Merry Gentry 1 : Le Baiser des Ombres, de Laurell K. Hamilton


 

Quatrième de couverture

« Il y a plein de gamines qui rêvent de devenir un jour princesse chez les fées mais, croyez-moi, c’est complètement surfait ! »

A l’agence de détective Grey, personne ne sait que je suis la Princesse Meredith NicEssus. Cela veut dire que j’ai réussi à cacher ma véritable identité à une tripotée de meilleurs médiums de la ville. Une belle prouesse. Mais mon glamour ne me rend pas immortelle. Et puisque mon cousin veut ma mort, il vaut mieux que je me planque. Le fait que le jeu « Cherchez la Princesse » soit devenu plus célèbre que « Cherchez Elvis » m’a facilité les choses, c’est évident : la Princesse Meredith dansant à Paris, flambant à Las Vegas… Après trois ans, je fais toujours la une de la presse à scandale. Cela dit, à en croire les derniers gros titres, je suis aussi morte que le King…

 

Chronique de Melisande

J’étais sceptique sur cette série parce que j’avais entendu parler de certaines choses et du coup, je n’étais pas sûre d’aimer mais bon, comme c’est Laurell K. Hamilton qui l’a écrit et que je sais à quoi m’en tenir avec elle, pour avoir lu tous les Anita Blake sortis en français, quelque part il n’y avait pas de surprise sur certain point. L’écriture est la même et on retrouve bien l’auteure, c’est indéniable. En revanche, à la lecture de ce 1er tome, j’avoue avoir été surprise parce que c’était vraiment pas mal.

Merry est attachante parce qu’on se doute très bien qu’elle ne pourra pas se cacher longtemps de la famille royale, de sa propre famille. Sa couverture part en fumée alors qu’elle n’est plus protégée grâce à ce qu’elle appelle son glamour. Ensuite, je trouve que l’histoire est bien menée et quelque part, on a hâte de rencontrer la reine pour savoir ce qu’elle lui veut exactement mais ça tarde à venir, comme avant cela il lui arrive toute sorte de déboire, notamment ces tentatives de meurtres sur sa personne et cela à plusieurs reprises. On ne sait pas trop à qui faire confiance avec les différents personnages qui s’offrent à nous et du coup, on devient au sceptique que Merry et on se méfie de tout le monde. Hamilton est très complexe parce qu’il faut voir la manière dont elle joue avec les personnages, notamment la Reine, qui fait que l’on ne sait pas trop quoi penser d’elle. Aux yeux de Merry, c’est une sadique et pire encore, on ne peut pas dire le contraire mais en même temps, aux vues de ses actions, on peut changer d’opinion, juste un peu, elle reste tout de même dans le rôle tel que nous le décrit Merry en parlant de sa très chère tante. On rentre vraiment dans un monde à part et compliqué avec les deux cours : les Seelies et les Unseelies. Mais je connaissais déjà un peu avec une autre série. Franchement, l’histoire est palpitante et il y a tout le temps de l’action sans qu’on puisse reprendre son souffle une seule fois. Merry se retrouve confrontée avec « son passé » et il est intéressant de voir son retour parmi son peuple.

La chose qui me rebutait en lisant cette série, c’était à cause du sexe… Sachant ce que fait Hamilton, j’avais un peu peur qu’il n’y ait que succession de ça et franchement, ça ne m’enjouait pas plus que ça. Mais finalement, ça s’inscrit bien dans l’histoire, ça se justifie et surtout comme il est dans la nature des Sidhes d’être porté sur ça, ça peut se comprendre. Ce que l’on ferait dans l’intimité, ça ne gêne pas les Sidhes de s’exposer à la vue de tout le monde, etc. C’est une autre vision qu’on a et du coup, si on accepte cette part, chez ces créatures, il est plus simple de comprendre la raison pour laquelle, c’est important dans ce livre. Mais ce n’est pas non plus tout le temps et surtout sans raison. Tant que ça reste comme ça, moi ça ne me dérange pas plus que ça. Donc, je pense continuer la série parce que c’était vraiment sympa à lire et que maintenant j’aimerai savoir comment elle va s’en sortir en voyant ce qu’il lui ait arrivé dans ce tome-ci.

 

Le Baiser des Ombres

Merry Gentry 1

Laurell K. Hamilton

J'ai lu

541 pages

8,90€

 

Melisande

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 06/01/2014