Ce roman est vraiment surprenant et si vous acceptez de jouer le jeu et de vous laisser emporter par l'histoire alors vous découvrez quelque chose d'unique et de vraiment intéressant.
Bon : je crois que je n'avais pas lu le résumé en choississant le livre ! Et même pas la couverture ! Donc commençant par l'entourage de ce roman.

La couverture est euh…voyante ! Plutôt flashy ce bleu. Alors maintenant que j'ai fini le livre, elle prend tout son sens, et on peut dire que l'illustrateur a bien su capturé l'âme du roman (si on veut). Mais je reconnais volontiers que lorsqu'on voit le roman en rayon (virtuel ou non) on n'ai pas envie ou qu'on hésite ! Donc je vais essayer de vous donner mon opinion et comme ça vous pourrez faire votre choix avec déjà plus d'indices !

On peut croire que la couverture digne d'un jeu vidéo en fait un roman pour mecs…et bien oui et non. Les garçons auront enfin le sentiment d'un livre qui n'est pas destinée aux nanas (implicitement ou non) et les filles apprécieront aussi ! Donc pas de distinction de sexe. Pour l'âge…dès 14/15 ans si on est plutôt mature, qu'on a du recul et de la réflexion. Sinon attendez encore quelques années et d'autres lectures. Je pense que ce roman permet une réflexion intéressante, donc avoir de la matière dans ses expérience de lecture est plutôt sympa.

Passons au résumé. Oui pas mal, ne sachant pas du tout à quoi m'attendre (je n'avais pas lu le résumé souvenons nous) j'ai pu vraiment me laissé prendre par la plume de l'auteur. Aucune idée préconçues nées du résumé, aucun faits dévoilés… j'étais donc ouverte à tous ce que l'auteur pouvait m'avoir proposé.

L'histoire commence par la résurrection de quelqu'un, un homme, qui pense comme “nous” et comme “moi” très destabilisant. D'autant que l'explication est tardive, donc on se demande vraiment pourquoi. On devine que c'est un point important, crucial, mais intriguant et dérangeant. Le lecteur n'a pas l'habitude et est donc un peu mal à l'aise. Et pourtant ce boulversement des idées reçues est une bonne chose. Une bouffée d'air frais.

Notre héros revient donc à la vie…deux ans après sa mort ! N'ayant aucune idée de ce qu'il s'est passé pendant ces deux années, nu, et potentiellement entouré d'ennemi, il va fuir. Et il est immédiatement pris en chasse par une créature faites…d'ordure. Voilà l'idée est lancée : on est dans un roman de magie urbaine. La magie est omniprésente sous de multiples facettes, et la Ville est importante.
Va s'ensuivre une course-poursuite, de la dissimulation, des rencontres, des trahisons, des blessures, des plaisirs, de la magie, de la joie, de la peine, la mort et la vie.

Matthew Swift, revenu d'entre les morts pour une raison inconnue, par une personne inconnue, cherche vengeance. Moins pour la personne qui l'a ramené que pour Fringale, une Ombre qui lui a arraché la vie en même temps que la peau en lui demandant quel goût avait la vie…On serait perturbé à moins.

Je ne vous en dit pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise. Mais nous allons rencontrer des gens surprenant, et de la magie sous toutes ses formes.

L'auteur a très bien su m'attraper pour m'entrainer dans son monde. Elle a réussi je ne sais trop comment à me montrer la magie de la ville. La vie est magique, la ville est magique. La foule anonyme du métro a une force intrinsèque qui est magique. Le plaisir de choses simples comme manger une crêpe ou regarder un coucher de soleil possède une vie propre une magie, un émerveillement que nous perdons en grandissant. Ce livre est étonnant par sa poésie. Pourtant certaines scènes sont dures, parfois brutales et sanglantes (comme le combat dans l'ancien central téléphonique), mais malgré tout j'ai trouvé l'ensemble délicat. Aussi délicat que la plume de cette auteur surprenante. Elle a prouvé qu'on pouvait faire de la fantasy urbaine unisexe, sans sexe, mêlant habilement les univers et la poésie.

Il est parfois difficile de suivre ce qu'il se passe…les sauts de lignes, les italiques, mais cette sensation de chute, de ne plus trop savoir où on en est, l'absence de repères, permet aussi de mieux appréhender l'histoire et les sensations du narrateur.

C'est écrit petit, c'est dense, complexe et c'est un pavé. Mais je pense que quitte à prendre du temps pour la lecture, ce livre vaut la peine d'être découvert. Je crois que cette une série, mais honnêtement ça pourrait être un tome unique tant il est bien construit structuré et se suffit à lui même.

Bref, vraiment une bonne découverte pour moi, il vaut chaque euros. Je recommande.

 

La folie des Anges
Matthew Swift 1
Kate Griffin
Editions Eclipse
560 pages
18€

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 27/04/2013