Minuit, tome 3 : L'Alliance de Minuit, de Lara Adrian

Quatrième de Couverture :

Élise Chase a perdu son mari et son fils et cherche à se venger des responsables : les rebelles. Tegan, l’un des plus anciens guerriers de la Lignée, a également perdu sa femme. Lorsqu’Élise est agressée par les rebelles eux-mêmes, Tegan la sauve. Malgré leurs tempéraments opposés, Élise et Tegan doivent œuvrer ensemble contre les mêmes ennemis. Leur lutte les entraîne à Berlin où les attendent de terribles dangers…

 

Chronique de Ceinwèn :

Je me suis plongée dans le tome 3 de Minuit pour tenter de faire une pause en anglais. En effet je n’avance pas dans mon autre lecture donc…un roman pas prise de tête devrait être parfait non ?

Je l’avoue je suis bourrée de préjugés à l’égard de la romance paranormale, et les auteurs de ce genre n’ont jamais vraiment réussi à me faire changer d’avis – ce serait même plutôt le contraire.

Donc je me suis lancée dans cette lecture, alors que le tome 2 fut presque une épreuve pour moi…mais tant pis, j’ai tout bravé et je l’ai terminé…

Bon déjà, c’est mieux que le tome 2 ! (et que le tome 2 de Ward par exemple…)

Élise est une Compagne de sang : une des rares humains qui puissent porter la descendance d’un vampire de la Lignée. Il y a 5 ans, elle a perdu son compagnon. Il y a quelques mois, elle a perdu son fils devenu Renégat. Depuis elle s’est juré d’obtenir réparation. Elle veut que son fils ne soit pas mort en vain et est décidé à faire payer très cher cette perte. Mais elle a un handicap. Comme toutes les Compagnes de sang, elle possède un don - une capacité unique et surnaturelle qui peut être un bienfait ou une malédiction pour la personne. Dans son cas, elle est capable d’entendre toutes les pensées négatives des humains - et Laquais - qui l’entourent…Cela l’affaiblit, mais elle peut également repérer les sbires des Renégats plus facilement.

Lorsque son chemin croise la route de Tegan, elle ne s’attendait pas à cela. Comme tous les mâles de la Lignée il s’indigne de ce qu’elle fait, de la façon dont elle se met en danger. D’autant plus quand son don la rend si fragile.

Mais elle est bien décidé à montrer à tous qu’elle a peut être était élevée dans un cocon, mais qu’elle préfèrerait mourir plutôt que de retourner dans cette cage.

Et quoi que les membres de l’Ordre décident, elle est bien décidée à ne pas rester sur la touche. Quitte à se mettre en danger.

Côté romance, s’est évidement avec Tegan que va se poser la question cruciale - mais inutile, comme dans un Harlequin ou un J’ai lu pour elle (tu vois Némésis je suis ouverte d’esprit) – vont-ils réussir à surmonter leurs différents et leurs préjugés ? Bon hein pas de suspens, mais j’admets que c’est raisonnablement bien amené.

Il y a suffisamment d’action, pour qu’on ne se noie pas dans les considérations sentimentales et morales des personnages - qui peuvent se montrer très rasoirs quand ils s’y mettent. Les scènes de sexe n’apportent strictement rien, mais sont heureusement assez peu nombreuses : ouf !

Le caractère d’Élise est affirmé, et surtout l’auteur ne l’a pas effacé au profit de la romance, conservant cette femme forte - comme toutes les Compagnes de sang des membres de l’Ordre - mais également suffisamment entêtée pour réussir à s’imposer au milieu de tous ces hommes protecteurs. Résultat jusqu’à la fin elle garde la tête haute, et une langue acérée, tout en se montrant fragile et tendre avec son amoûûûr.

Côté masculin, un peu pareil ! Contrairement à la Confrérie qui présentait (tiens c’est bizarre) le même scénario également en livre trois (je ne remarquerai pas que les tomes 2 des deux séries ont les mêmes défauts, ni que c’est le même choix de personnage pour les tomes 1 et 3…nonnnnn).

Cette fois-ci on a certes un mâle qui en a bavé (compagne torturée, torture personnelle, froideur, cynisme, penchant autodestructeur, etc. En veux-tu en voilà) mais le mâle ne va pas sombrer dans une niaiserie sans nom face à la femme de sa vie. Il va lutter contre cette attirance au maximum, sans être « cruel » au sens strict mais en lui montrant ce qu’il pense être.

Bref, des deux côtés deux fortes têtes sérieusement écorchées par la vie, mais entêtés comme des mules. Côté intrigue, on aurait aimé un peu plus de développement, surtout parce que le scénario a parfois tendance à s’effacer et à passer au second, voir au troisième plan. Il y a des pistes ouvertes et des personnages prometteurs qui ne sont pas du tout exploitées. L’auteur cite un personnage une ou deux fois et puis silence radio. Dommage.

Concernant le grand méchant du livre, sa fin est plutôt du genre ridicule malgré le combat sanglant, mais on peut comprendre que l’auteur ait eu besoin de faire de la place pour le suivant ! Suivant qui s’annonce encore plus méchant, encore plus rusé et fourbe que les précédents.

Bref, de la romance paranormale classique du genre, avec une intrigue et des personnages un peu au dessus de la moyenne tout de même.

 

L'Alliance de Minuit

Minuit, tome 3

Lara Adrian

Milady

Bit-lit

480 pages

7,10€

 

Ceinwèn

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 30/07/2017