Tarots Divins, jeu 2 : Le Voyageur, de Aurélie Mendonça

tarots-divins-2-le-voyageur.jpg

 

 

Quatrième de couverture :

Avez-vous déjà traversé une plaque de brume en pensant que de l'autre côté, tout serait différent ? Vous êtes-vous déjà demandé si le brouillard cachait des créatures ignorées de cette réalité ? Les vampires, les elfes, les démons, les sorciers, ne naissent pas juste dans l'imagination des plus farfelus. À travers le brouillard, les plus vieilles légendes prennent vie. Il faut seulement savoir passer de l'autre côté. Je m'appelle Huan, et je viens de là-bas. Je suis un voyageur de la brume.

 

Chronique de Platinegirl :

 

Quand j'ai lu ce second tome de la saga Tarots Divins, j'avoue que je ne me rappelais plus trop du contenu du premier volume : La Sanguinaire. En fait, je me souvenais du principal : son héroïne, le côté bit lit sombre, le fait que j'avais aimé ma lecture... mais en lisant la quatrième de couverture de "Le Voyageur", je me suis sentie perdue, j'en suis même venue à me demander si ce roman était bien la suite de celui que j'avais apprécié par le passé.

 

Heureusement, j'ai vite retrouvé mes marques en ouvrant mon livre. J'ai reconnu son univers, ses personnages... et pu remettre un visage et une personnalité sur le nom de "Huan", cité en quatrième de couverture ! Très rapidement, ma lecture s'est faite plus fluide, je tournais les pages plus rapidement en reconnaissant le terrain sur lequel glissaient mes yeux de lectrice avertie, même si j'ai été un peu gênée dans ma lecture par le manque de virgules dans certaines phrases (je pinaille, comme à mon habitude, mais lire une phrase comme (au pif) "Viens avec moi Huan", cela me dérange).

 

Tout comme lors de ma lecture de "La Sanguinaire", j'ai été séduite par les personnages de ce roman, et notamment le fait que tout n'est pas noir d'un côté, blanc de l'autre. On le voit surtout dans le caractère de la Reine vampire, mais aussi dans celui des chasseurs qu'elle combat... et dans le fameux Huan qu'elle protège et qui a eu tendance à m'énerver dans ce tome avec ses secrets trop bien cachés.

Mais, ce qui m'a le plus séduit durant ma lecture, c'est clairement le fait que ce roman ne recèle pas une seule aventure, ou plusieurs aventures sans lien. Non, comme dans le tome 1, on a une succession d'aventures imbriquées les unes dans les autres, cela donne une grande profondeur au roman, un plus grand réalisme, en quelques sortes. Les rebondissements sont nombreux, variés et pas forcément prévisibles, j'ai beaucoup aimé car cela donne un vrai rythme à l'histoire et explique plutôt bien le fait que je n'ai fait qu'une bouchée de ce roman sur ma table de chevet, malgré le fait que de nombreux flash-backs sont encore disséminés dans le texte (mais bien mentionnés, on ne s'y perd pas).

 

Au final, je ne saurais que trop vous conseiller de vous pencher sur la saga "Tarots divins" dont les jeux sont de qualité, notamment grâce à l'imagination, la plume fluide et la construction du récit d'Aurélie Mendonça, ce qui donne une vraie profondeur à ses écrits.

 

Le Voyageur

Tarots divins, jeu 2

Editions Rebelle

290 pages

17,40 euros.

 

Voir aussi ma chronique du tome précédent :

Tarots divins, jeu 1: La Sanguinaire, d'Aurélie Mendonça

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/03/2013