Poppy Wyatt est un sacré numéro, de Sophie Kinsella

poppy-wyatt-est-un-sacre-numero-sophie-kinsella.jpg

 

 

Quatrième de couverture :

En Angleterre, de nos jours. Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis plusieurs générations. Et pour couronner le tout, on vient de lui dérober son portable. Juste au moment où elle envisage la fuite à l’étranger, elle découvre dans une poubelle un téléphone. Miracle ! Enfin pas si sûr… Car ce portable appartient à l’assistante d’un dénommé Sam qui n’a pas l’air de saisir l’urgence de la situation. A force de supplications, Poppy réussit à le persuader de lui laisser ledit téléphone... à leurs risques et périls !

 

Chronique de Platinegirl :

 

Bon, techniquement, je n'ai pas lu le roman "Poppy Wyatt est un sacré numéro" mais sa version anglaise "I've got your number". Espérons que la traductrice ait fait un bon boulot car j'ai vraiment accroché avec cette Poppy et j'espère fort que la version française soit d'aussi bonne qualité !

 

J'adore Sophie Kinsella, aussi j'ai acheté ce roman dès sa sortie en broché en anglais. Je l'ai reçu en France, je l'ai mis dans ma PAL,... mais j'avais un peu la flemme de la lire en anglais donc il est resté dans ma PAL. A la base, pendant mon road trip anglais, je devais l'emporter avec moi, ce broché, pour le dévorer dans le pays d'origine de mon auteure chérie. Sauf que ma valise était déjà pleine à craquer, donc j'ai préféré prendre des romans poches de plus de 500 pages, comprendre des Milady ! Mais l'histoire ne s'arrête pas là ! Peu avant mon anniversaire, toujours en UK, un nouveau roman de Sophie est sorti en VO, quand Poppy sortait en français. Je souhaitais absolument lire un des deux romans pour mon anniversaire et, finalement, j'ai décidé de m'offrir à nouveau "I've got your number" de Sophie Kinsella, toujours en VO, mais en poche, cette fois-ci (en plus, il était à moitié prix ! ). Résultat : je l'ai dévoré en quelques jours à peine, dans la langue de Shakespeare. Sans culpabiliser une seule minute de l'avoir déjà dans ma PAL, en France !

 

Après cette longue introduction sur comment ce roman s'est trouvé entre mes mains, vous comprendrez certainement que j'étais vraiment avide de découvrir son contenu ! Il m'avait nargué dans ma PAL pendant un an !!! Sachant que je ne lis jamais les quatrièmes de couverture, je ne savais pas du tout de quoi ce roman parlait, j'espérais juste que ce soit un Sophie Kinsella version chick lit au même niveau de la fabuleuse série de l'accro du shopping... ou des Petits Secrets d'Emma, de Lexi Smart a la mémoire qui flanche, de Samantha bonne à rien faire, ou de Très chère Sadie : des romans que j'adore ! Le risque était grand que je sois déçue, après tant d'attente... et avec tant d'attentes !

Heureusement, Sophie Kinsella réussit encore une fois à nous brosser le portrait hilarant d'une jeune trentenaire pas forcément brillante qui il arrive des choses incroyables. Franchement, la pauvre Poppy, elle vient de perdre sa bague de fiançailles, de se faire voler son portable... et elle en trouve un dans une poubelle ! Dès le début de ce roman, la franche rigolade est assurée : j'ai lu ce roman notamment dans le bus, en traversant tout le pays... et j'étais morte de rire dès la scène du japonais, quand Poppy décide de garder le portable, quand Sam décide de le lui laisser si et seulement si elle réussit à retarder le départ de son client japonais...

 

Poppy est un personnage vraiment hilarant, un personnage que l'on a envie de cotoyer dans la vraie vie, aussi. Il est facile de s'imaginer à sa place, même si on devine dès le début ce qu'il va se passer dans ce roman (c'est de la chick lit, après tout ! ). Mais... on est loin de se douter de tous les rebondissements qu'elle devra affronter ! J'aime beaucoup le fait que ce roman ait un petit côté "Erin Brokovich", un peu comme le premier tome de l'accro du shopping... C'était inattendu (à part si vous avez lu l'intégralité de la quatrième de couverture, que je vous ai coupée ici ! ) et cela ajoute du piquant à l'histoire.

 

 

Au final, j'attendais beaucoup de ce roman. Et je suis bien loin d'être déçue ! C'est du grand Sophie Kinsella que voilà, peut-être pas aussi attachant que ma saga favorite... mais cela permet de passer un super bon moment avec mon auteure favorite ! A vos livres, les filles !

 

 

Poppy Wyatt est un sacré numéro

Sophie Kinsella

Edition française : broché chez Belfond

420 pages

19,50 euros.

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 13/09/2013