Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver

 

 

 

Quatrième de Couverture :

Quand Doug la quitte après six ans de vie commune, Sophie, libraire à Vancouver, est prête à tout pour le récupérer. C'est pourquoi, lorsqu'elle apprend que sa nouvelle petite amie, la pulpeuse Melanie, s'intéresse au paranormal, elle a une idée aussi folle que diabolique : proposer à sa rivale une fausse consultation de voyance destinée à faire rompre les tourtereaux. Mais rien ne va se passer comme prévu, car Sophie se retrouve vite dépassée par le succès inattendu de ses nouveaux talents... Eileen Cook signe une comédie désopilante portée par une héroïne au caractère bien trempé, maladroite et attachante à souhait.

 

Critique de Ceinwèn :

                J’ai voulu me changer les idées avec ce livre, et grand bien m’en a pris ! D’abord attiré par le titre amusant, j’avoue n’avoir eu aucune attente particulière vis-à-vis de ma lecture. Tout d’abord le style : c’est un peu un style chick lit. L’héroïne, sans pouvoir d’aucune sorte, est installée (un travail de libraire), a un toit malgré d’inévitables problèmes financier (elle peut tout payer si elle ne mange plus jusqu’à la fin de ses jours).

                L’histoire ? Très simple : il n’est pas question pour Sophie Kinstock de se retrouver seule après six ans de vie commune ! Son petit ami l’a quittée et elle va tout faire, je dis bien tout, pour le récupérer : du déplacement furtif de la voiture au vol caractérisé de chaussettes, elle ne recule devant rien. Alors quand elle apprend que Doug, SON Doug, a une nouvelle petite amie, elle voit rouge. C’est alors qu’elle a une idée géniale ! Se faire passer pour une voyante et les faire rompre ! Simplissime n’est ce pas ? Oui mais…tout ne se passe pas toujours comme prévu !

                De maladresses en gaffes, en passant par un succès inattendu, Sophie en voit de toutes les couleurs. Epaulée par sa meilleure amie Jane (maman au foyer épanouie au possible) et Nick, un universitaire sceptique rencontré par hasard (en plein vol de chaussettes), Sophie va redresser la barre et prouver à tout le monde que, nom de nom, elle aura sa fin heureuse !

                Je ne veux pas en dire trop pour ne pas gâcher les surprises de ce roman, mais si vous voulez vous détendre et passez un bon moment, n’hésitez plus ! Des moments tendres, des éclats de rires et pouf un après-midi de fini ni vu ni connu. A savourer sans modération.

 

Ne dites pas à ma mère que je suis voyante, elle me croit libraire à Vancouver

Presse de la cité

293 pages

19,50€

Ceinwèn

 

Commentaires (3)

Luocine
j'ai bien ri à ce petit roman
j'ai mis un lien vers votre blog
Luocine
j'ai beaucoup ri à c epetit roman, et j'ai mis un lien vers votre blog.
Elyane Veldeman
  • 3. Elyane Veldeman | 21/10/2011
J'ai passé un très bon moment de détente avec cet auteur au style vraiment agréable tout en humour originalité.
Bien, Bien,vraiment Très bien!

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 03/04/2012