L'accro du shopping, tome 8 : L'accro du shopping à la rescousse, de Sophie Kinsella

Accrodushoppingalarescousse

 

Quatrième de couverture :

Entre L.A. et Vegas, de nos jours. Déçue par Hollywood, Becky a décidé de se recentrer sur l'essentiel : sa famille et ses amis. Et il y a urgence ! Car pendant que Becky comprenait dans la douleur que les coulisses de l'usine à rêves sont peu reluisantes, Tarquin, le mari de Suze, disparaissait, comme hypnotisé par un gourou New Age aux intentions pas très love and peace, tandis que Graham, son père, partait à la recherche d'un vieil ami détenteur d'un lourd secret. C'est donc dans un combi Volkswagen du meilleur goût que Becky, son époux, sa fille, Suze, sa mère et la meilleure amie de cette dernière se lancent on the road. Au programme : rodéo parties, foires d'art contemporain campagnard, et les paillettes de Vegas. Et à l'arrivée, pour notre accro préférée, une révélation : le shopping, c'est bien, la famille, c'est encore mieux...

 

Chronique de Platinegirl :

Le huitième tome des aventures de Becky Bloomwood Brandon, la fameuse accro du shopping de Sophie Kinsella, vient de paraître en France aux éditions Belfond, j’en profite donc pour vous en parler !

Pour rappel, j’adore cette série de livres depuis le tout début (ma lecture du premier volume remonte à 2001), m’identifiant beaucoup à son héroïne haute en couleurs, qui a inspiré le nom de mon blog personnel.

Sauf que, ces dernières années, les écrits de Sophie Kinsella ne me plaisent plus tant que cela. Cela a commencé avec le roman Nuit de noces à Ikonos qui m’a à peine fait sourire, cela s’est empiré avec le tome 7 de l’accro du shopping, L’accro du shopping à Hollywood, où le comportement de Becky m’a profondément déçue, et cela s’est soldé avec Audrey Retrouvée, un roman jeunesse qui m’a paru être écrit pour de mauvaises raisons… Bref, j’avais peur avant d’ouvrir L’accro du shopping à la rescousse, tant et si bien que j’en ai écrit un article sur Lire Ou Mourir, pour me forcer à ouvrir ce livre (que j’ai lu en anglais, soit dit en passant) !

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, je vais vous le dire direct : ce roman m’a réconciliée avec Becky, et avec Sophie.

Si j’ai trouvé étrange que le précédent volume se termine avec un cliffhanger de la sorte, cela m’a permis de vite reprendre l’histoire où je l’avais laissée, et j’ai eu beaucoup de plaisir à constater que oui, Becky a évolué et compris ses torts de la précédente aventure. Elle veut vraiment venir en aide à sa famille et ses amis, elle se sent coupable de ses excès de futilité, et c’est là un changement inespéré pour ce personnage qui m’avait tant déçu.

Si elle a regagné facilement la confiance et l’amour de Luke, son mari (c’est d’ailleurs une vraie bonne poire, celui-là ! ), il n’en est pas de même avec sa meilleure amie de toujours, Suze. A vrai dire, celle-ci a un comportement tellement exécrable envers Becky, dans ce roman, que je m’en suis trouvée physiquement mal pour Becky. J’en avais les larmes aux yeux, tant de haine et d’injustice… Je pense que cela a penché dans la balance en faveur du mea culpa de Becky, pour moi, ce qui est assez malin de la part de Sophie Kinsella qui a su mettre Becky et ses lectrices fidèles à dos, récemment…

Je ne veux pas trop vous en dire sur le contenu du livre, je ne veux pas vous gâcher les surprises. Sachez juste que les rebondissements sont nombreux dans L’accro du shopping à la rescousse, les sourires et les éclats de rire sont de la partie, les clins d’oeil aux films hollywoodiens sont immanquables, la fin est spectaculaire et, vraiment, lire ce volume m’a fait du bien. Je ne peux que vous souhaiter la même chose. Et souhaiter qu’un tome 9 de l’accro du shopping voie le jour.

 

L'accro du shopping à la rescousse

L'accro du shopping, tome 8

Sophie Kinsella

Editions Belfond

336 pages

19,95 euros.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 05/05/2016